Actu Chômage

vendredi
10 avril
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Assurance-chômage, un accord en vue ?

Assurance-chômage, un accord en vue ?

Envoyer Imprimer
La séance de négociation de la prochaine convention de l'assurance-chômage, mardi 13 décembre, pourrait être la bonne. Car syndicats et patronat, qui s'étaient quittés sur un constat de désaccord le 7 décembre, ont mis à profit ces jours derniers pour étudier des portes de sortie. Et s'assurer, pour certains, de nouveaux mandats de négociation.

Deux logiques apparaissaient jusque-là peu conciliables : la réduction des durées d'indemnisation et le gel des cotisations pour le Medef, côté patronal ; le maintien des durées et des montants d'indemnisation et une surcotisation pour les entreprises recourant au travail précaire (CDD, intérim) côté syndical.

La séance du 7 décembre avait permis aux partenaires sociaux de préciser les dispositifs d'aide au retour à l'emploi (Le Monde du 9 décembre), mais aussi d'évoquer plusieurs autres pistes. "Il y a des ouvertures possibles dans le domaine de la durée d'affiliation à l'assurance-chômage et, notamment, pour tenir compte de la précarité de l'emploi, la possibilité de revoir la période de référence", avait expliqué Jean-Claude Quentin (FO).
C'est sur ce scénario que les statisticiens de l'Unedic ont travaillé. D'après eux, il permettrait de dégager des économies allant de 500 millions à 3,5 milliards d'euros par an. Actuellement, dans la filière A, il faut avoir travaillé 6 mois au cours des 22 derniers mois pour pouvoir être indemnisé. Cette période de référence passerait à 24 mois, ce qui permettrait d'intégrer davantage de monde dans le système, en particulier les salariés enchaînant les contrats précaires.

En contrepartie, le patronat obtiendrait une diminution des durées d'indemnisation : 21 mois au lieu de 23 mois dans la filière B, 6 mois au lieu de 7 dans la filière A. Le Medef accepterait une hausse des cotisations, de 6,4% à 6,6%, répartie entre salariés et entreprise (0,1% chacun).

(Source : Le Monde)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 13 Décembre 2005 02:10 )  

Votre avis ?

Que vous inspire la crise sanitaire Covid-19 ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, merci de le faire par mail en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le remplissant et en...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...