Actu Chômage

vendredi
30 juillet
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Discrimination en ligne : un site épinglé

Discrimination en ligne : un site épinglé

Envoyer Imprimer
Mentionnant les origines ethniques, la religion ou même la taille ou le poids de ses profils, le site de CV en ligne Je-veux-travailler.com est l'objet d'une enquête pour discrimination.

Lancé en mai 2006, ce site a pour vocation de mettre en relation demandeurs d'emploi et recruteurs et rassemble quelque 450 CV. Problème : dans la fiche d’inscription sont demandées des informations sur la nationalité, l'origine culturelle, la religion, les métiers des parents et des proches, voire la taille, le poids ou les "valeurs" personnelles… «Ces informations sont évidemment sans rapport avec une quelconque recherche d’emploi, d’autant que le questionnaire ne demande aucune précision sur mes aptitudes professionnelles ou ma formation», s'indigne l'une des plaignantes qui a saisi la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (ils sont d'ailleurs une vingtaine à avoir fait de même). «Il s’agit donc bien, sous couvert de propositions d’emploi, de constituer un fichier en fonction d’origines ethniques, de préférences religieuses ou d’apparence physique, estime-t-elle. J’ai bien entendu saisi la HALDE pour faire cesser ces pratiques honteuses. J’ai aussi essayé d’alerter M. Larcher, mais l’adresse courriel affichée sur son site est invalide...»
L'instruction a été ouverte fin janvier par le parquet d'Evry, également à la demande de la Direction départementale du travail.

Patrick Lenoble, le fondateur du site (lire en commentaire), se défend de toute volonté discriminatoire et explique que les personnes à la recherche d'un emploi qui mettent leur CV en ligne sont libres de remplir ou non les champs incriminés. «Les gens ne sont pas habitués à ce genre de démarche. Celle-ci va à contre-courant de ce qui existe sur le marché de l'emploi» et, selon lui, permet aux gens de trouver un poste «en harmonie avec leur profil», justifie-t-il, souhaitant «que les différences soient considérées comme des atouts».
Mais sa démarche va surtout à contre-courant de la loi (Article 225-1 du Code pénal) et les employeurs n'ont pas à choisir leurs futurs collaborateurs sur des critères personnels, autres que leurs compétences. M. Lenoble, visiblement très naïf malgré son âge et son expérience, se fourvoie en imaginant que son "outil" puisse fonctionner avec le même esprit qu'un site de rencontres !!! Affaire à suivre, donc.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Dimanche, 25 Mars 2007 06:32 )  

Votre avis ?

Que vous souhaiter pour 2021 ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...