Actu Chômage

mardi
14 juillet
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Nos actions et engagements Affaires "RADIATEUR" et "HALDE" : Une Justice à deux vitesses

Affaires "RADIATEUR" et "HALDE" : Une Justice à deux vitesses

Envoyer Imprimer
Une fois encore, notre engagement militant sert à quelque chose : démontrer qu’en France il y a bien deux justices, une pour les puissants, une pour les autres. Nous en la circonstance.

L’affaire «Radiateur» pour laquelle Yves Barraud - Président de l’association qui édite le site Actuchomage - a été mis en examen par un Juge d’instruction de Saint-Nazaire (1), le 23 août dernier, illustre parfaitement ce constat quand on la confronte à une autre procédure juridique engagée cette fois par nous-mêmes contre 70 entreprises (dont EDF et la SNCF), cabinets de recrutement et jobboards (sites Internet d’annonces d’emplois).

Rappel des faits : En mars 2005, nous saisissions la HALDE (Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité) de plusieurs dizaines de petites annonces de recrutement présentant des critères d’âge illicites, et à ce titre, passibles de poursuites en vertu des articles 225-1 et 225-2 du Code pénal (2). Cette institution présidée par Louis Schweitzer nous donna raison et transmit le dossier au Procureur de la République de Paris qui, lui-même, diligenta une enquête préliminaire menée par la police judiciaire (la Brigade de répression de la délinquance sur la personne). Une affaire simple, claire, limpide, incontestable, qui concerne des centaines de milliers de Français-E-s de toutes origines socioprofessionnelles confronté-E-s à des discriminations par l’âge dans leurs recherches d’emploi.
Nos démarches sont à ce point «fondées» que la HALDE a même demandé au Premier ministre, aux ministres des Transports et de l’Industrie de «justifier» les procédures de recrutement discriminatoires dans les deux grandes entreprises publiques que sont EDF et la SNCF (3).

Mais le 26 juillet 2006, nous apprenions que NOS PLAINTES sont classées SANS SUITE (4) !

De l’autre côté, un message de quatre lignes posté sur les forums d’Actuchomage fin janvier 2006 par un «agent de l’ANPE» en colère, resté malencontreusement en ligne pendant deux jours, vaut à Yves Barraud une mise en examen et une probable condamnation financière, voire une peine de prison avec sursis !

La démonstration s’impose d’évidence : La justice de ce pays ne se porte pas bien. Et quand il y a moins de justice, il y a plus d’inégalités, et c’est contre cela que NOUS, nous nous battons.

(1) Un Responsable d'Actuchomage mis en examen, les dessous de l'affaire

(2) La HALDE donne raison aux sept chômeurs discriminés

(3) Discriminations : le Premier ministre et les Présidents de la SNCF et d’EDF doivent se justifier

(4) La Justice désavoue la HALDE

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Vendredi, 21 Juillet 2006 14:43 )  

Votre avis ?

Économie, chômage, emploi : Comment appréhendez-vous ces 12 premiers mois ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...