Actu Chômage

vendredi
4 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Les «chômeurs-tricheurs» selon Le Point

Les «chômeurs-tricheurs» selon Le Point

Envoyer Imprimer
L'ACRIMED - Action Critique Médias - revient sur un dossier du Point paru le 29 juin dernier et intitulé «Les tricheurs du chômage», véritable plaidoyer pour une traque aux chômeurs qui pourrait enfin «moraliser le social» (car l’économique, lui, n’en a nul besoin)…

Pour qui l’ignorerait, Le Point est un hebdomadaire de droite, favorable au libéralisme économique et… un tantinet réactionnaire. (...) Toutefois, c’est aussi un hebdomadaire qui se présente comme un «magazine d’actualité» avec vocation à faire œuvre d’information - de journalisme d’information. Cette prétention, beaucoup plus problématique, fait sourire.
La livraison du 29 juin 2006 est un numéro d’anthologie fort éclairant pour savoir ce qu’il reste de journalisme dans l’hebdomadaire de François Pinault (groupe PPR).

Le «sens» aigu du Point

Au Point, on a un sens aigu de la hiérarchie de l’information. Ainsi, alors que la presse française semblait avoir perdu le sens des priorités (ne s’égarait-elle pas à accorder une place démesurée à une actualité qui avait la fâcheuse tendance de jeter l’opprobre sur le patronat français ?), l’édition du magazine datée du 29 juin 2006 fait sa «Une» sur un titre «choc» qui recentre le débat : «Les tricheurs du chômage». L’illustration (un homme faisant la sieste, l’air satisfait, les bras croisés derrière la tête) lève le doute des lecteurs peu familiers du Point : les «tricheurs du chômage» sont bien des personnes qui profitent du système, et non pas ces hommes politiques qui jouent avec les chiffres du chômage pour donner l’illusion d’une baisse. À ceux-là, le Point ne consacre pas de dossier.

Au Point, on a également un sens aigu de la mise en scène. Le dossier appelé par le titre de «Une» diffère sensiblement de ce dernier. Tout aussi racoleur, il évoque «La grande triche sociale». Où sont passés nos «chômeurs-tricheurs» ? Ou plutôt, par quelle opération journalistique la «triche sociale» en France se trouve-t-elle être réduite à ces «chômeurs-tricheurs» ?

Seconde surprise et second effet de mise en scène, l’enquête sur laquelle s’appuie le dossier central du Point... ne porte pas sur «la triche sociale». Qu’importe ! Elle n’en fera pas moins office de prétexte à ce qui s’avère être une condamnation catégorielle «à charge». Pour le Point, cela ne fait un pli : chez les chômeurs, on trouve un nombre anormalement élevé de «tricheurs». Une spécificité qui méritait bien un «dossier» !

En fait, le Point témoigne surtout d’une conscience de classe particulièrement aigue et d’un sens aigu des priorités sociales du public qu’il se choisit. Notre «dossier» ne prend tout son sens qu’une fois replacé dans son contexte immédiat : le reste du contenu du magazine.
Il y a donc deux numéros du Point datés du 29 juin 2006. Celui-ci qui offre une enquête sur «les chômeurs-tricheurs» : la «Une» en fait la publicité, mais il n’existe pas. Et il y a le second, celui qui utilise le «prétexte» d’un plaidoyer ultralibéral de Jacques Marseille contre «le service public» (et notamment les prestations sociales françaises) pour appeler insidieusement à une «traque aux chômeurs», dont l’idée ne choquera peut-être pas tous les lecteurs du Point.

Le journalisme ou, plutôt, le glacis journaliste, n’est ici qu’un outil pour servir la propagande libérale de cette publication dont les «sous-titres» de «Une» ne sont pas la promesse d’une information avérée, mais l’affirmation d’un point de vue sur la société française. Il ne s’agit pas de voir si «l’aide à l’emploi tue l’emploie» mais d’affirmer que «l’aide à l’emploi tue l’emploie». Il ne s’agit pas de dénoncer «les responsables du fiasco français», mais d’affirmer que «le modèle français est un fiasco». Il ne s’agit pas d’établir «le vrai prix d’un chômeur», mais d’affirmer que «tout chômeur est un (sur)coût pour la société». (...)

=> À lire tout l'article sur www.acrimed.org

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Vendredi, 07 Juillet 2006 18:53 )  

Votre avis ?

Avez-vous vu Hold-Up, le doc "complotiste" ? =;o)
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...