Actu Chômage

samedi
19 octobre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités La grève des chômeurs a commencé

La grève des chômeurs a commencé

Envoyer Imprimer
Hier, mercredi 21 avril, des manifestants ont pris la parole lors de l'émission "L'objet du scandale" sur France 2 afin d'appeler à la grève des chômeurs et des précaires dès le lundi 3 Mai.

Voici le communiqué de presse de la CIP-IdF (Coordination des intermittents et précaires) :

Aujourd'hui 22 avril, dans le cadre d'une journée d'action coordonnée dans plusieurs villes, des chômeurs, des intermittents et des précaires ont occupé neuf agences Pôle Emploi à Paris (dans le 10e, passage Dubail; le 11e : rue de Malte, Cité Griset, rue du Moulin-Joly, rue Amelot, rue Pétion, rue des Nanettes; le 19e : avenue Jean-Jaurès, rue de l'Ourcq).

Des informations sur les droits des chômeurs et l'appel à la grève à partir du 3 Mai ont été apposés sur les panneaux d'affichage destinés aux collectifs et, nous avons conversé avec les allocataires présents.

Les échanges avec les agents étaient souvent monopolisés, voire empêchés par des membres de la direction. Dans deux Pôle Emploi, les consignes nationales en cas d'«envahissement» ont été mises en œuvre (tout ça pour une diffusion de tracts et un pique nique…) : dans ces deux antennes, les directeurs ont imposé aux agents de cesser l'accueil, de ne pas entrer en contact avec nous et de s'éloigner des "dangereux chômeurs", puis ils ont appelé la police à leur secours.

Questionnés sur l'utilisation des lampes bleues qui servent à vérifier les papiers des allocataires qui ont l'air étrangers (ce qui permet d'identifier les sans papiers qui viennent ouvrir leurs droits au chômage après avoir cotisé afin de les dénoncer à la préfecture…), certains agents étaient fiers de dire qu'ils ne s'en servaient pas. En revanche, le directeur adjoint du Pôle Emploi Dubail, désireux de prendre en main un personnel rétif à appliquer cette mesure, en a revendiqué l'utilisation et a, en outre, expliqué que la pratique du contrôle d'identité est prise en compte dans l'évaluation des agents.

Heureusement, d'autres rencontres ont eu lieu, notamment avec une précaire solidaire qui a commencé un CAE (contrat d'accompagnement vers l'emploi) pour la brève campagne de vaccination contre la grippe H1N1 et, comme tant d'autres dans son cas, termine son contrat… chez Pôle Emploi à trier les courriers.

Alors que l'on programme l'exténuation des salariés jusqu'à une improbable pension de retraite, alors que l'on brandit à nouveau la menace d'une suppression des allocations familiales pour absence à l'école, alors que Sarkozy extrêmise "l'offre raisonnable d'emploi" en promettant à des chômeurs en fin de droits une allocation de misère conditionnée par l'obligation de prendre le premier emploi proposé,
multiplions les actions dans les Pôle Emploi, les CAF, institutions de gestion de la précarité et ailleurs !
Contre les politiques de l'emploi et le contrôle accru des ayants-droits :

Rendez-vous mercredi 28 avril à 11 heures, place de la République, sur le terre-plein central.

Rendez-vous lundi 3 mai à 11 heures, place de la République, sur le terre-plein central.


Que mille collectifs fleurissent sur les décombres du "plein emploi" !

.../...

APPEL À LA GRÈVE DES CHÔMEURS

Une coordination nationale, réunissant le 3 avril des chômeurs &  précaires de Paris, Montreuil, Rennes, Nantes, Angers, Tours, s’est engagée à relayer l’initiative de la coordination régionale de Bretagne appelant, dès le 3 mai, à une mobilisation de tous ceux qui sont touchés par les mesures actuelles concernant la gestion du chômage et de la précarité.

La coordination apporte son soutien aux actions et initiatives de lutte et d’auto-organisation qui ont eu lieu ces derniers temps dans plusieurs villes :
- occupations des Pôle Emploi et des CAF,
- annulations de radiations et d’indus de paiement suite à des actions collectives,
- permanences d’autodéfense politique contre les institutions,
- auto-réductions, mise en place de jardins collectifs et de cantines populaires,
- occupations des mairies, dont celle de Brest plus d’une semaine,
- manifestations, présence aux côtés des grévistes de Pôle Emploi...

Elle invite à intensifier les luttes à partir de ce mois d’avril 2010 afin que se mette en mouvement, le 3 Mai, une véritable contre-offensive des chômeurs et des précaires à l’encontre de la logique de contrôle et d’exploitation (de "profitation", comme la nomment les Guadeloupéens en grève générale l’année dernière) qui sous-tend toutes les conditions épuisantes et humiliantes qui leur sont imposées.

Lire la suite de l'appel...


Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 04 Novembre 2010 06:21 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...