Actu Chômage

dimanche
8 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Nos actions et engagements Actuchomage : L'expression d'une sombre réalité

Actuchomage : L'expression d'une sombre réalité

Envoyer Imprimer
Les habitués l’auront remarqué : Depuis le 16 avril, Actuchomage tourne au ralenti. La faute à…

5 ans de bons et loyaux services assurés au quotidien, quasiment 365 jours sur 365 et 24 heures sur 24, par Sophie, la principale animatrice du site.

Sophie qui est clouée au lit par un mauvais virus (ou une méchante bactérie).

Car ces derniers mois ont été épuisants pour la petite équipe d’Actuchomage, au regard de la dégradation de la conjoncture et des nombreuses sollicitations qui en découlent pour nous.

En août et septembre 2008, nous alertions l’opinion sur le tsunami social qui s’annonçait alors, quand d’autres en minimisaient les conséquences.

En novembre 2008, nous annoncions que plus de 600.000 chômeurs supplémentaires allaient s’inscrire dans la seule catégorie A en 2009, quand les «instances officielles» (Unedic et gouvernement) avançaient des projections fantaisistes, MENSONGÈRES, savamment relayées par la «grande presse».

Imaginez-vous qu’en février dernier, l’Unedic tablait encore sur une augmentation du chômage de 282.000 demandeurs d’emploi en 2009, quand sur les seuls mois de janvier et février, 170.000 chômeurs supplémentaires s’inscrivaient en catégorie A à Pôle Emploi.

Quelle fumisterie !

En conséquence, le 29 janvier, nous lancions notre opération «Chômage Année Noire» à l’occasion de la première journée de mobilisation nationale, tentant avec des moyens dérisoires de sensibiliser l’opinion, les syndicats et les médias, en rappelant à toutes et tous que la première conséquence de la crise, c’est le CHÔMAGE ! Et que derrière les chiffres se cachent autant de drames humains et financiers, de parcours professionnels brisés et de familles aussi parfois. (Lire notre commentaire).

Sur cette question CENTRALE, la désinformation se généralise en vue de canaliser et d’étouffer la riposte sociale qui s’exprime aujourd’hui de manière clairsemée un peu partout en France où l’on licencie à tour de bras !

Nous sommes (trop) bien placés ici pour évaluer au quotidien ce raz-de-marée de licenciements qui pourrait finalement, comme nous l’avons craint dès décembre, jeter UN MILLION DE SALARIÉS à la rue en 2009 ! (1)

Mais notre veille sociale et revendicative pour les Droits des Actifs avec ou sans emploi est harassante, usante… et peu gratifiante.

Elle fait reposer sur ceux qui n’en ont pas les moyens (les collectifs et associations de chômeurs) l’accompagnement moral de millions de demandeurs d’emploi et de précaires déboussolés, dont le nombre croît chaque mois de plusieurs centaines de milliers. (Lire notre commentaire : "Les associations de Chômeurs menacées d’asphyxie").

Ainsi, notre association survit avec moins de 5.000 euros de budget annuel pour animer trois sites : Actuchomage.org, Inter-emploi.net et Renovation-democratique.org qui drainent entre 9.000 et 15.000 visites par jour, plus de 270.000 visites par mois… Des chiffres en constante augmentation comme on peut l'imaginer.

La pression est énorme… trop forte !

Chaque jour, nous tentons de répondre aux dizaines de questions posées par mails et de trouver des solutions aux cas parfois désespérés. Chaque jour, nous devons surveiller et animer nos forums, suivre l’actualité, décrypter la désinformation qui mine les communiqués politiques, économiques et sociaux, tenter de faire avancer des dossiers parfois lourds… Un travail accompli 100% en bénévolat… dans un climat délétère. Tout en justifiant nous-mêmes de nos recherches de travail, en répondant aux convocations de Pôle Emploi, et en survivant pour certains avec 430 € par mois !

Je souhaite, nous souhaitons toutes et tous, un prompt rétablissement à Sophie qui paie au prix fort, AU PRIX DE SA SANTÉ, notre engagement militant dont on peut se demander si nous n’en atteignons pas les limites.

Un proche avenir le dira…

Yves Barraud - Président d’Alternatives Pour une Nouvelle Économie de l’Emploi (APNÉE), l'association qui édite Actuchomage.org

(1) L'augmentation officielle du chômage ne correspond qu’aux nouveaux chômeurs de catégorie A. Pôle Emploi classe aussi les demandeurs d'emploi dans quatre autres catégories, notamment la D qui recense les «stagiaires de la formation professionnelle», c’est-à-dire tous les licenciés économiques ayant opté pour une Convention de reclassement personnalisée ou un Contrat de transition professionnelle. Et en ce moment, des CRP et des CTP (qui assurent aux chômeurs une meilleure indemnisation), il s’en signe des milliers. Voilà autant de demandeurs d’emploi qui n’apparaissent pas dans le taux officiel !

Par ailleurs, à la fin des vacances d'été, plus de 250.000 jeunes chercheront un job, une population qui s'inscrit peu à Pôle Emploi, partant du principe qu'elle n'a droit à aucune indemnisation ou minima social (RMI).
Mis à jour ( Vendredi, 24 Avril 2009 00:41 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...