Actu Chômage

lundi
3 août
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Petits accords avec la Chine

Petits accords avec la Chine

Envoyer Imprimer
En plus de la commande exceptionnelle de 150 avions A 320, le premier ministre chinois a entériné hier 15 contrats et accords de coopération avec l'industrie française.

UNE CASCADE de signatures. Le premier ministre chinois, Wen Jiabao, a signé hier une série spectaculaire de contrats, accords et protocoles d'accord avec l'ensemble des industries françaises. Au total, pas moins de seize. Mais c'est sans surprise qu'Airbus a éclipsé les autres annonces. Sa commande record de 150 avions A 320 est estimée à 8,3 milliards d'euros au prix catalogue du constructeur. Ce contrat historique traduit la percée d'Airbus en Chine. Implanté depuis vingt ans sur place, l'avionneur, filiale d'EADS, n'a pas caché sa joie de remporter ce qu'il considère comme sa plus grosse commande, après la vente de 43 superjumbos A 380 à la compagnie de Dubaï, Emirates. Surtout, cette commande intervient au lendemain de l'engagement pris par Airbus d'étudier «la possibilité de construire une usine d'assemblage final en Chine». Une telle usine pourrait voir le jour rapidement et entrer en service dès le courant de 2008. Mais Airbus n'a pas encore pris sa décision et se laisse six mois, le temps de réaliser une étude de faisabilité.

LA CHINE, premier client d'Eurocopter. Aux côtés d'Airbus, une autre filiale d'EADS, Eurocopter, a davantage créé la surprise hier en signant un contrat de développement d'un hélicoptère civil de 6 à 7 tonnes. Ce nouvel accord renforce à son tour le partenariat qui lie Eurocopter avec l'industrie chinoise. Celle-ci détient en effet depuis 1992, 24% du programme d'hélicoptère Colibri (EC 120). Ce nouvel engagement va permettre à Pékin de disposer d'une plate-forme d'assemblage d'hélicoptères civils, mais «n'entraînera aucune implication militaire», a assuré hier Fabrice Brégier, le président de l'hélicoptériste français. «Deux mille emplois stables devraient être créés par ce nouveau programme pour les vingt prochaines années, dont les deux tiers directement au siège d'Eurocopter à Marignane», a-t-il souligné hier. La filiale d'EADS estime même que la Chine deviendra son principal client dès 2015 avec plus de 100 hélicoptères vendus par an, un rang qu'occupent aujourd'hui les Etats-Unis.

Un peu plus tôt dans la matinée, le motoriste Safran avait remporté un accord de coopération pour la maintenance de moteurs d'avions commerciaux. Au même moment. De son côté, Total a ratifié un accord d'association avec son homologue Sinochem pour créer un réseau de stations-service dans la région de Shanghaï. En matière de télécommunications, Alcatel s'est vu confier la fourniture d'un satellite de télécommunications de type Chinasat 6B.
«Ces avancées s'inscrivent dans la logique d'un partenariat industriel et technologique de longue durée que nous voulons établir avec la Chine», a résumé hier le premier ministre français, Dominique de Villepin, lors de sa conférence de presse conjointe avec Wen Jiabao. A cette occasion, la France a confirmé au premier ministre chinois son soutien à l'obtention de la levée de l'embargo européen sur les ventes d'armes à la Chine, instauré après la répression sanglante des manifestations d'étudiants sur la place Tiananmen en 1989.

(Source : Le Figaro)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 07 Décembre 2005 01:26 )  

Votre avis ?

Économie, chômage, emploi : Comment appréhendez-vous ces 12 premiers mois ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...