Actu Chômage

mardi
23 juillet
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse L'étrange faillite de Smoby : un nouveau scandale ?

L'étrange faillite de Smoby : un nouveau scandale ?

Envoyer Imprimer
En redressement judiciaire, le n°1 français du jouet fait l'objet d'une enquête de la brigade financière qui s'intéresse aux mouvements de fonds via des sociétés écrans à l'étranger.

Le soleil brillait, hier, sur les hauts plateaux du Jura. Mais dans les rues de Moirans-en-Montagne, les visages sont fermés. Les regards sont tournés vers les hauteurs du village où se trouve le bâtiment noir aux grandes baies vitrées, fief des Breuil, la famille la plus puissante de la région, qui contrôlait jusqu'en mai le n°2 européen du jouet, Smoby-Majorette. Depuis une semaine, ce pilier de l'économie locale est à genoux, en redressement judiciaire avec toutes les incertitudes que cela comporte : 2.800 emplois directs sont en jeu, dont 1.300 en France. Un sujet socialement si sensible que dès le printemps, Bercy, via le CIRI (Comité interministériel des restructurations industrielles), s'y est penché.

Smoby n'agonise pas du seul fait de la déferlante de jouets à bas prix chinois dans les rayons des hypermarchés. Les erreurs stratégiques, comme la série d'acquisitions menées tambour battant par l'héritier de la famille, Jean-Christophe Breuil, ne suffisent pas non plus à expliquer à elles seules la catastrophe en cours. Depuis la diffusion au printemps d'un tract anonyme sur les comptes de Smoby, le dossier est entre les mains de la brigade financière de la police judiciaire de Dijon, à la suite d'une enquête préliminaire ouverte par le procureur de la République de Lons-Le-Saunier. Objet de l'enquête ? La dénonciation d'un vaste système de «détournement des fonds» de l'entreprise via différents montages en France et à l'étranger. Deux valises de documents ont été transmises à la justice. Le juge d'instruction s'apprête à lancer une commission rogatoire internationale le mois prochain pour obtenir la coopération des juridictions étrangères.

Et ce n'est pas tout. Estimant avoir été victimes de «divulgation de fausses informations ayant eu une incidence sur le cours de l'action et mettant en doute la sincérité des documents de référence», dix actionnaires minoritaires préparent une plainte.

Lire tout l'article du Figaro

NDLR : Jean-Christophe Breuil serait-il le petit Arnaud Lagardère du Jura ?

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Vendredi, 19 Octobre 2007 11:58 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...