Actu Chômage

mercredi
20 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Chômage de mai : nouvelle flambée

Chômage de mai : nouvelle flambée

Envoyer Imprimer
Avec un bond digne des records de fin 2011 où l'on comptait 1.000 nouveaux inscrits/jour, les chiffres de mai sont catastrophiques. Et selon tous les indicateurs, aucune amélioration n'est à espérer cette année, ni l'année prochaine.

Quand Barack Obama critique la gestion de la crise en Europe, il oublie que celle-ci est la conséquence directe de sa crise des subprimes qui nous a tous contaminés en 2008, que nous subissons depuis quatre ans et que nous subirons encore pour une durée indéterminée.

En France, le gigantesque tsunami de la crise financière née à Wall Street s'est déployé en deux vagues. La première a déjà fait des ravages mais ça aurait pu être pire, car depuis 2009 nos braves entreprises n'auraient pas assez réduit leur masse salariale... Après une fausse accalmie, la deuxième vague est en cours de déploiement : faute de croissance et d'activité, les entreprises sont en train de réajuster leurs effectifs en ne remplaçant pas certains salariés sur le départ et/ou en gelant les embauches (ceci étant toujours synonyme de destructions d'emplois). Puis elle va s'écraser à la rentrée : l'économie se contractant toujours plus, les entreprises vont recommencer à mettre en place des plans sociaux. La barre fatidique des 10% de chômeurs officiels sera largement franchie.

Résultat,
le pouvoir d'achat trinque et la récession guette :




Puisque, jusqu'à présent, personne ne s'est résolu à réguler drastiquement la finance et l'économie casino ultralibérales, puisque le renflouement des banques passe avant la survie des citoyens et que l'austérité est partout le grand mot d'ordre, il n'y a aucune raison pour qu'une troisième vague ne nous noie pas. Ce système est moribond, mais personne ne veut le changer : ni nos dirigeants qui y trouvent toujours grand bénéfice, ni les peuples sidérés et pétris de trouille. Nous allons donc au casse-pipe.

Sur ces considérations pessimistes réalistes, voici notre décryptage mensuel de la dernière note de la Dares/Pôle Emploi.

Catégorie A (chômeurs officiels, sans activité aucune) : +33.300
Ils sont 2.922.100 en métropole, 3.163.900 avec les DOM.
Progression annuelle : +8% en métropole, +7,7% en France

Du côté des chômeurs qui restent inscrits tout en exerçant des petits boulots, faute d'emplois véritables, on note une baisse générale de l'activité précaire :

Catégorie B (chômeurs en activité réduite inférieure à 78h/mois) : -3.900
Ils sont 571.600 en France métropolitaine.
Progression annuelle : +4,2%

Catégorie C (chômeurs en activité réduite supérieure à 78h/mois) : -800
Ils sont 853.400 en France métropolitaine.
Progression annuelle : +2,9%

Au total, le nombre des inscrits en catégories ABC — c'est-à-dire l'ensemble des demandeurs d'emploi «tenus d'accomplir des actes positifs de recherche» — a crû de 28.600 en métropole.
Ils sont désormais 4.347.100 en France métropolitaine, 4.621.000 avec les DOM (+29.000).
La hausse annuelle s'élève à 6,4%.

Du côté des chômeurs «non disponibles», on note un décollage de la catégorie D avec un boom des entrées en stage (prestations occupationnelles). Par contre, les contrats aidés sont en recul. En conclusion d'une observation sur plusieurs mois, on peut dire que le "Plan chômeurs de très longue durée", annoncé en janvier par le président sorti, est un énième fiasco car, outre le fait qu'il n'a proposé de solution pérenne à quiconque, il a encore moins réussi à embellir les chiffres officiels.

Catégorie D (chômeurs non disponibles car en arrêt maladie ou en maternité, en stage, formation ou convention de reclassement) : +9.800
Fin mai, ils sont 247.900 en France métropolitaine.
Variation annuelle : +7,4%

Catégorie E (chômeurs non disponibles car en contrat aidé) : -4.200
En France métropolitaine, ils sont 365.000 ainsi occupés.
Variation annuelle : +4,2%

Au total, fin mai 2012, toutes catégories confondues (ABCDE), le nombre de chômeurs inscrits à Pôle Emploi en métropole s'élève à 4.960.000 (+34.200 personnes sur un mois et +6,3% sur un an). Avec les DOM, on arrive à 5.257.200, soit 34.700 personnes en plus par rapport à avril.

A ces 5.257.200 inscrits, il convient d'ajouter les 128.900 "seniors" indemnisés de métropole (chiffre non précisé pour les DOM) bénéficiant d'une "dispense de recherche d'emploi" (désormais supprimée), non catégorisés.
Ainsi, on frôle 5,39 millions.

Dans le détail...

L'ancienneté moyenne des inscrits des catégories ABC continue inexorablement de battre des records, atteignant 468 jours (contre 450 il y a un an) soit plus de 15 mois. La moyenne d'inscription des sortants augmente à 258 jours (252 le mois dernier, 245 il y a un an).

Du côté des chômeurs de longue durée, ils sont désormais 1.681.800 rien que dans les catégories ABC de métropole (+19.900 en un mois !), 1.821.100 avec les DOM, auxquels on peut rajouter les 365.000 chômeurs de catégorie E et les 129.000 seniors en DRE. Ainsi le volume des "DELD" — comme on les appelle — dépasse toujours 40% de l'ensemble des inscrits à Pôle Emploi.

Parmi eux, toutes catégories confondues, 733.400 perçoivent le RSA (+7,2% sur un an) et 345.300 perçoivent l'ASS (chiffres Unedic de mars, +4,7% sur un an). Ces personnes survivent donc avec 15 € par jour. Les nouveaux chômeurs se rajoutent aux anciens devenus miséreux.

En glissement annuel, le volume des inscrits depuis plus d'un an a augmenté de 8,5%. Celui des inscrits depuis plus de 3 ans — enkystés dans la crise depuis 2008 — s'élève à +22,4%. Entre les deux (2 à 3 ans d'inscription), la progression est stable à 2,3%.

Du côté des seniors, les inscriptions de chômeurs de plus de 50 ans dans les catégories ABC de métropole se poursuivent : +10.800 par rapport à avril.
Ils sont 902.100 dont plus de la moitié (469.200) sont des femmes.
Progression annuelle : +14,4% (près de 15% pour les femmes)

En comparaison, les moins de 25 ans sont 650.600 (+4,7% sur l'année).

Du côté des sorties, on note un léger recul des «cessations d'inscriptions pour défaut d'actualisation» : -2.800 pour un total de 198.600, stable sur un an. Les radiations administratives ont aussi reculé : -7.900 pour un total de 40.700, en progression de 3% sur un an. Légère recrudescence des «autres cas» : +1.400 pour un total de 52.200, en recul de 4,7% sur un an.
Ces trois motifs représentent 63% du volume des sorties (contre 64,8% le mois précédent). En comparaison, les reprises d'emploi déclarées n'en pèsent que 19,7% (contre 21,1% en avril) et sont en recul constant.

Du côté des offres, que dire ? En mai, Pôle Emploi n'en a collecté que 258.500 (contre 250.400 en avril), DOM compris (-20,9% sur un an !). Quant au compteur d'offres en ligne du site pole-emploi.fr, il en affiche bravement 205.324...

Armons-nous de courage.

SH

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Lundi, 02 Juillet 2012 05:30 )  

Commentaires 

 
0 # tristesir 2012-06-27 22:52 Citer:
Ce système est moribond, mais personne ne veut le changer


Il n'est pas moribond du tout hélas, c'est son fonctionnement normal.

ils (média complice des détenteurs du capital) n'ont de cesse d'essayer de nous faire oublier que ce système n'est qu'une succession de crises, toujours plus violentes, dont ce sont toujours les mêmes qui en sont les victimes: les gens qui sont obligés de travailler,chôm eurs et autres personnes qui n'ont pas de capital qui leur procure une rente.

Les très riches et leur serviteurs (politiciens professionnels de droite comme de gauche et autres) sacrifieront notre santé, notre vie peut-être même pour que soit préservée la domination d'une classe de nantis sur les autres.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-06-28 02:26 Il est "normal" et souhaité pour ceux qui nous dirigent. Mais pour ceux qui le subissent ? Comme on vit soi-disant encore en démocratie, ce qu'il nous reste, c'est d'aller voter… Et comment votent les gens terrassés par la crise ? Il n'y a qu'à regarder en Grèce où, le 17 juin, ils ont remis leurs tortionnaires au pouvoir. Et en France, on a choisi Hollandréou.

Ce système est "normal" et souhaité pour ceux qui nous dirigent et qui ne voient les choses qu'à court terme. Mais en le perpétuant, ils scient la branche. C'est pourquoi j'affirme qu'il est moribond.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # TristeS 2012-06-28 12:45 Citer:
Il est "normal" et souhaité pour ceux qui nous dirigent. Mais pour ceux qui le subissent ?


Tant que la crise était modérée et ne frappait que les autres (on connait le discours moralisateur: "du travail y en a, il ne faut pas avoir peur de se lever de bonne heure ") et qu'on pouvait consommer à en crever, on fermait les yeux sur la nature du système.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Yves 2012-06-29 03:26 Eh les amis, ça tourne un peu en rond les commentaires !

"Le Chômage est voulu et entretenu. Une minorité essaie (et arrive) à écraser une majorité".

OK on a compris ! ;-)

Sauf que ça n'a pas toujours fonctionné comme ça. Particulièremen t dans les années 60 et 70 où il y avait déjà tout un tas de richards, tout un tas de prolos (et des vrais à l'époque, des qui marnaient à l'usine, dans les mines et les hauts-fourneaux…).

Dans les 60's, la France mettait les deux pieds dans un capitalisme assez dévastateur. On construisait partout et n'importe comment. On détruisait les centres historiques des villes pour édifier des zones commerciales… On bousillait, on saccageait allégrement… C'était ça la modernité !

C'était aussi le capitalisme triomphant et la finance faisait déjà la loi (moins que maintenant, c'est vrai). Mais il n'y avait pas de chômage. Enfin, juste un fond de roulement.

À l'époque, la Terre comptait 3 milliards d'individus (contre 7 maintenant). Et la France, 50 millions d'habitants (contre 65 maintenant).

Les ¾ des pays du monde étaient sous-développés ou vivaient au Moyen-Âge, comme la Chine, l'Inde, le Brésil, la Corée, le Vietnam… 

La vraie Révolution du système, c'est le développement spectaculaire de ces pays qui représentent plus de la moitié de la population mondiale.

Certes, les riches continuent à se gaver (et se gavent de plus en plus c'est sûr !). Mais surtout, avant tout, c'est que pour habiller Lee, le Chinois, il faut déshabiller Paul l'Européen.

Parce que le développement économique des pays émergents s'est fait - en partie - au détriment des pays déjà développés. Et c'est normal !

Donc, le partage des richesses existe bien par les grands rééquilibrages entre les pays occidentaux et les pays orientaux, et même, de plus en plus, entre le Nord et le Sud.

Forcément, dans ce jeu de vases communicants, il y en a qui s'appauvrissent quand d'autres s'enrichissent.

En revanche, attention, je ne dis pas qu'il n'y a rien à faire pour atténuer les difficultés et viser une meilleure répartition des richesses.

Le fond du problème reste que tout le monde souhaite vivre à l'occidentale (bagnoles, vacances, avions, consommation, pétrole…) et que tous se bagarrent pour avoir la plus grosse part du gâteau.

Et nous sommes 7 milliards ! Nous serons 9 milliards dans 25/30 ans !

Même si la France se dotait du régime politique que vous appelez de vos vœux, ça ne nous empêcherait pas nous faire bouffer par tous ceux qui ont plus faim que nous. Et ils sont nombreux !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # superuser 2012-06-29 03:37 On ne se fait pas "bouffer par ceux qui ont plus faim que nous" mais par une poignée de psychopathes qui n'en ont jamais assez. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Yves 2012-06-29 15:37 "Bouffer par ceux qui ont plus faim que nous" ne s'entend pas sur l'aspect alimentaire.

"Bouffer par ceux qui ont plus faim que nous" concerne ceux qui ont actuellement un grand appétit de consommation, de production, de déplacements… 

La "poignée de psychopathes" en fait partie… mais pas qu'eux.

Le Chinois qui a vécu dans la misère aspire - légitimement - au mieux-être qui, aujourd'hui encore, s'incarne pour lui dans le "modèle occidental".

Quand tu es en face d'un mec qui n'a vécu qu'avec un bol de riz pendant des siècles (c'est une image encore), forcément, lui, il veut "manger" ce que toi tu as mangé pendant des décennies (on est toujours dans le symbole).

L'Europe - qui a dominé l'Histoire du XVe au XXe siècle avec les USA plus récemment - doit faire face à 6 milliards d'individus résolus à prendre leur part du gâteau. Forcément, ça change la donne.

On observe le même phénomène chez nous, quand les immigrés acceptent d'occuper les emplois qu'on juge - légitimement - dégradés (en termes de rémunération et de conditions de travail).

Pour finir. Dans tous les pays où les classes possédantes ont été "décapitées" (c'est une image… quoique), elles ont toujours été remplacées par d'autres. C'est ce que nous apprend l'Histoire.

Ce n'est donc pas le seul handicap au partage des richesses.

L'Europe est sur le déclin quand d'autres sont en plein boom. On ne peut nier ce phénomène.

En d'autres termes : Taxer les riches de chez nous est nécessaire, mais ne suffit pas.

Car les Riches d'en face sont encore plus nombreux… et plus riches. On le constate aujourd'hui en France où Chinois et Qataris (exemples) rachètent à la pelle nos hôtels de luxe, nos vignobles, nos clubs de foot, nos entreprises… 
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-06-29 17:20 Multi-citer Yves:
"Bouffer par ceux qui ont plus faim que nous" ne s'entend pas sur l'aspect alimentaire.
"Bouffer par ceux qui ont plus faim que nous" concerne ceux qui ont actuellement un grand appétit de consommation, de production, de déplacements… 
J'avais compris, merci !

L'écrasante majorité des Chinois — et d'autres peuples des pays émergents — vit toujours dans la misère. C'est pourquoi il y a toujours des "immigrés" qui quittent leurs pays pour fuir la pauvreté (on a même des "immigrés" au sein de l'UE qui désormais se tiers-mondise : des jeunes grecs, espagnols, portugais qui foutent le camp… en Allemagne). Sur ce plan, c'est donc un échec.

La mondialisation occidentale a imposé partout son modèle (son libéralisme économique, son consumérisme…) qui marche en dépit du bon sens (crises systémiques, destruction sauvage de l'environnement, exploitation des salariés et même des enfants…) et n'a, au final, réussi à sortir de la pauvreté qu'une fraction négligeable de ces populations tout en contribuant à l'enrichissement insensé d'une poignée. Selon la bonne vieille stratégie du "diviser pour mieux régner", le "modèle occidental" a mis tous les travailleurs de la planète en concurrence entre eux.

Que tout le monde veuille s'y engouffrer est une dangereuse bévue.

Selon toi, nous serions donc trop nombreux. Puisqu'il n'y a rien à faire, tu as raison : autant légaliser mondialement l'euthanasie, une solution civilisée qui nous évitera de passer pour des barbares.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # TristeS 2012-06-29 16:15 Citer:
Parce que le développement économique des pays émergents s'est fait - en partie - au détriment des pays déjà développés. Et c'est normal !


Curieuse théorie. J'avais plutôt l'impression que leur développement n'était pas intervenu plus tôt parce que l'occident avait mis en coupe réglée une partie du sud de la planète qu'il a pillé sans vergogne en spoliant les locaux.

Citer:
ça ne nous empêcherait pas nous faire bouffer par tous ceux qui ont plus faim que nous. Et ils sont nombreux !

Donc c'est eux contre nous et pas de quartier car c'est une question de survie?
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Yves 2012-06-29 21:28 Ne caricaturez pas le propos SVP.

Quand j'écris "c'est normal", ça veut dire, qu'il est normal que Mister Lee veuille vivre comme Monsieur Paul, que lui aussi a le droit de bouffer à sa faim, de voyager…

Et n'ayez pas trop une vision "franco-française" ou "euro-européenne" de la situation.

Beaucoup de pays connaissent un vrai développement économique. Ceux qui, comme moi, ont un peu voyagé ces 40 dernières années peuvent en attester.

Alors, oui, il reste des centaines de millions de personnes qui vivent dans des conditions lamentables mais c'est aussi du à l'accroissement démographique. La population mondiale a doublé en 40 ans.

Jamais dans l'Histoire de l'Humanité on a connu une telle exponentielle.

Cependant, je le redis : l'Inde, la Chine, le Brésil, le Vietnam… c'était la misère partout dans les années 50, 60 et 70, une misère terrible.

À part une "toute petite frange" de la population (entre 1 et 3%), tous les autres se contentaient de rien.

Entre 1945 et 1975, les historiens estiment que 300 millions de Chinois seraient morts de malnutrition, de famines et d'épidémies. On revient donc de loin, de très loin !

Aujourd'hui, rien qu'en Chine, la "classe moyenne" est évaluée à 300 millions de personnes (qui vivent donc selon les standards occidentaux).

Certes, il en reste 700 millions à trimer comme des damnés… 

Mais je ne suis pas certain que, même ceux-là, sont nostalgiques du Maoïsme.

Après, sur les excès du système, vous connaissez parfaitement mes vues. Je ne les cautionne pas.

Que ce système marque ses limites et qu'il nous conduise - à terme - à la catastrophe ne fait guère de doute.

Mais, que voulez-vous, ce système est aussi à l'image de la Nature humaine.

Et ce qui caractérise l'Humain, c'est la prédation sur son environnement.

Changer le système, c'est donc modifier la Nature Humaine. Beaucoup s'y sont essayés, peu ont réussi… 

Malheureusement !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2012-06-29 22:34 Je n'ai envie d'être en concurrence avec personne, nous sommes tous sur la même planète, nous sommes tous des êtres humains, des êtres vivants et je ne conteste à personne le droit de bouffer, bien au contraire.

Je combattrai tout ce qui va vers "le choc des civilisations" , tout ce qui va dans le sens d'attiser la haine entre les peuples pour les mettre en concurrence et se déchirer afin qu'ils ne se retournent pas contre leur bourgeoisie respective pour exiger une vraie répartition des richesses seule solution pour abolir la pauvreté.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Yves 2012-06-30 22:12 Mais oui, mais oui… TristeSir, tu as raison.

Tu ne veux être en concurrence avec personne, chabadabada… la vie est belle et les p'tits zoziaux chantent.

"Je combattrai le choc des civilisations". Très belle initiative !

Devant ton ordinateur, dans le métro ?

Y'a pas de "choc des civilisations", y'a juste des gens qui voudraient bien bénéficier de ton "train de vie" même modeste.

Tu vis dans un appart', t'as l'eau courante, tu manges à ta faim, il t'arrive de bouger, tu touches une petite alloc'… 

Mais, cher ami, la moitié de la population mondiale vit encore avec moins que ça, beaucoup moins que ça.

Alors je sais que c'est dur à entendre (et plus encore à admettre), mais il y a entre 3 et 4 milliards d'êtres humains qui vont, eux, te concurrencer sérieusement pour bénéficier de ce dont tu bénéficies.

Je connais ta situation, mon Ami. Je sais que ce n'est pas facile pour toi, comme pour bcp d'autres ici, en France.

Mais, désolé, ton "petit confort" fait déjà bien des envieux.

+++++++++

Je suis provoc', c'est sûr ! Je crains cependant ne pas être très loin de la réalité.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Pili 2012-07-01 18:14 Salut

Pas du tout provoc, car c'est vrai aussi ! la souffrance des uns ne dispensent pas celles des autres etc…:-)

Pour aller dans le sens de ce que raconte Yves, c'est à quoi je pensais en écoutant cette semaine, Aung San Suu Kyi

Un moment très exceptionnel qui donne à réfléchir justement sur la dignité, la pauvreté et qui apporte un super souffle d'espoir !

Aung San Suu Kyi

www.franceinter.fr/emission-le-79-aung-san-suu-kyi

www.dailymotion.com/video/xrsqo0_aung-san-suu-kyi_news?start=147

www.dailymotion.com/video/xrssoj_aung-san-suu-kyi_news
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-07-01 18:37 Oui, c'est une sacrée gonzesse.

N'oublions pas qu'en Birmanie, notre fleuron du CAC40 Total est complice de la junte :

www.liberation.fr/monde/0101645226-total-accuse-de-complicite-d-assassinats-et-de-travail-force-en-birmanie

Encore un exemple de la barbarie du "modèle occidental"…
Je la trouve bien indulgente avec notre pétrolier.
Mais je comprends son optimisme. Après tant d'années d'enfermement, elle a besoin d'y croire pour continuer à mener son combat.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-07-02 07:31 Contrats aidés : le dopage pré-électoral a cessé de produire ses effets

Un constat de Michel Abhervé : alternatives-economiques.fr/blogs/abherve/2012/07/02/contrats-aides-changements-retroactifs-des-chiffres-publies-avant-les-elections/
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Cléo33 2012-07-06 12:21 Les chiffres parlent :

Le PPA (parité pouvoir d'achat) 2010 sur notre planète est de 9 056 dollars par habitant.

Soit 36 000 dollars par an pour une famille de 4 personnes, soit 3 000 dollars par mois.

Si la richesse produite chaque année était bien répartie et pas seulement vampirisée par ceux qui ont le pouvoir et une avidité sans bornes, tous les habitants de la planète auraient une vie décente.
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...