Actu Chômage

jeudi
5 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Journée du 29 janvier : une unité de façade ?

Journée du 29 janvier : une unité de façade ?

Envoyer Imprimer
Le 15 décembre dernier, les syndicats de salariés signaient un appel commun : «Les organisations syndicales (CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, FSU, Solidaires, Unsa) appellent les salariés du privé et du public, les chômeurs et les retraités, à une journée nationale de mobilisation interprofessionnelle le 29 janvier 2009 : elle donnera lieu dans tout le pays à des grèves et des manifestations.»

Cet appel précisait : «Les organisations syndicales rendront publique le 5 janvier 2009, une déclaration commune développant leurs propositions et revendications».

Une com’ très... assourdie

Ces syndicats (c'est à dire l'ensemble des syndicats nationaux de salariés) ont effectivement signé le 5 janvier une déclaration commune intitulée «Propositions et revendications».

Toutefois, on ne peut pas dire que cette déclaration ait fait l'objet d'une annonce tonitruante. Ce silence médiatique tiendrait-il au fait qu'aucune décision ne semble avoir été prise quant aux formes que pourrait prendre cette mobilisation ?

Tour d'horizon

Sur leurs sites respectifs, la CFDT souhaite une «mobilisation massive et réussie», considérant cet appel comme «un compromis [??? - ndlr] dans lequel la CFDT se retrouve tout à fait»…; la CFE-CGC «appelle à se mobiliser avant une explosion sociale plus ou moins contrôlée»; la CFTC publie sans commentaire l’«Appel du 29 janvier»; la CGT annonce une «Action nationale unitaire»; FO affiche «Grève interprofessionnelle et manifestations»… sur un document sans référence unitaire; la FSU appelle «les fonctionnaires et agents publics à participer massivement à la grève et aux manifestations le 29 janvier»; pour Solidaires, c'est «Le 29 janvier, on fait grève tous ensemble»; et enfin l'UNSA diffuse «en info» l'appel signé le 5 janvier.

Unitaire ?

A l'évidence, tout ceci ne reflète pas une grande harmonie.

Faut-il y voir une résonance des actuels désaccords syndicaux autour de l'assurance-chômage ? Les tout récents couacs dans la mobilisation — ratée — à l'occasion du lancement du "Pôle emploi" se sont-ils liés à la baisse des thermomètres pour geler ce bel élan unitaire ?

Ce serait à désespérer — une fois de plus — de nos syndicats !

La parole sera inévitablement à la rue

L'enjeu est aujourd'hui bien trop grave pour que le monde salarié se taise. La détresse des travailleurs français va croissante, autant chez ceux qui ont déjà perdu leur emploi — ou sont en passe de le perdre — que chez ceux qui ont encore la chance d'être encore en activité.
Les sphères politiques méritent plus que jamais ce nom : elles sont... à part !

Le 29 janvier ou un autre jour, le peuple ne pourra plus se taire.
Avec ou sans les syndicats, il va parler.

Gérard Plumier

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Dimanche, 11 Janvier 2009 01:59 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...