Actu Chômage

mercredi
22 janvier
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Gisèle Halimi fustige la loi sur la parité politique

Gisèle Halimi fustige la loi sur la parité politique

Envoyer Imprimer
L'avocate et féministe Gisèle Halimi dénonce les partis politiques "qui ont de l'argent" et préfèrent payer des amendes plutôt que d'appliquer la loi sur la parité politique, estimant de toutes manières que cette mesure est un "acquis leurre" pour les femmes.

Aux dernières élections législatives de 2002, malgré la loi sur la parité en politique de 2000, certains partis ont préféré s'acquitter d'une amende plutôt que de présenter 50% de candidates : selon les chiffres officiels, le PS s'est ainsi fendu de la modique somme de 1,6 million d'euros pour 34,5% de femmes, tandis que l'UMP faisait bien pire en payant 4,2 millions d'euros pour n'avoir présenté que 19% de consœurs...

Gisèle Halimi était interrogée aujourd'hui sur Europe 1 à l'occasion de la journée des femmes. Pour elle, il s'agit là d'un cas typique "d'acquis leurre", ou "d'acquis théorique". "On a eu la parité, j'ai été rapporteure pour cette loi, je l'ai défendue et elle est entrée en majesté dans la Constitution", a-t-elle rappelé. Mais "aujourd'hui on apprend quoi : que les partis qui ont de l'argent, les grands partis, peuvent dire : ben moi, je paye, mais je me paye des candidats hommes et je ne veux pas de femmes", s'est indignée Mme Halimi. "Ça, il faut le changer, autrement c'est un leurre et ce n'est pas un droit", a-t-elle poursuivi en dénonçant "un déficit du point de vue de l'éthique démocratique".

L'Assemblée nationale ne compte actuellement que 12% de femmes et le Sénat 17%. Il n'y a que 11% de femmes maires, et une seule présidente de région.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 08 Mars 2006 15:38 )  

Votre avis ?

Réforme des retraites : Qui va remporter le bras de fer engagé le 5 décembre ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'a...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...