Actu Chômage

samedi
29 février
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Réduction du chômage : la botte des contrats aidés

Réduction du chômage : la botte des contrats aidés

Envoyer Imprimer
273.000 CUI seront débloqués au 2e semestre. De quoi faire baisser artificiellement les chiffres d'ici les élections !

Pensant que la crise était derrière nous, le gouvernement n'en avait tout d'abord programmé que 390.000 (contre 520.000 en 2010), mais la persistance des mauvais chiffres du chômage l'a conduit à changer de braquet. Au final, en 2011, on approchera du volume de l'année dernière : 440.000 contrats aidés financés par l'Etat, au total 500.000 en comptant ceux cofinancés par les Conseils généraux.

La circulaire DGEFP du 30 juin 2011 précise les objectifs et cibles pour le second semestre : 236.000 contrats d'accompagnement dans l'emploi (CAE, secteur non marchand) et 37.000 contrats initiative-emploi (CIE, secteur marchand), nous dévoile Localtis. Soit une botte de 273.000 emplois aidés qui tombe à pic non seulement pour sauver l'honneur de Xavier Bertrand mais aussi améliorer les chances du candidat de l'UMP, cette réserve permettant d'obtenir un effet maximum sur les statistiques du chômage au printemps 2012.

Des contrats qui aident les employeurs, pas les chômeurs

Ils s'adressent toujours aux mêmes publics : chômeurs de longue durée, "seniors" ou jeunes connaissant des difficultés particulières d'accès à l'emploi, résidents des quartiers prioritaires de la politique de la ville, allocataires de minima sociaux et travailleurs handicapés. Parqués en catégorie E, les signataires de ces misérables contrats (dont les durées moyennes sont de 9 mois et 22 heures/hebdo payées au Smic) échapperont aux chiffres officiels des «demandeurs d'emploi tenus d'accomplir des actes positifs de recherche» bêtement régurgités par les JT.

On ajoutera que les CUI doivent être obligatoirement assortis d’«actions de formation» en lien avec «la réalisation du projet professionnel» des intéressés afin de favoriser leur réinsertion dans l'emploi. Mais dans plus de 60% des cas, l'engagement n'est pas respecté.

En réalité, ces CUI sont une aubaine pour les employeurs : le taux moyen de prise en charge est de 70%, celui des CAE cofinancés peut être porté à 80%, tandis que celui des ateliers et chantiers d'insertion (ACI) s'élève à 105%. Le chômeur, lui, n'y gagne quasiment rien.

Des contrats qui aident… le gouvernement

S'ils coûtent cher à l'Etat (2,5 milliards à l'année) et que leurs performances en matière de réinsertion professionnelle sont faibles (taux d'insertion dans le non marchand : 40% seulement), leur intérêt statistique est, lui, avéré. C'est donc sur ce pis-aller systématique — la quantité primant sur la qualité — que Nicolas Sarkozy achèvera son mandat, en espérant que l'apparente amélioration des chiffres du chômage trompera les électeurs qui doutent, à juste titre, de l'efficacité de son bilan.

Et quand Valérie Pécresse annonce que «le gouvernement va accélérer la mise en place des mesures de son dernier plan emploi pour atteindre son objectif de ramener le chômage sous 9% de la population active d'ici à la fin de l'année», il y a encore tromperie puisque la rétention des contrats aidés visant à retarder, donc optimiser leur effet statistique, a sciemment été planifiée.

SH

A (re)lire :

Ces contrats aidés qui servent mal l'emploi
Coûteux, complexes et peu efficaces en termes d'insertion professionnelle, ils restent l'arme antichômage préférée des politiques français. Un bilan de 5 pages paru en 2006 dans L'Expansion, toujours d'actualité...

400.000 contrats aidés par an : Pour qui, pourquoi, comment ?
Le tour d'horizon de la CGT-Chômeurs...


Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 04 Janvier 2012 05:18 )  

Commentaires 

 
0 # willemijns2 2011-08-03 01:07 je le dis et redis, personne ne sera dupe en 2012… Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2011-08-03 14:11 Rappelez vous que lors de l'accession de notre monarque au trône sa clique et lui-même n'avaient pas eu de mots assez durs pour dénoncer ces contrats (pourris).

Mais devant l'impuissance à créer des emplois pérennes de bonnes qualité (les temps-plein sont un lointain souvenir pour bon nombre de travailleurs abonnés maintenant à de l'emploi en miettes qui ne permet pas de sortir de la pauvreté économique) toutes les bonnes vieilles recettes utilisées par tous les gouvernements de droite et de gauche sont bonnes à prendre pour gagner des élections.

Cela s'appelle "le traitement social du chômage".
Ces emplois pourris vont produire un effet tsunami dans les agences de Pôle emploi d'ici peu de temps.
Entre ceux qui vont se voir obliger d'accepter ces contrats sans avenir et ceux qui vont se faire radier pour en avoir refusé un, il se peut que la promesse statistique du gouvernement de revenir en dessous d'un taux de chômage officiel de 9% se réalise.
Pour quelle perspective pour les DE?
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2011-08-03 14:17 En septembre quand vous serez reçu à Pôle emploi, l'entretien risque de commencer par la phrase:

"vous êtes CUI"

Et suivra une proposition (que vous pourrez difficilement refuser) pour un contrat aidé pourri qui ne vous aidera ni à sortir de la pauvreté, ni à vous projetez professionnelle ment dans l'avenir.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # libre2 2011-08-04 13:39 J'approuve totalement ce qui est écrit dans cet article.

Et pour les avoir beaucoup pratiqué en tant que chômeur, je confirme qu'ils n'aident pas leurs supposés bénéficiaires. Surtout que quand on va à un entretien de recrutement, il vaut mieux éviter de dire que l'emploi qu'on a occupé était en contrat aidé car cela est plutôt de nature à plomber sa candidature (merci pour le cadeau !).

Je dirai même que c'est plus une voie de garage qu'autre chose. Mais quand vous ne trouvez vraiment rien de mieux, vous prenez car c'est toujours mieux que de rester chez soi à attendre que le téléphone sonne.

Aujourd'hui j'ai un emploi stable mais ce n'est pas grâce à mon passage par ces contrats.

Pour le reste, il faut reconnaître que ce genre de maquillage des chiffres du chômage n'est pas une spécialité sarkozyenne : des gouvernements de gauche comme de droite se sont laissés aller à cette facilité.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2011-08-06 01:39 Citer:
Mais quand vous ne trouvez vraiment rien de mieux, vous prenez car c'est toujours mieux que de rester chez soi à attendre que le téléphone sonne.


Pour arrêter d'attendre que le téléphone sonne, tu jettes ton téléphone et c'est réglé :)

Mieux que rien c'est pire que tout !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # maguy 2011-08-06 08:51 Mieux que rien c'est pire que tout !
Je plussoie !

Si un employeur n'est pas fichu de payer sa part de cotisations sociales, vidant par là-même les caisses de secu et de retraite (qui est le but inavouable du gouvernement), cet employeur donc n'a plus qu'à se relever les manches lui-même.

Si accepter un contrait aidé pour un DE relève, à mon avis d'un mauvais calcul, l'employeur, lui est le vrai profiteur et la honte se situerait plutôt de son côté.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-08-26 14:26 Un exemple de contrat aidé…

Numéro d'offre 639986A - Offre actualisée le 22/08/11
Chargé / Chargée d'études environnement
Métier du ROME A1303 - Ingénierie en agriculture et environnement naturel

POURSUITE DE LA MISE EN PLACE DE L'AGENDA 21, RÉFLEXION ET PROPOSITIONS VISANT À AMÉLIORER LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTAL E SUR LE TERRITOIRE COMMUNAL, ORGANISATION, SUIVI ET BILAN DE L'ENSEMBLE DES ACTIONS MENÉES DANS CE CADRE. ÊTRE ÉLIGIBLE AU CUI-CAE. MASTER EN ENVIRONNEMENT EXIGÉ.

Lieu de travail : 53 - CHANGÉ
Type de contrat : CONTRAT A DURÉE DÉTERMINÉE DE 9 MOIS
Nature d'offre : CONTRAT DE TRAVAIL
Expérience : DÉBUTANT ACCEPTÉ
Formation : BAC+5 ET PLUS ou équivalent Environnement aménagement Exigé
Diplôme demandé : MASTER EN ENVIRONNEMENT

Qualification : Technicien
Salaire indicatif : HORAIRE 9 Euros (59,04 F)

Durée hebdomadaire de travail : 35H00 HEBDO
Déplacements
Taille de l'entreprise : 50 A 99 SALARIÉS
Secteur d'activité : ADMINISTRATION PUBLIQUE GÉNÉRALE

Maintenant, ça devient banal d'exiger des Bac+5 pour les payer au Smic horaire. En plus, c'est une collectivité publique, sensée montrer le bon exemple. Quelle honte !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Murie 2011-08-26 20:12 Il me semble avoir vu cette offre d'emploi dans les alertes que je reçois de PE (puisque c'est très proche de mon profil!).
Et je me suis fait la même réflexion. Bac + 5 pour 9 € / heure, il y a de quoi leur foutre dans la g… !!! Grrrr… Enfoiré-es qui sont fort probablement bien payés (en référence à l'ancienne génération!).

Y a de quoi être vulgaire et devenir violente. Là, je vois vraiment ROUGE !!!
Et surtout, mais alors surtout qu'ils ne viennent pas me faire la morale!!! Parce que va y avoir de la répartie !!!

Au Canada, en tant que prof. de français langue seconde (Fls non titulaire) on gagne en moyenne 15€/h sans besoin de diplômes appropriés! (même si ça demeure une voie de garage!)

Quand je disais à ma conseillère PE que j'avais l'étrange sentiment de revenir en ex-RDA et non en France o/o

Que suis-je venue faire dans cette galère…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # pat-du49 2011-09-03 16:20 quand on voit la vidéo ou il s'exprime sur le sujet, … mon dieu … on se demande comment un tel personnage, à pu se retrouver président de la république un jour.

oh la la la la .. quelle pitié.
on dirait un VRP, un mauvais VRP de +.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Murie 2011-09-05 01:31 Multi-citer pat-du49:
… on se demande comment un tel personnage, à pu se retrouver président de la république un jour.
oh la la la la .. quelle pitié.
on dirait un VRP, un mauvais VRP de +.


C'est EXACTEMENT ce que je me suis dit à des milliers de km de la France alors qu'il était encore en campagne présidentielle… et je n'étais pas la seule !! ;)
Et j'en reviens toujours pas qu'il est pu être élu !! o/o

Sarkozy = bouffon de G. W. Bush
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Réforme des retraites : Qui va remporter le bras de fer engagé le 5 décembre ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'a...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...