Actu Chômage

mercredi
27 mai
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Arrêts maladie : halte aux idées reçues !

Arrêts maladie : halte aux idées reçues !

Envoyer Imprimer
Contrairement à ceux qui veulent nous faire croire que les Français sont paresseux et abusent des arrêts de travail, une étude montre que, sur ce point, nos salariés sont en dessous de la moyenne européenne.

Selon une enquête Monster basée sur les réponses de 27.291 salariés dont 4.070 français, un Français sur quatre a posé un arrêt maladie en 2007 alors que la moyenne en Europe est d'un salarié sur trois. De quoi couper le sifflet à ceux qui nous accusent d'avoir le taux d'absentéisme le plus élevé et confirmer les dires de la CNAM (Caisse nationale d'assurance maladie), qui revendique une baisse du phénomène.

A la question «Combien d'arrêt maladie avez-vous posé cette année ?», 75% des Français interrogés disent n’en avoir pris aucun (contre 73% des Européens), 10% ont pris entre 1 et 2 jours (contre 12%), 4% entre 3 et 4 jours (contre 6%) et 11% plus de 4 jours (contre 9%).

Globalement, l'enquête montre que moins les salariés bénéficient de jours de congés, plus ils ont recours aux arrêts de travail. En Belgique et en Irlande, où le nombre de jours de congés annuels (20 hors fériés) est le plus faible au sein de l’UE, on observe la plus forte proportion d'adeptes : 47% des salariés belges et 46% des salariés irlandais reconnaissent avoir posé une ou plusieurs journées d’arrêt maladie tout au long de l'année. Par contre, en République tchèque où certains peuvent prétendre à 40 jours par an, seuls 9% des salariés interrogés ont déclaré s'être arrêtés.

Temps et conditions de travail, protection sociale et prévention sanitaire, jours de repos en quantité suffisante sont autant de facteurs qui pondèrent l’absentéisme. Avec l'une des meilleures productivité horaire au monde, la France et son «modèle» que nos libéraux remettent peu à peu en cause (précarisation de l'emploi, dérèglementation horaire, baisse des salaires, attaques contre la législation, dégradation du système de santé…) fait toujours bonne figure. Pour combien de temps ?

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 23 Mars 2011 20:30 )  

Commentaires 

 
0 # superuser 2008-01-12 00:32
Lutte contre l'absentéisme : l'exemple de la Deutsche Post
La poste allemande considère que des salariés en bonne santé, motivés et performants sont autant de gains économiques pour l'entreprise.

Les raisons de l'absentéisme au travail
Pour l'économiste Philippe Askenazy, les arrêts maladie sont devenus un outil de gestion des conflits sociaux. Et le "présentéisme" peut aussi coûter cher.

Zoom sur l'absentéisme salarié
Pour l'ANACT (Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail), l'absentéisme est un sujet tabou que les entreprises ont tendance à régler au marteau-pilon plutôt que d'en diagnostiquer les causes afin de le prévenir.
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Que vous inspire la crise sanitaire Covid-19 ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...