Actu Chômage

lundi
17 mai
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Air France sacrifie l'emploi

Air France sacrifie l'emploi

Envoyer Imprimer
On le sait : la réalité du "choc démographique", annoncé comme l’assurance du retour au plein-emploi, c'est surtout l'occasion rêvée de réduire ses effectifs. Après EDF, La Poste ou la SNCF (entre autres…), c'est au tour d'Air France de faire des économies sur sa masse salariale à l'occasion du "papy-boom"... avec la complicité de ses syndicats, sauf la CGT.

Quatre syndicats d'Air France (CFDT, FO, CFE-CGC et UNSA-Smaf), censés représenter plus de 52% des salariés, viennent de signer l'accord triennal 2006-2008 pour les personnels au sol, estimant que, tout en encourageant la "mobilité", il "garantit l'emploi".

Seule la CGT, qui est le premier syndicat de la compagnie aérienne toutes catégories de personnels confondues, a refusé - en vain - de le signer et fustige un texte qui "sacrifie l'emploi" car "seul un tiers des milliers de départs en retraite seront remplacés. (...) Ce sont près de 3.000 emplois en CDI qui devraient disparaître à l'horizon 2009 sur les 38.000 personnels au sol que l'on compte en 2006", affirme-t-elle en dénonçant un accord qui "va à contre-pied des réalités économiques de l'entreprise" : les trois années "s'annoncent exceptionnellement profitables" ce qui "ne justifie en rien que les salariés soient exposés à des remises en cause majeures de leurs conditions de travail".

Le syndicat craint aussi la "disparition progressive des activités et des emplois en province", l'accord permettant selon lui "d'imposer aux salariés des mesures définies comme mesures de plan social (mutations géographiques) sans avoir à mettre en place un plan social". Dans le cadre de ces mutations, la CGT redoute un "chantage à l'emploi" et affirme que les salariés mutés de "Caen à Paris ou de Perpignan à Toulouse" ne bénéficieront pas des aides à la mobilité.
La CGT dénonce également "l'intensification du recours aux techniques d'automatisation" et demande un "débat" sur le sujet.

Pourtant, en février dernier, la direction d'Air France démentait les craintes de la CGT concernant "des milliers de suppressions d'emplois" d'ici 2008, estimant que les informations de la CGT étaient "erronées".

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 26 Juillet 2006 12:30 )  

Commentaires 

 
0 # superuser 2006-07-26 11:47
A lire sur le sujet :

EDF : + de 6.000 emplois supprimés d'ici 2007

«Choc démographique» ne veut pas dire «recrutement»

Emploi, le début de l'embellie… démographique ?


Des mythes autour de l'emploi : démographie à lire sur http://travail-chomage.site

Un autre mythe aussi se développe selon lequel, à partir de l'an 2006, la population active diminuerait, résolvant ainsi le problème du chômage. Effectivement, selon les projections de l'INSEE et dans l'hypothèse moyenne, la population active atteindrait un sommet en 2006 (ou 2010 - 2012 selon des estimations plus récentes). Ensuite, la population active diminuerait d'abord très lentement (251.200 en moins après dix ans), puis lentement pour ne retrouver qu'en 2032 le niveau de 1996 et en 2040 celui de 1994. C'est une imposture de présenter ce facteur bien modeste comme une solution naturelle au chômage… très partiellement, et dans quarante ans.
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Que vous souhaiter pour 2021 ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...