Actu Chômage

vendredi
6 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Ce n'est pas le moment de changer de boulot

Ce n'est pas le moment de changer de boulot

Envoyer Imprimer
Selon un sondage LH2 pour Randstad et Le Parisien, seuls 28% des salariés estiment que le marché du travail est favorable à un changement d'emploi.

J'y suis, j'y reste ? Pourtant, il y a un an, ils étaient 58% à se dire "plutôt ou très optimistes" quant à leur capacité à retrouver un emploi s'ils devaient perdre le leur...

Le chômage baisse ? Ce n'est visiblement pas ce que pense aujourd'hui une écrasante majorité de salariés qui estime qu'il vaut mieux ne pas prendre de risque. A moins d'avoir une opportunité qui offre un maximum de garanties, on préfère désormais prendre son mal en patience. Il est loin le temps où il suffisait de changer de trottoir pour changer de patron sans perdre un seul centime... Maintenant, plus on leur vante les joies de la mobilité, plus ils rêvent d'être fonctionnaires !

Donc, les salariés ne sont pas dupes : dans un marché du travail de plus en plus rongé par les salaires au rabais, la précarité, le déclassement et la déqualification, on sait ce qu'on quitte mais pas ce qu'on trouve. Prudence (ou résignation ?) est de mise. Quand on prône la flexibilité sans vraie sécurité, on récolte… l'immobilisme.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 30 Janvier 2008 12:01 )  

Commentaires 

 
0 # superuser 2008-01-31 09:16 Le nombre de chômeurs de catégorie 1 a baissé de 0,5% (- 9.800 personnes) pour s'établir à 1.897.300 en décembre, selon les données mensuelles de l'ANPE.

Ces chiffres, qui concernent les personnes inscrites à l'ANPE, à la recherche d'un emploi à plein temps et à durée indéterminée dont l'activité réduite a été inférieure à 78 heures dans le mois, avaient marqué des baisses de 0,7% en novembre (- 12.500 personnes), de 1,2% en octobre (- 23.000 personnes) et de 1,4% en septembre (- 28.000 personnes). Sur l'ensemble de 2007, le nombre de chômeurs de catégorie 1 a baissé de 194.800, soit 9,3%. Un recul qui aurait surtout bénéficié aux jeunes.

ATTENTION ! Ces résultats n'ont rien à voir avec le nouveau mode de calcul du chômage au sens du BIT désormais publié trimestrielleme nt par l'INSEE, et dont le prochain taux (celui du quatrième trimestre 2007) sera publié en mars. L'INSEE fait état d'un taux de chômage à 8,3% de la population active (7,9% en France métropolitaine) au troisième trimestre 2007 sur la base de son Enquête Emploi.

Nous attendrons donc le 6 mars.
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...