Actu Chômage

mardi
19 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Déni de démocratie à la télé

Déni de démocratie à la télé

Envoyer Imprimer
Télévision, instances politiques : même combat ! La représentativité y est loin d'être appliquée, dans la même veine d'une désinformation érigée en tradition...

Le CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel) note une "sous-représentation chronique" des partis non parlementaires sur quatre chaînes de télévision : "A la suite de l'examen des temps de parole des partis non représentés au Parlement dans les magazines d'information et les émissions du programme (hors journaux télévisés) en 2005, le Conseil a adressé une observation à TF1, France 2, France 3 et M6 en raison de la sous-représentation chronique, sur leur antenne, de ces partis", indique le CSA sur son site internet. Selon le "principe de référence" qu'il a adopté en matière de contrôle du pluralisme et qui prévoit que les chaînes "veillent à assurer (aux partis) un temps d'intervention équitable", "le Conseil a donc appelé l'attention de ces chaînes sur la nécessité de mieux se conformer à cette disposition afin que l'ensemble des forces politiques puissent contribuer de manière significative au débat public".

Déjà la semaine dernière, le CSA avait appelé TF1, France 2, France 3 et Canal+ à respecter le pluralisme en termes de temps de parole des personnalités politiques du gouvernement et de l'opposition parlementaire. Au second semestre 2005, le CSA avait épinglé France 3 pour une surreprésentation de l'opposition parlementaire et une sous-représentation de sa majorité. Il avait relevé sur France 2 et sur Canal+ une surreprésentation de l'opposition parlementaire dans les émissions du programme et dans ses magazines d'information. Et TF1 avait été rappelée à l'ordre pour une surreprésentation du gouvernement dans ses journaux télévisés en janvier et au cours du trimestre glissant novembre-décembre-janvier...

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 26 Avril 2006 14:03 )  

Commentaires 

 
0 # YVES780 2006-04-26 19:55 Je suis assez d'accord sauf pour le FN, le MNR, le MPF qui sont des partis qui devraient être interdits.

Je n'ai pas du tout envie que grâce aux chaines de télé Le Pen, de Villiers et Mégret arrivent ensemble à doubler leurs voix par rapport à 2002 !
Un doublement des voix au 1er tour de la présidentielle pourrait leur permettre de passer au second.

Le 21 avril 2002 ne doit pas se reproduire !

En plus, sur la scène inetrnationale, la France serait couverte de ridicule si Le Pen arrivait au pouvoir en 2007 !





Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2006-04-27 11:40 Si tu en interdis trois, il faut interdire tous les autres !
Ou tu empêches tout le monde de parler, ou tu laisses tout le monde s'exprimer.

IL NE PEUT PAS Y AVOIR DE DEMI-MESURE DANS LA DÉMOCRATIE.

Et justement, interdire ces partis-là est aussi un déni de démocratie !

Ils existent, et qu'on les apprécie ou pas, ils font partie du débat politique. Les interdire est non seulement incohérent et anti-démocratique, mais peut les faire passer pour des martyrs, ce qui est encore plus néfaste.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2006-04-27 11:34 Extrait du dernier Télérama (N°2937 - 26 avril 2006) :

(…) Cet appel, vous l'adressez au CSA… que vous jugez sévèrement.
A.M. : Le CSA n'est que le relais docile du pouvoir, qui y nomme ses amis politiques. Une autorité de pacotille virtuelle, qui devrait être supprimée, et remplacée par une instance composée de membres élus aux 3/5 par le Parlement de manière à garantir son objectivité avec, par exemple, des représentants de téléspectateurs , des gens désignés par des professionnels… Aujourd'hui, je réclame plus de débats politiques à la télévision mais aussi, plus largement, une réforme du système de régulation audiovisuelle : avec ses nominations politiques, son manque d'exigence, ses connivences, il est hélas vermoulu.

Il permet, par exemple, qu'une Béatrice Schonberg puisse présenter le 20 heures alors qu'elle est femme de ministre ?
A.M. : Oui, alors qu'il y a un conflit d'intérêts évident… Dans le monde politico-médiatique actuel, ceux qui ont le pouvoir se permettent de piétiner les règles du jeu. Il est temps que cela change.
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...