Actu Chômage

jeudi
12 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse De la fraude à Pôle Emploi

De la fraude à Pôle Emploi

Envoyer Imprimer
En 2011, Pôle Emploi a sauvé plus de 62 millions d'euros grâce à une meilleure détection des escroqueries.

L'année dernière, plus de 32 millions d'euros ont été versés à tort en raison de fraudes, tant de chômeurs que d'entreprises; une somme en hausse de 50% sur un an, a-t-on appris mardi auprès de l'organisme. Les fraudes par ailleurs détectées en amont, et donc déjouées, ont été évaluées à quelque 30 millions d'euros. Au total, Pôle Emploi a ainsi évité une perte de plus de 62 millions d'euros, une somme en augmentation de près de 34% par rapport à 2010.

Les périodes d'emploi non déclarées par les chômeurs constituent les escroqueries les plus fréquentes (30%). Près de 7% des fraudes sont dues à des changements de situation non déclarés (formation, arrêt maladie, congé maternité...) et 6,5% à une résidence à l'étranger et des fraudes transfrontalières. Sont également en cause, entre autres, les emplois fictifs et les fausses attestations d'employeurs (près de 15%).

Le nombre d'affaires frauduleuses décelées par Pôle Emploi a augmenté de 32,5% en un an : 3.785 cas (contre 2.857 en 2010) impliquant 3.929 demandeurs d'emploi et 518 entreprises. Cette augmentation est due à un renforcement du dispositif de lutte contre la fraude, notamment des "compétences des 130 auditeurs fraude" et à une meilleure formation des conseillers, a expliqué Nicolas Leclercq, directeur de la prévention et de la lutte contre la fraude. Ceux-ci disposent depuis 2010 de fichiers communs à tous les organismes sociaux (Urssaf, allocations familiales, assurance maladie, RSI…) leur permettant de recouper les informations. Pôle Emploi s'appuie également sur des organismes extérieurs de lutte contre la fraude, comme les comités opérationnels départementaux antifraude (Codaf).

D'après les prévisions de Pôle Emploi, le nombre de fraudes détectées en 2012 devrait continuer à augmenter, de 14% par rapport à 2011.

(Source : L'Expansion)


NDLR : En 2011, l'Unedic a versé 26,7 milliards d'euros d'indemnisation aux chômeurs couverts par le régime. Le taux de fraude détectée aux allocations s'élève donc à 0,23%.




Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 31 Octobre 2012 14:52 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...