Actu Chômage

mardi
17 septembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Cotisations, prestations sociales, tarifs : ce qui change au 1er janvier

Cotisations, prestations sociales, tarifs : ce qui change au 1er janvier

Envoyer Imprimer
Voici la liste des cotisations, des prestations sociales et des tarifs dont les montants changent à partir du 1er janvier :

SÉCURITE SOCIALE : le plafond de la Sécurité sociale passe de 2.476 € à 2.516 € mensuels (ce plafond sert de référence au calcul des cotisations sociales, des retraites de base du régime général - salariés du secteur privé - et de nombreuses autres prestations).

ASSURANCE MALADIE :

1) Entrée en vigueur de la contribution d'1 euro par consultation et par acte médical, déduit du remboursement effectué par la Sécu. Plafonné à 1 € par jour et par professionnel et à 50 € par an - femmes enceintes, mineurs et bénéficiaires de la Couverture maladie universelle (CMU) complémentaire exemptés.
2) Hausse du forfait hospitalier qui passe de 13 à 14 €.
3) CSG : son assiette est étendue de 95% à 97% du salaire, son taux de cotisation relevé de 6,2% à 6,6% pour les retraités imposables ; également relevé de 0,7 point sur les revenus du patrimoine et les revenus de placement, et de 2 points à 9,5% de la CSG sur les produits des jeux.

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ : les organismes complémentaires - sociétés d'assurance, mutuelles et institutions de prévoyance - devraient appliquer des hausses moyennes situées entre 2,5 et 10%.

MINIMA SOCIAUX : hausses de 4% des seuils de la prime pour l'emploi le 1er janvier et de 1,8% du Revenu minimum d'insertion (RMI) qui passe à 425,40 € mensuels pour une personne seule.
Les changements des autres prestations (ASS, minimum vieillesse) ne seront connus que dans les tout derniers jours de l'année.

PRESTATIONS FAMILIALES :

1) Prestation accueil du jeune enfant (PAJE) :
- La Paje comprend une allocation mensuelle de base portée à 165,22 € nets, versée chaque mois à partir de la naissance de l'enfant et jusqu'au mois précédent ses trois ans (en cas d'adoption, elle est versée dès l'arrivée au foyer et pendant trois ans, dans la limite des 20 ans de l'enfant).
- La prime naissance et la prime d'adoption sont portées à 826,10 € nets mensuels.
2) Enfants hors dispositif Paje :
- Les allocations familiales sont portées à 115,07 € pour deux enfants à charge, 262,49 € pour trois enfants, 409,91 € pour quatre, et 147,42 € de plus par enfant supplémentaire. (Dans les DOM : 21,15 € d'allocations familiales pour un enfant, les taux étant identiques à partir de deux enfants).
Les majorations "pour âge" entre 11 et 16 ans et après 16 ans sont portées respectivement à 32,36 € et 57,54 €. (Dans les DOM : 13,27 € pour les 11-16 ans, et 20,39 € pour 16 ans et plus).
Le complément familial est de 149,76 €.
- L'allocation parentale d'éducation (APE, pour deux enfants dont au moins un de trois ans) est portée à 512,64 € pour un arrêt total d'activité (taux plein), 338,96 € pour un mi-temps ou moins, et 256,34 € pour un travail allant de 50% à 80% d'un plein temps.
- L'allocation d'éducation spéciale (AES) pour élever un enfant handicapé s'élèvera à 115,64 € nets mensuels. Les compléments éventuels sont de 86,73 € (1ère catégorie), 234,89 € (2e), 332,46 € (3e), 515,21 € (4e) et 658,45 € (5e), selon le degré d'incapacité de l'enfant.
- L'allocation de présence parentale (auprès d'un enfant gravement malade) pour un couple s'élèvera à 841,42 € nets mensuels pour un arrêt total d'activité, 420,73 € pour un mi-temps ou moins, 256,34 € pour une activité allant de 50% à 80%.
- L'allocation de soutien familial (ASF) se montera à 80,91 € par enfant orphelin d'un de ses parents et 107,87 € s'il a perdu ses deux parents.
- La prime de déménagement est portée à 867,29 € jusqu'à 3 enfants, majorée de 72,27 € par enfant supplémentaire.

HANDICAP : hausse de 2% de l'allocation aux adultes handicapés (AAH) portée à 599,49 € mensuels. Le complément AAH est fixé à 95,92 €. Il sera remplacé dans le courant de l'année par la garantie de ressources pour personnes handicapées (GRPH) fixée à 140 € par mois.

FONCTIONNAIRES : revalorisation de 2% des pensions des quelque 4 millions de retraités des trois fonctions publiques, indexées sur les prix.
Revalorisation salariale de 0,5% du point d'indice de la Fonction publique au 1er février pour quelque 5 millions de fonctionnaires actifs.

ASSURANCE AUTOMOBILE : la baisse des primes d'assurance automobile en 2005 devrait être en moyenne entre 2 et 3% par rapport à 2004, selon le Comité consultatif du secteur financier (CCSF). Pour les seules mutuelles, les cotisations automobile devraient baisser entre 2 et 6%, selon le Groupement des entreprise mutuelles d'assurances (GEMA).

ASSURANCE HABITATION : les primes de base s'annoncent stables mais les assureurs vont répercuter soit l'indice de la Fédération française du bâtiment (+5,7%), soit celui des prix à la consommation hors tabac (+1,9%).

BANQUES : dans le cadre des mesures destinées à améliorer les relations entre les banques et leurs clients va entrer en vigueur au 1er janvier la gratuité de la clôture des comptes à vue et sur livrets (Codevi, Livret A et Bleu, LEP).

TELECOMS : France Télécom va baisser à partir du 17 janvier les tarifs des appels de téléphones fixes vers les portables comme le lui a demandé l'Autorité de Régulation des Télécommunications, l'ART. Cette baisse est en moyenne de 14 à 15%. A noter toutefois que si les forfaits baissent effectivement, certaines communications qui relèvent du tarif général (hors forfaits) seront en fait plus chères. Par exemple, les communications de 20 à 70 secondes en heures pleines augmentent de près de 5%.

TIMBRE : le prix du timbre pour le courrier domestique va passer à 53 centimes d'€ le 1er mars 2005. Le prix du timbre pour le courrier à destination des pays de l'Europe, hors France, passera à 55 centimes d'€ le 1er mars 2005, contre 50 centimes actuellement.

(Source : Voila.fr)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 29 Décembre 2004 15:31 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...