Actu Chômage

dimanche
15 septembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Le retour des vieux pauvres

Le retour des vieux pauvres

Envoyer Imprimer
Dans son rapport annuel 2009 sur l'état du mal-logement présenté mardi, la Fondation Abbé Pierre s'inquiète des conditions de logement des plus de 65 ans et rappelle que "600.000 personnes âgées", dont une majorité de femmes, "vivent avec une allocation de solidarité de 628 € mensuels qui les situent sous le seuil de pauvreté", fixé par la norme européenne à 752 €.

"Appréhender les personnes âgées comme une population homogène bénéficiant d'un confort de vie supérieur aux jeunes générations, c'est faire abstraction des inégalités de revenus qui existent chez les plus de 60 ans", souligne la Fondation dans le document. "C'est oublier qu'aujourd'hui 600.000 personnes âgées vivent avec une allocation de solidarité de 628 € mensuels (l'ASPA ou minimum vieillesse - ndlr) qui les situent sous le seuil de pauvreté défini au regard de la norme européenne à 60% du revenu médian. [...] "Depuis quelques années, on voit des retraités toquer à la porte des associations (caritatives - ndlr). Il y a un mouvement massif", ajoute-t-elle.

Etre propriétaire ne protège pas de la précarité. La fondation note le nombre croissant de retraités vivant seuls dans des logements insalubres, et remet en cause l'idée développée par le président Nicolas Sarkozy selon lequel le fait d'être propriétaire serait un bouclier contre la précarité et compenserait les problèmes de retraite. En effet, 84% des ménages âgés pauvres sont propriétaires, mais ce statut est paradoxalement "une source de difficultés" en raison des problèmes qu'ils rencontrent pour en payer l'entretien et les charges. "Dès lors les situations de mal-logement que vivent les personnes âgées doivent moins êtres considérées comme les traces résiduelles d'un passé révolu que comme la préfiguration d'un état appelé à se développer".

L'organisation s'inquiète pour les années futures. "Si l'allongement de la durée de vie est appelée à se poursuivre, il se pourrait bien qu'avec notamment les mesures adoptées en matière de retraite (les deux réformes de 2003 et 2008 qui allongent la durée de cotisation - ndlr), le mouvement de progression des ressources des personnes vieillissantes s'infléchisse ou même se retourne".

La Fondation note également que "les différences de niveaux de vie qui sont encore plus marquées chez les retraités que chez les personnes en âge de travailler risquent [...] d'augmenter à l'avenir car les parcours de vie (âge d'entrée dans la vie active, vie familiale, santé et espérance de vie, inactivité, chômage…) sont de plus en plus affectés par des aléas de carrière, par l'instabilité des revenus, et des périodes de chômage plus fréquentes".

(Source : Le Nouvel Obs)

NDLR : Pour le gouvernement il n'y a pas de petites économies, surtout quand il s'agit de les faire sur le dos des pauvres. On rappelle que la revalorisation du minimum vieillesse de 25% d'ici à 2012 promise par le candidat Sarkozy excluera ceux qui sont en couple => LIRE ICI

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 29 Mars 2012 10:13 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...