Actu Chômage

dimanche
20 octobre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Pressions autour des statistiques du CNE

Pressions autour des statistiques du CNE

Envoyer Imprimer
Alors que, dans son empressement coutumier, le gouvernement a commandé une évaluation du Contrat Nouvelles Embauches à la DARES et à l'ACOSS, les syndicats des organismes publics de la statistique dénoncent des pressions politiques et un délai insuffisant pour mener à bien leur étude.

Quatorze syndicats affiliés à la CGT, la CFDT, FO, la FSU, l'UNSA et SUD et représentant des agents des ministères de l'Emploi (DARES), de la Santé (DREES), de l'Education nationale (DEP), de l'INSEE et de l'ANPE ont publié un communiqué commun hier soir :

"La volonté du gouvernement d'avoir rapidement à sa disposition une mesure de l'impact du CNE a conduit le cabinet du ministre de l'Emploi à demander fin janvier le lancement d'une enquête sur ses effets. Il en attend des résultats en juin prochain", mais "un délai aussi court est insuffisant pour évaluer un tel impact, les employeurs bénéficiant de modalités de rupture allégées pendant deux ans. (...) Le risque est grand que le gouvernement s'empare de ses résultats pour exhiber un chiffre de 'créations nettes d'emplois' dépourvu de toute signification réelle", craignent-ils, en remarquant qu'il s'agit d'une "enquête d'opinion auprès de chefs d'entreprises et d'eux seuls".
"Il n'y a pas aujourd'hui de mesure fiable des créations nettes d'emploi dues au CNE. A cette heure, aucune évaluation du CNE ne repose sur des faits, et aucun autre indice ne permet de dire qu'il a des effets en terme de créations nettes d'emplois. Ce n'est qu'au terme des deux années correspondant au 'cycle de vie' complet d'un CNE que des études permettant de faire un premier bilan global des effets du CNE seront possibles", expliquent-ils. "D'ici là, nous estimons que la plus grande prudence s'impose aux statisticiens et aux commentateurs dans leurs évaluations et analyses. (...) Une enquête statistique sera bientôt disponible, mais ses résultats resteront d'une portée réduite".

Ce n'est pas la première fois que les syndicats de la statistique publique protestent contre les pressions gouvernementales : en février dernier, la DARES et l'INSEE s'étaient déjà rebiffés contre le dénigrement systématique de leur travail exercé par le ministère de l'Emploi au sujet de la très contestée baisse du chômage...

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 04 Mai 2006 05:20 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...