Actu Chômage

lundi
1 juin
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Une majorité de Français a une image négative du capitalisme

Une majorité de Français a une image négative du capitalisme

Envoyer Imprimer
Selon un sondage Louis Harris pour Libération à paraître demain, les Français ont en majorité une image négative du capitalisme et du libéralisme économique !

Sur leur perception du capitalisme, 61% des personnes interrogées estiment que cela évoque quelque chose de négatif contre 33% qui en ont une vision positive. Concernant le libéralisme économique, 51% déclarent en avoir une image négative, contre 38% qui le jugent positivement. Seul problème : la différence qui a été mise entre ces deux concepts n'est pas précisée. Pourtant elle est importante et les résultats semblent plutôt contradictoires, le libéralisme économique étant sûrement bien pire que le capitalisme...

Le socialisme est en revanche perçu de manière positive par 51% de sondés, alors que 42% disent apprécier cette notion négativement. Le clivage est très net entre sympathisants de gauche (PCF, PS, Verts) et ceux de droite (UMP, UDF) sur ces questions. Les premiers sont respectivement 76% et 65% à juger négativement le capitalisme et le libéralisme économique alors qu'ils plébiscitent le socialisme à 77%. Les seconds perçoivent positivement le capitalisme (60%) et le libéralisme économique (66%), mais rejettent majoritairement le socialisme (62%).

Si 66% des Français considèrent que "la liberté d'entreprendre et de créer" correspond plutôt bien à l'idée qu'ils se font du capitalisme, la critique de ce système porte avant tout sur la place réservée aux salariés dans l'entreprise, 62% jugeant que ce sont les actionnaires qui ont le plus de pouvoir dans les entreprises privées contre 8% les salariés. Corrélativement, 67% souhaitent que les salariés aient plus de pouvoir et 57% qu'ils soient mieux associés aux décisions comme aux bénéfices. 43% se prononcent pour une forte augmentation des salaires.
Pour autant, 80% des salariés du privé disent avoir de l'intérêt pour leur activité et 69% de la motivation, contre 36% qui retiennent surtout l'exploitation, 32% l'injustice et 28% la précarité.

Sondage réalisé les 28 et 29 octobre par téléphone auprès d'un échantillon national représentatif de 1.004 personnes âgées de 18 ans et plus (méthode des quotas).

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 03 Novembre 2005 22:36 )  

Votre avis ?

Que vous inspire la crise sanitaire Covid-19 ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...