Actu Chômage

lundi
16 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Recalculés de l'Aude : l’Unedic et l’Assedic refusent de payer

Recalculés de l'Aude : l’Unedic et l’Assedic refusent de payer

Envoyer Imprimer
Début novembre 2005, 75 Recalculés Audois avaient gagné en justice contre l’Unedic et l’Assedic Languedoc-Roussillon, obtenant chacun 1.000 € de dommages et intérêts payables immédiatement. L’Assedic et l’Unedic, qui s’étaient engagés formellement à payer cette somme, après diverses tergiversations reviennent sur leur décision : elles assignent en référé chacun des recalculés, avec convocation portée à leur domicile par huissier, pour remettre en cause le paiement de ces dommages et intérêts.

Une décision scandaleuse, alors que ces demandeurs d’emplois sont passés par la galère du licenciement, du chômage de longue durée, de la précarisation de l’emploi, et qu'aujourd’hui on leur refuse cette somme légitimement dûe. Le comité de chômeurs CGT ainsi que toute la CGT demandent à l’ASSEDIC et à l’UNEDIC de revenir sur leur décision, de retirer leur assignation en référé, et de payer immédiatement ce qui est dû aux chômeurs recalculés audois. En l’absence de décision rapide, la CGT prendra toutes ses responsabilités.

LES RECALCULÉS RÉCLAMENT LEUR DÛ A L’ASSEDIC

Ce jeudi 23 février 2006 vers 14H, en signe de protestation, chômeurs et CGT ont collé des autocollants et «taggé» la vitrine de l’Assedic de Narbonne avec ce slogan : "L’ASSEDIC doit appliquer la décision de la justice".
«L’ASSEDIC préfère payer 15 huissiers et un avocat que de verser 1.000 € à des demandeurs d’emplois passés par la galère du licenciement, du chômage de longue durée. S’il le faut, on durcira le jeu. Cette fois, on n’emploiera pas des autocollant et de la peinture effacable» a déclaré Patrick Grèze, secrétaire de l’union locale CGT de Narbonne. «On nous considère comme des voleurs» pestait Mohamed Leuz, responsable du comité des chômeurs, en voyant débarquer chez lui un huissier venu lui signifier l’assignation en référé.

Un rassemblement est prévu ce mardi 28 février à 9H devant les ASSEDIC de Narbonne.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Samedi, 25 Février 2006 09:48 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'a...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...