Actu Chômage

lundi
24 février
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique 18,6 millions de chômeurs européens

18,6 millions de chômeurs européens

Envoyer Imprimer
Selon les chiffres officiels d'Eurostat - conformément établis aux critères du BIT en données corrigés des variations saisonnières -, on recense 18,6 millions d'actifs privés d'emploi dans l'UE25 dont 12,2 millions dans la zone euro.

Le taux de chômage de l'Union Européenne reste stable à 8,5% : il y a un an, il était de 9%.
Dans la zone euro, il était à 8,8% en décembre 2004. Malgré une baisse en 2005, ce taux fait mine de remonter : l'office statistique européen détecte qu'il est passé de 8,3% en novembre à 8,4% en décembre.

Les "bons élèves" sont l'Irlande (4,3%), le Danemark (4,4%), les Pays-Bas (4,7%), le Royaume-Uni (5%) et l'Autriche (5,2%). Par contre la Pologne (17,2%), la Slovaquie (16,1%), la Grèce (10,2%), l'Allemagne (9,6%) et la France (9,5%) n'ont pas de quoi se vanter. L'Italie (7,5%) reste en-dessous de la moyenne européenne.
Les plus fortes augmentations ont été enregistrées au Luxembourg (de 5% à 5,6%), en Hongrie (de 6,6% à 7,3%), au Royaume-Uni (+ 0,3%) et au Portugal (de 7,1% à 7,5%). Les plus fortes baisses ont été enregistrées en Lituanie (de 10,2% à 6,8%), en Estonie (de 8,7% à 6,7%), en Espagne (de 10,3% à 8,5%), en Lettonie (de 10,0% à 8,3%) et au Danemark (- 0,8%).

Les femmes et les jeunes sont toujours les plus touchés. On dénombre 9,9% de chômeuses dans la zone euro (contre 10,3% l'année dernière), et elles sont 9,7% dans l'UE25 (contre 10,1% fin 2004). Les chômeurs de moins de 25 ans de la zone euro étaient 18,2% un an plus tôt et sont maintenant 17,6%, tandis que ceux de l'UE25 sont passés de 18,8% à 18,4%.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Vendredi, 03 Février 2006 03:52 )  

Commentaires 

 
0 # superuser 2006-02-03 03:06
Mauvaise surprise pour le gouvernement Merkel : la reprise économique en cours n'a pas été suffisamment forte pour empêcher le chômage de crever de nouveau le plafond de cinq millions de chômeurs en janvier.

En décembre, on avait dénombré 4,6 millions de sans emploi : ils sont aujourd'hui 5,012 millions !

Comme chez nous où Borloo et Villepin nous bourrent le mou avec une baisse statistique et s'en glorifient avec optimisme, l'Agence fédérale pour l'emploi et les experts allemands pratiquent la méthode coué : «Le dérapage de janvier n'empêche que la tendance du chômage est orientée vers le bas», assure le président de l'Agence de Nuremberg. «Le chômage bat en brèche», lance le ministre social-démocrate du travail Franz Müntefering, relevant qu'il est de 75.000 inférieur par rapport à janvier 2005 !

Malgré le "Plan Hartz IV" qui a foutu des milliers de gens sur la paille depuis bientôt deux ans, force est de constater que ces terribles sacrifices imposés aux chômeurs allemands n'ont servi à rien.

Comme quoi serrer la vis aux chômeurs ne créé pas d'emplois ! Faisant exprès de se tromper de fléau, chacun s'entend de concert pour lutter contre les chômeurs, faute de lutter contre le chômage…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2006-02-03 03:16
Le Royaume-Uni a perdu 22.000 emplois sur le dernier trimestre 2005.

Son taux de chômage est passé de 4,7% fin 2004 à 5% après une onzième hausse consécutive en décembre.

Là-bas, l'allocation de recherche d'emploi est de 83 euros par semaine pendant six mois.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2006-02-03 03:20
Tel est le prix à payer pour une baisse de 1,8% : Précarité : le modèle espagnol, un article de Libération à lire dans notre revue de presse.
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Réforme des retraites : Qui va remporter le bras de fer engagé le 5 décembre ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'a...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...