Actu Chômage

vendredi
20 septembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Le Medef ne veut pas qu'on contrôle les patrons

Le Medef ne veut pas qu'on contrôle les patrons

Envoyer Imprimer
Quand il siège à l'Unedic, le Medef estime naturel de contrôler les chômeurs et ne s'indigne pas quand le gouvernement fait passer un décret pour fouiner jusque dans leur fiscalité. Mais quand il s'agit d'améliorer le contrôle des entreprises, Laurence Parisot s'offusque !

Le 9 mars dernier, Gérard Larcher avait dévoilé son "plan de modernisation" de l'Inspection du Travail qui prévoit la modeste création de 700 postes supplémentaires en cinq ans ainsi que le renforcement des sanctions afin de donner aux agents "les moyens d'action et de dissuasion nécessaires". Une pâle mesure face à l'ampleur de la tache et au sous-effectif criant dont souffre cette institution.
Pourtant, dans un courrier adressé au ministre le jour même et révélé seulement hier par le vénérable Canard Enchaîné, la présidente du Medef fait part de "la plus vive opposition" de son organisation patronale "au renforcement des sanctions pénales et à l'institution de sanctions administratives pécuniaires ainsi qu'à une très forte augmentation des effectifs. (...) Le droit du travail est déjà très largement et lourdemment sanctionné et je ne pense pas que l'aggravation des pénalités encourues soit une réponse à l'amélioration du dispositif de contrôle", lui a-t-elle écrit, précisant qu'elle aurait préféré une "concertation approfondie" avec les entreprises, et prônant à la place un "renforcement du rôle de conseil et de prévention" de l'Inspection du Travail.

En principe, seuls les patrons véreux ont à craindre les contrôles. Or nous savons tous qu'en France il n'y a que des employeurs honnêtes : alors, au juste, que craint donc Madame Parisot ?

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 04 Mai 2006 06:14 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...