Actu Chômage

mardi
27 octobre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Contre la proposition de loi du député Lang, le MNCP saisit le CNLE

Contre la proposition de loi du député Lang, le MNCP saisit le CNLE

Envoyer Imprimer
Le Mouvement national des Chômeurs & Précaires a saisi le Conseil national de Lutte contre l'Exclusion pour lui demander de rendre un avis en faveur du retrait pur et simple de la proposition de loi n°3281.

Le 30 mars dernier, Pierre Lang, député-maire de Moselle, a déposé une proposition de loi visant à obliger les chômeurs indemnisés depuis plus de six mois ainsi que les bénéficiaires du Revenu de solidarité active à effectuer gratuitement des "travaux d'intérêt général" en contrepartie de leurs allocations.

Alors que cette proposition est, pour l'instant, renvoyée à la Commission des affaires sociales, le MNCP demande à M. Etienne Pinte, Président du Conseil national de Lutte contre l'Exclusion, de s'associer à l'expression de son indignation et de sa dénonciation du caractère inique de l'objectif qu'elle exprime, et prie le CNLE de rendre un avis demandant son retrait pur et simple. Voici son courrier :

CNLE
Monsieur Etienne PINTE
14 Avenue Duquesne
75350 PARIS 07 SP

Paris, le 20 avril 2011


Monsieur le Président,

Le 30 Mars 2011, le député UMP de la 6e circonscription de Moselle, M. Pierre Lang, a déposé une proposition de loi enregistrée à la Présidence de l’Assemblée Nationale «visant à demander aux chômeurs indemnisés plus de six mois et aux bénéficiaires du revenu de solidarité active d’effectuer des travaux d’intérêt général».

Le Mouvement des Chômeurs et Précaires, après en avoir pris connaissance, déplore que cet élu considère qu’une société qui laisse au bord du chemin dans des conditions d’existence, pour certains, indignes d’une nation évoluée, en versant aux allocataires de minimas sociaux (ASS, RSA "socle") des montants inférieurs à 60% d’un seuil de pauvreté qu’elle a elle-même calculée, soit en droit d’exiger de ces «bénéficiaires» 20 heures par semaine de travail d’intérêt général gratuit, assimilable à un Service du Travail Obligatoire nouvelle version, au prétexte fallacieux de l’aide au maintien du lien social.

Qu’une telle proposition de loi puisse être déposée par un élu appartenant à une formation politique en charge de la gouvernance de la nation sans provoquer plus de réactions nous inquiète et nous indigne.

Les personnes sans emploi depuis plus de 6 mois sont les victimes d’une orientation conjointe des politiques économiques de notre pays et de l’Union européenne, mises en œuvre de manière coordonnée et réfléchie pour répondre aux intérêts du capitalisme financier.

Soit les travaux demandés dans le cadre de cette proposition de loi sont utiles et nécessaires à la collectivité et, dans ce cas, ils doivent conduire à la création de véritables emplois soumis au Droit du travail et au versement d’une juste rémunération pour les personnes qui seront affectées à ces postes, soit il s’agit de traiter les travailleurs privés d’emploi depuis plus de 6 mois comme des individus ayant commis des faits délictueux et condamnés à indemniser la société à travers des «TIG».

En conséquence :

Le MNCP demande au Conseil National de Lutte contre l’Exclusion de s’associer à l’expression de son indignation et de sa dénonciation du caractère inique de cette proposition de loi, et de rendre un avis demandant son retrait pur et simple.

Car le travail ne socialise et ne libère l’homme qu’à condition qu’il soit librement choisi et justement rémunéré.

Cordialement,
Pour le C.A. du MNCP,
Le Président, Marc Desplats
Les délégués du MNCP au CNLE, Bernard Gouédic et Christine Tellier

MNCP – 17, rue de Lancry – 75010 Paris
Tél : 01 40 03 90 66 – Fax : 01 40 03 90 67
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
www.mncp.fr


Affaire à suivre...

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 26 Avril 2011 15:09 )  

Votre avis ?

Économie, chômage, emploi : Comment appréhendez-vous ces 12 premiers mois ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...