Actu Chômage

mercredi
24 juillet
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Nos actions et engagements «Chômage Année Noire» : Nos rendez-vous du 1er mai

«Chômage Année Noire» : Nos rendez-vous du 1er mai

Envoyer Imprimer
Ci-dessous, la Lettre mensuelle d’Actuchomage adressée aux 6.000 membres du site.

Bonjour à Toutes et Tous,

Alors que «la France est sur la pente du million de chômeurs supplémentaires en 2009», comme l’admet Geoffroy Roux de Bézieux, Président de l’Unedic, les Chômeurs et Précaires seront-ils encore une fois les grands absents des défilés du 1er mai ?

Ne serait-il pas temps de transformer cette énième «Fête du Travail» en salutaire «Faites des Emplois» ?

Les syndicats vont-ils enfin se saisir du problème en s’opposant AU NIVEAU NATIONAL aux licenciements massifs qui pourraient mettre sur le carreau 1 million de salariés en 2009, comme nous l’envisageons depuis décembre 2008 ?

1 MILLION DE CHÔMEURS de plus, ce sont 2 à 3 millions de personnes directement ou indirectement «impactées» : conjoints, enfants, parents…, autant de parcours professionnels brisés, de drames humains et financiers !

En toute logique, les syndicats devraient placer LA LUTTE CONTRE LE CHÔMAGE et le soutien aux chômeurs (actuels et futurs) en tête des défilés du 1er mai.

S’ils ne le font pas, ça signera leur abdication face à la destruction massive d’emplois en France qui est, pour l’essentiel, motivée par des ENJEUX STRICTEMENT FINANCIERS : Maintenir ou accroître encore les marges bénéficiaires des entreprises. Car pour nombre d’entre elles, la crise est prétexte à restructurer et à délocaliser leurs activités.

Si Nicolas Sarkozy a pour ambition de «refonder le capitalisme», aujourd’hui, il n’aura échappé à personne que ce sont toujours ses vieilles recettes qui prévalent : Réduire les coûts de production pour accroître les marges bénéficiaires, les rémunérations du Top Management et les dividendes des actionnaires.

Pour toutes ces raisons, NOUS RENOUVELONS NOTRE OPÉRATION «Chômage Année Noire» à Paris, à Rennes, à Poitiers (et dans d’autres villes de province si d’ici-là nous réussissons à monter des rendez-vous).

À Paris : RDV à partir de 14h00, à coté des grilles du jardin du Luxembourg, au 58 boulevard Saint-Michel, au niveau de l'arrêt de bus. Accès : Métro Odéon, Cluny-La Sorbonne ou RER Luxembourg).

Pour plus d’infos ou pour annoncer votre présence, contactez Pili : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Pour les volontaires qui souhaitent donner un coup de main pour installer le point fixe : Venir à partir de 13h00. Pili fournit le casse-croûte. Un apéro pique-nique sera improvisé après la manif' au jardin du Luxembourg.

À Rennes : RDV à 9h50, sur le refuge au milieu de l'avenue Jean Janvier, à hauteur des locaux de France3 (situés au n° 9 de l’avenue).

Pour plus d’infos ou pour annoncer votre présence, contactez Gérard : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

À Poitiers : RDV à 10h45, Place d'Armes d'où partira le cortège. Signes de reconnaissance : Parapluies «Chômage Année Noire» et banderole «AC ! Agir contre le Chômage».

Pour plus d’infos ou pour annoncer votre présence, contactez Vincent : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Mis à jour ( Mercredi, 02 Septembre 2009 23:09 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...