Actu Chômage

jeudi
12 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique «On est sur la pente d’1 million de chômeurs supplémentaires»

«On est sur la pente d’1 million de chômeurs supplémentaires»

Envoyer Imprimer
Interrogé par Jean-Michel Apathie sur RTL, Geoffroy Roux de Bézieux, Président de l’Unedic, admet qu’on est bien sur la pente du million de chômeurs supplémentaires en 2009 (au regard des chiffres de janvier, de février et probablement de mars).

JLA : On attend pour le début de la semaine prochaine le chiffre du chômage de mars. Vous le connaissez Geoffroy Roux de Bézieux ?

GRB : Écoutez, je ne le connais pas. Et si je le connaissais, je ne vous le donnerais pas. Mais il n'est pas bon. (…) Il sera dans le même ordre de grandeur que les chiffres précédents. On ne peut pas attendre d'amélioration avant l'été. Donc, on sera sur ce rythme-là jusqu'à l'été. (…)

==> Pour les amateurs, écoutez les autres fadaises sur les chiffres du chômage.

Les prévisions Unedic, une fumisterie !

Rappelons qu’en février dernier, l’Unedic présidée par Geoffroy Roux de Bézieux tablait encore sur une augmentation du chômage de 282.000 demandeurs d’emploi en 2009, quand sur les seuls mois de janvier et février, 170.000 chômeurs supplémentaires s’inscrivaient en catégorie A à Pôle Emploi (1). Depuis, l’Unedic a revu ses prévisions à la hausse : Entre 350.00 et 400.000 chômeurs de plus en 2009. Mais la réalité devrait être deux fois supérieure.

La situation à Auxerre

À Auxerre, ville de 40.000 habitants, 1.000 emplois pourraient disparaître d'ici la fin de l'année 2009 : chez Fulmen (fabricant de batteries), chez Fruehauf (fabricant de remorques) et dans d'autres entreprises et activités liées. Tout le monde ne parle que de ça, là-bas ! Et ça se comprend : 1.000 emplois détruits, ce sont entre 3.000 et 4.000 personnes directement «impactées» (les familles des licenciés), soit près de 10% de la population de la ville !

==> Le cas Fulmen à Auxerre

Il est donc peu probable que les chiffres de septembre, octobre et novembre s'améliorent, d'autant plus que 250.000 jeunes vont arriver sur le marché (mais il est vrai qu'ils s'inscrivent peu à Pôle Emploi - donc n'apparaissent pas dans les statistiques officielles - puisqu'ils n'ont droit à aucune indemnisation ou minima social).

(1) L'augmentation officielle du chômage ne correspond qu’aux nouveaux chômeurs de catégorie A. Pôle Emploi classe aussi les demandeurs d'emploi dans quatre autres catégories, notamment la D qui recense les «stagiaires de la formation professionnelle», c’est-à-dire tous les licenciés économiques ayant opté pour une Convention de reclassement personnalisée ou un Contrat de transition professionnelle. Et en ce moment, des CRP et des CTP (qui assurent aux chômeurs une meilleure indemnisation), il s’en signe des milliers.

Voilà autant de demandeurs d’emploi qui n’apparaissent pas dans le taux officiel !
Mis à jour ( Vendredi, 24 Avril 2009 15:23 )  

Commentaires 

 
0 # Yves 2009-04-24 14:25 Notre article du 25 mars.

«La France résiste mieux que ses voisins», nous assurait il y a quelques semaines encore Nicolas Sarkozy. Le même envisage aujourd’hui un chômage qui pourrait augmenter de 50% en 2009, soit un million de demandeurs d’emploi supplémentaires dans la seule catégorie A !

Nous le répétons sur Actuchomage depuis août dernier : 2009 sera une année noire. Il y a six mois, nous envisagions entre 500.000 et 600.000 chômeurs supplémentaires . En début d’année nous évoquions le chiffre de 1 million en réponse aux prévisions alors rassurantes (et fantaisistes…) de l’Unedic et de l’Élysée.

Alors, allons-nous vers le million de chômeurs supplémentaires en 2009 ? C’est probable au vu des chiffres calamiteux de janvier et février (+ 170.000 en deux mois). Projection que semble à présent partager l’Élysée à en croire Le Canard enchaîné du 25 mars : «L’importance des manifs, ce n’est rien à côté de ce qui arrive. La vraie merde, c’est le chômage qui flambe (…). Personne ne sait exactement ce qui va se passer, mais je suis sûr d’une chose : on va entrer dans le dur de la crise à partir du mois de mai, et l’automne va être terrible pour les 250.000 jeunes qui arriveront sur le marché sans trouver de débouchés», s’inquièterait Nicolas Sarkozy.

Une fois de plus, Actuchomage tient à rappeler que ces chiffres ne correspondent qu’aux nouveaux chômeurs de catégorie A (le taux officiel). Pôle Emploi classe aussi les demandeurs d'emploi dans quatre autres catégories, notamment la D qui recense les «stagiaires de la formation professionnelle », c’est-à-dire tous les licenciés économiques ayant opté pour une Convention de reclassement personnalisée ou un Contrat de transition professionnelle . Et en ce moment, des CRP et des CTP (qui assurent aux chômeurs une meilleure indemnisation), il s’en signe des milliers. Voilà autant de demandeurs d’emploi qui n’apparaissent pas dans le taux officiel !

Nous estimons que la barre des 100.000 destructions d’emploi par mois pourrait être atteinte, voire dépassée, à la fin du printemps. Une fois n’est pas coutume, l'Élysée partage nos prévisions alarmistes. Nous ne nous en réjouissons pas.

Lire ou relire nos articles :

• Le 25 mars : 79.900, le nouveau chiffre qui tue (décryptage des chiffres de février)

• Le 23 mars : «Chômage Année Noire», le logo de l’année ?

• Le 27 février : Un million de chômeurs supplémentaires en 2009 ?

• Le 12 février : Chômage : Le chiffre fantaisiste de l’Unedic

• Le 18 janvier : Chômage Année Noire – Appel à mobilisation

• Le 20 décembre : La France de Sarkozy redécouvre son chômage de masse

• Le 12 décembre : Licenciements, chômage, la dégradation s’amplifie
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # castorpierre 2009-04-26 17:32 Le cas Fulmen à Auxerre.
Un élément a été occulté.
En 2005, suite à la fermeture de son site de Nanterre, et du regroupement de l'activité sur Auxerre, Fulmen en collaboration avec le Conseil Général de l'Yonne, et l'ANPE, avait lancé une campagne de recrutement de 150 personnes (principalement allocataires du RMI).
Cela faisait les gros titres de la presse locale à savoir l'Yonne Républicaine.
Qui a financé ce recrutement massif?
Fulmen a t'il reçu des contreparties?
Il semblerait que personne n'ait répondu à ces questions.
Par ailleurs l'activité de Fulmen nécessite l'utilisation de matières polluantes et toxiques (plomb, et acide) qu'en sera t'il du site après la fermeture?
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...