Actu Chômage

samedi
31 octobre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Nos actions et engagements Élections 2007, François Bayrou décline notre invitation !

Élections 2007, François Bayrou décline notre invitation !

Envoyer Imprimer
En mars 2006, nous avons pris la décision de rencontrer tous les candidats crédibles à l’élection présidentielle de 2007 afin de recueillir leurs analyses et propositions en matière d’emploi, de chômage et de précarité professionnelle.

Fort de nos 100.000 visites par mois et 2.200 membres utilisateurs, nous estimons être un des rares porte-parole des chômeurs et précaires de ce pays. Certes, d’autres associations peuvent se prévaloir d’une vraie légitimité, mais aucune ne dispose d’un outil comme Actuchomage qui est devenu en moins de deux ans le site Internet référence en matière d’emploi et de chômage, reconnu comme tel par Google, dont la rubrique actualité «Google News» relaie nos articles et, bien évidemment, nos interviews auprès de dizaines de milliers d’Internautes.

Sur l’emploi et le chômage, Actuchomage est souvent la première référence Google

Et les chiffres parlent d’eux-mêmes. Notre interview de Jean-Marie Le Pen a été vue par plus de 130.000 personnes depuis le 9 mai. Autant dire que plusieurs centaines de milliers de personnes en prendront connaissance d’ici le premier tour des élections de 2007. Tout Internaute s’intéressant de près aux programmes électoraux des candidats en matière d’emploi et de chômage lancera une recherche sur les moteurs Internet comme Google et tombera invariablement sur notre site parmi les premières références citées (nous sommes même généralement la première référence).

Laguiller et Le Pen ont été très réactifs

Pour mener à bien ce «tour de table présidentiel», nous avons contacté trois premiers candidats pressentis ou déclarés : Arlette Laguiller, Jean-Marie Le Pen et François Bayrou.
Olivier Martinelli, Directeur de cabinet de Jean-Marie Le Pen, n’a pas hésité une minute à réagir favorablement, comme l’entourage d’Arlette Laguiller.
Nous avons contacté François Bayrou par mail le 10 mai, comme nous l’avions fait un an et demi plus tôt pour d’autres raisons. Celui-ci nous avait alors renvoyé – très courtoisement – vers Francis Vercamer, député et porte-parole de l’UDF sur les questions sociales, que nous avons interviewé.

Un mois et demi de démarches infructueuses

Sans réponse, cette fois-ci, nous l’avons relancé le 19 mai. Le 23 mai, nous décidions de contacter son service de presse par mail et par téléphone (sans succès). Le lendemain, nous exigions une «petite réponse», négative ou positive qu’importe, mais «une petite réponse SVP !»… sans succès.
Le 29 mai, nous étions contraints de réexpédier notre mail et le 30, de rappeler par téléphone son service de presse tout en réexpédiant une nouvelle fois notre demande d’interview.
Devant notre insistance, Marie-Amélie M., attachée de presse de François Bayrou, nous adressait une réponse écrite nous affirmant que le candidat de l’UDF était très occupé (ce que l’on peut comprendre mais ce qui ne l’empêchait pas de s’exprimer alors dans tous les grands médias nationaux) et elle nous invitait à reprendre contact autour du 15 juin, ce que nous fîmes.

Quinze jours plus tard, rebelote !

Les 15 et 20 juin, nous réexpédiâmes notre «Relance d’interview»… sans succès. Le 22, nous fûmes dans l’obligation de signifier à Marie-Amélie M. que nous trouvions cette attitude quelque peu «dédaigneuse».
Elle se décida enfin à nous répondre par mail : «Je vous rappelle que je vous ai répondu il y a à peine 3 semaines que François Bayrou et l’UDF répondraient certainement favorablement à votre demande d’interview. Depuis, ses nombreux déplacements sur le terrain, l’actualité politique et parlementaire nous ont contraints à reporter un certain nombre de demandes de la part de journalistes. Je regarde dès aujourd’hui les créneaux disponibles et reprendrai contact avec vous afin de voir ce qui est faisable ou non.»
Nous sommes aujourd’hui le 30 juin et aucun rendez-vous n’a été ni officiellement envisagé ni fixé, ce que nous déplorons.

Il revient à chacun d’apprécier… ou non

Voilà ainsi résumé, en toute objectivité, plus d’un mois et demi de démarches infructueuses. Les colonnes d’Actuchomage restent bien évidemment ouvertes à François Bayrou dont nous espérons un jour ou l’autre recueillir les propositions. Mais nous pensons aussi que nos lecteurs, issus de toutes les sensibilités politiques, seront «surpris» par l’absence de réponse claire et précise qu’appelaient pourtant nos démarches volontaires et courtoises. Cette fin de non-recevoir ressemble hélas beaucoup à celles que nous vivons souvent au quotidien dans nos recherches de travail. Il reviendra à chacun d’apprécier…

La Rédaction d’Actuchomage/Rénovation démocratique

PAR MAIL EXPÉDIÉ LE 4 JUILLET, L'UDF DÉCLINE - DE FAÇON DÉTOURNÉE - NOTRE "INVITATION". LIRE EN COMMENTAIRE.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Vendredi, 30 Juin 2006 15:04 )  

Votre avis ?

Économie, chômage, emploi : Comment appréhendez-vous ces 12 premiers mois ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...