Actu Chômage

dimanche
9 août
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Chérèque rencontre Parisot

Chérèque rencontre Parisot

Envoyer Imprimer
François Chérèque, le secrétaire de la CFDT, doit rencontrer à 17H la présidente du MEDEF Laurence Parisot afin de discuter de "la remise à plat de l'assurance-chômage", de "l'utilisation des différents contrats de travail dans notre pays" et de la pénibilité au travail.

L'organisation patronale prépare, en vue de la campagne présidentielle, un "Livre blanc" dans lequel elle souhaite formuler des propositions de réformes économiques et sociales. La crise du CPE ayant beaucoup bouleversé Mme Parisot, non seulement elle envisage de réconcilier la jeunesse avec les entreprises mais souhaite peut-être aussi se réconcilier avec ses partenaires sociaux en leur proposant des "entretiens bilatéraux" visant à "faire le point sur l'actualité économique et sociale et sur les négociations en cours".

Après FO et la CFE-CGC, c'est au tour de la CFDT de se prêter à l'exercice. "Nous allons proposer au Medef d'engager la remise à plat du fonctionnement de l'assurance chômage" et d'ouvrir "parallèlement" le chantier sur "l'utilisation des différents contrats de travail dans notre pays", a expliqué François Chérèque qui souhaite dans un premier temps élaborer un "diagnostic" avec le patronat. "Une fois qu'on aura été au bout du diagnostic, on verra quelles négociations de fond on pourra ouvrir".
Pour ce syndicaliste "réformiste" qui n'a pas hésité à signer des conventions rabotant les droits des chômeurs, la remise à plat de l'assurance chômage "doit être plus large que la seule remise à plat de l'Unedic" et débuter "le plus tôt possible", voire "avant l'été", afin d'avoir le temps de recueillir l'analyse d'experts indépendants. De même, M. Chérèque estime qu'il faut "chercher plus loin la façon dont on accompagne les chômeurs et mettre en perspective l'allocation de solidarité spécifique" (???)... Affaire à suivre, donc.

M. Chérèque souhaite également "non pas négocier tout de suite les problèmes de la sécurisation des parcours professionnels, mais commencer par une mise à plat de l'utilisation des différents contrats de travail, du développement de la précarité et de la façon dont fonctionnent les relations du travail dans notre pays". Il va aussi profiter de cette rencontre pour faire le point sur la pénibilité au travail, négociation qui piétine depuis plus d'un an : "On va demander au patronat s'il veut aller au bout de cette négociation ou l'abandonner", a-t-il indiqué, jugeant "l'attitude du Medef pas très sérieuse" sur ce dossier.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Lundi, 29 Mai 2006 18:42 )  

Commentaires 

 
0 # superuser 2006-05-30 13:26 La présidente du Medef, en réponse au ministre délégué à l'Emploi, a déclaré ce matin qu'il "n'est pas question qu'il y ait des négociations sur le CNE".

Dans une interview publiée aujourd'hui dans La Tribune, Gérard Larcher estime que l'évaluation du CNE prévue en juin "va être l'occasion d'un rendez-vous avec les partenaires sociaux pour conforter, par la négociation, le volet sécurisation de ce contrat", en soulignant que patronat et syndicats peuvent "enrichir" le CNE.

Pour Mme Parisot, qui a jugé "incohérents et illisibles" les différents propos gouvernementaux sur le sujet, "le CNE est un formidable espoir de développement pour les PME et les TPE (très petites entreprises), et un espoir d'embauche : ne cassons pas cet espoir". Avec les syndicats, "il y aura peut-être des discussions générales sur le contrat de travail, mais il n'est pas question que l'Etat nous impose une négociation sur le CNE".
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Économie, chômage, emploi : Comment appréhendez-vous ces 12 premiers mois ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...