Actu Chômage

lundi
23 septembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités La CIP-IdF expulsable à tout moment

La CIP-IdF expulsable à tout moment

Envoyer Imprimer
La Coordination des Intermittents et Précaires d'Ile-de-France, qui accueille et défend les victimes de la précarité, est menacée d'expulsion par la Mairie de Paris, sans solution de relogement. Voici leur communiqué.

La Mairie de Paris motive notre expulsion par l’aménagement de la ZAC Claude Bernard, au cœur d’un gigantesque projet urbain de 200 hectares qui fait la part belle aux bureaux et aux logements privés et «intermédiaires» réservés aux classes moyennes et aisées. Après avoir proposé deux solutions de relogement qui ne permettaient pas le maintien a minima des activités existantes, la Ville de Paris nous a assigné en justice.

Le 14 quai de Charente doit vivre !

Nous venons de prendre connaissance du jugement du Tribunal d’Instance à l’encontre de la Coordination des Intermittents et Précaires. Celui-ci rejette l’exception d’incompétence que nous avions soulevée lors de l’audience du 29 juin 2010, ordonne l’expulsion ainsi que le versement d’une astreinte mensuelle de 5.500 € par mois, et ce à compter du mois de décembre 2009.

Le Tribunal d’Instance aura donc satisfait toutes les demandes de la Semavip, société d’économie mixte de la Ville de Paris.

Nous interjetons dès à présent appel de ce jugement.

Une négociation sur le relogement de la Coordination des intermittents et précaires est supposée être en cours. Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, a déclaré publiquement à plusieurs reprises qu’il n’y aurait pas d’expulsion sans relogement, que "la Coordination ne serait pas à la rue". Or cette "négociation" est depuis longtemps au point mort. À tel point que nous n’avons pas de nouvelles de la Mairie de Paris depuis le 26 mai 2010. Tout laisse à penser que la Mairie attend patiemment l’arrivée des bulldozers...

Paris est la ville de ceux qui y habitent, y travaillent, y circulent, y vivent. Alors que la précarité se développe depuis des décennies, l’existence à Paris d’un lieu tel que celui où nous proposons actuellement des permanences sociales et des activités à prix libre relève de la stricte nécessité. Rayer de la carte la Coordination des Intermittents et Précaires reviendrait à aggraver une atomisation sociale et un dénuement auxquels les édiles parisiens prétendent par ailleurs remédier.

Le maire de Paris est directement comptable, non pas seulement du classement de la ville par les agences de notation, mais du sort qui risque d’être fait à cette riche expérience d’auto-organisation. Nous tablons sur un retour au sens des responsabilités, au respect de la vie associative et de la parole donnée.

La Ville doit reloger la Coordination des intermittents et précaires !

Pour nous soutenir => SIGNEZ NOTRE PÉTITION


Prochains rendez-vous...

Samedi 6 novembre : Manifestation contre la réforme des retraites et la destruction des droits sociaux, au départ de la place de la République à 14H.

Mardi 9 novembre : Grève des salariés de Pôle Emploi. Une manifestation partira de République à 14h30 pour rejoindre le siège de Pôle Emploi au 1-5 avenue du Docteur Gley, Paris 20e (M° Porte des Lilas).

Lundi 15 novembre : Assemblée générale pour préparer la «renégociation» prochaine de la convention Unedic. Il y sera question des annexes 8 et 10, et de la protection sociale des intermittents, des chômeurs, des retraités, des précaires, des alternatives et des actions… à réinventer collectivement, pour tous. Lieu à préciser, infos à suivre sur le site www.cip-idf.org

Samedi 4 décembre : Manifestation annuelle des chômeurs et précaires, organisée depuis la mobilisation de l’hiver 1997/98.

Pour ne pas se laisser faire...

Permanence Précarité : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Chaque lundi de 15h à 18h, à la Coordination des Intermittents et Précaires au 14 quai de Charente, Paris 19e (M° Corentin Cariou). Tél 01 40 34 59 74

Intermittence du spectacle, permanence CAP, Conséquences de l’Application du Protocole Unedic : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Pour soutenir la Coordination des intermittents et précaires, envoyez vos chèques à l’ordre de AIP à la CIP-IdF, 14-16 quai de la Charente 75019 Paris. Sur demande, une attestation peut vous être fournie.


Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 10 Novembre 2010 01:29 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...