Actu Chômage

dimanche
26 janvier
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Nouveauté Livre : ANPE Mon Amour

Nouveauté Livre : ANPE Mon Amour

Envoyer Imprimer
Françoise Bonne témoigne avec humour et sans langue de bois du déroulement d'un stage organisé par l'ANPE auquel elle a participé du 9 novembre 2004 au 11 février 2005. Elle dénonce le traitement imbécile du chômage par le biais de stages qui ne mènent nulle part, et raconte son expérience du RMI. Pour vous donner une idée, voici un extrait de son avant-propos :

"En octobre 2004, lorsqu'une salariée de l'ANPE de Trévoux (Ain) m'imposa un accompagnement de recherche d'emploi, je fis d'abord valoir qu'à une époque pas si lointaine j'avais moi-même été formatrice, que j'avais tenté d'aider des chômeurs à retrouver un emploi et que je n'avais aucune envie de me retrouver de l'autre côté. En bref, je lui signifiai que je connaissais la chansonnette. J'avançai cet argument car je désirais échapper à cette mascarade qui consiste à regrouper quelques chômeurs et à leur faire croire qu'à la sortie il y aura de la place pour eux.
L'employée de l'ANPE ne l'entendit pas de cette oreille. Elle se mua en adjudant-chef. Comment ? J'osais contester une mesure prise dans mon intérêt ? Inscrite à l'Anpe ET ingrate ? Absolument inadmissible ! Un chômeur n'a pas le droit de dire non, il doit obéir. Normal : les autres savent mieux que le chômeur ce qui est bon pour lui.
J'eus droit à une sévère leçon sur la relation maître à élève. De maître, je pouvais passer élève, etc. L'ANPE se lançant dans la dialectique, ce fut un moment d'anthologie : je regrettai de ne pas disposer d'un magnétophone...

Cette femme, qui me rencontrait pour la première fois, qui n'avait aucune idée de mon parcours, m'inscrivit d'office dans un stage. Rompez !
Pendant qu'elle me chapitrait, je l'observais : le visage las, boulotte, pas aimable, croyait-elle seulement au discours qu'elle débitait ? Je ne bronchai pas. Je pensai simplement que je tenais là mon prochain ouvrage. Je ne me mis pas en colère - très mauvais pour les rides ; à la cinquantaine, il faut y veiller - j'opinai du bonnet et attendis la convocation. Lorsqu'elle arriva, j'avais déjà la structure du livre et son titre en tête. J'avais même créé un dossier sur le bureau de mon ordinateur. Tout était prêt.
Restait le fond. Le voici. (...) Que l'ANPE soit ici remerciée pour l'ensemble de son œuvre et le concours involontaire qu'elle a apporté à la réalisation de ce livre."

... En attendant, découvrez le portrait de Françoise pour Actuchomage ainsi que son site.

=> La chronique d' A.N.P.E. mon amour par Sophie Hancart et l' INTERVIEW de l'auteur.

ANPE Mon Amour de Françoise BONNE - L'Harmattan - 234 pages, 20 €
=> DISPONIBLE ICI et, bien sûr, dans toutes les bonnes librairies !
Mis à jour ( Jeudi, 18 Octobre 2012 12:10 )  

Votre avis ?

Réforme des retraites : Qui va remporter le bras de fer engagé le 5 décembre ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'a...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...