Actu Chômage

mardi
16 juillet
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Âge de la retraite : l'Europe s'interroge

Âge de la retraite : l'Europe s'interroge

Envoyer Imprimer
Les pays européens ont entamé un large débat sur le relèvement de l'âge de la retraite, et plusieurs d'entre eux se sont lancés dans des reformes destinées à résoudre les problèmes posés par l'allongement de la durée de vie et la faillite des systèmes actuels de retraites.

En France, le droit au départ à la retraite à 60 ans demeure la référence légale. Seuls les salariés ayant commencé à travailler à 14, 15 ou 16 ans peuvent partir à la retraite avant 60 ans, à condition d'avoir cotisé de 40 à 42 ans.
La réforme des retraites votée en juillet 2003 se traduira par un allongement de la durée de cotisation des fonctionnaires d'ici à 2008 de 37,5 ans à 40. Cette durée sera portée pour tous - privé et public - à 41 annuités en 2012, puis éventuellement 42 en 2020.

En Grande-Bretagne la Commission des retraites britannique a proposé mercredi d'allonger progressivement l'âge de la retraite des salariés à 68 ans, en échange d'une pension d'Etat un peu plus élevée. Le rapport de la Commission propose ainsi de porter l'âge de la retraite à 66 ans en 2030, 67 ans en 2040 et 68 ans en 2050. Actuellement, les hommes salariés partent à 65 ans et les femmes à 60, mais l'âge de retraite des femmes sera porté à 65 ans en 2020.
Près d'un Britannique sur deux se dit opposé à l'augmentation de l'âge de la retraite, selon un sondage paru lundi dans le Daily Telegraph. La Commission était chargée de trouver des remèdes aux problèmes posés par l'allongement de la durée de la vie et la faillite du système des fonds de retraite d'entreprises, qui versent la majeure partie des indemnités en Grande-Bretagne.

Le nouveau gouvernement allemand veut lui aussi repousser l'âge de la retraite à 67 ans, contre 65 ans actuellement. La mesure n'a pas encore fait l'objet d'un projet de loi, mais Angela Merkel l'a évoquée mercredi dans sa déclaration de gouvernement. L'Allemagne a une natalité faible et le nombre d'actifs qui payent des cotisations sociales baisse depuis plusieurs années, mettant les caisses de retraite sous pression. Les prestations retraite vont être gelées en 2006, pour la 3e année consécutive.

L'Italie a adopté en 2004 une réforme des retraites dont le principal objectif est de faire des économies et de maintenir le déficit public sous la barre des 3%. La réforme prévoit qu'à partir de 2008, la retraite sera prise à 60 ans avec 35 ans de cotisations, ou dès lors que le salarié peut justifier de 40 ans de cotisations. En 2013, l'âge de la retraite pourrait être relevé à 62 ans, le nombre d'années de contributions restant inchangé à 35 ans.
L'Italie compte quelque 16,4 millions de retraités pour une population active de 23 millions. En Espagne, une proposition de réforme prévoit de relever l'âge des retraites de 65 à 66 ans. Ce projet actuellement en discussion entre ministère du Travail et des Affaires sociales et acteurs sociaux a été jugé par les syndicats "équilibré, modéré et utile".

Au Portugal, le parlement a approuvé mardi une proposition du gouvernement concernant le relèvement de l'âge des retraites. L'exécutif a décidé d'aligner progressivement en dix ans l'âge de départ à la retraite des fonctionnaires (60 ans) sur celui des autres travailleurs du privé (65 ans) à partir de 2006. Depuis la rentrée, de nombreux fonctionnaires (militaires, policiers, magistrats, infirmières et enseignants) protestent régulièrement contre ce plan d'austérité.

Le Parlement autrichien a adopté en 2003 une réforme radicale et controversée qui prévoit un allongement de la durée de cotisation de 40 à 45 ans et portant à 65 ans l'âge légal du départ en retraite à taux plein (80%). Du fait de la baisse de la mortalité et d'une fécondité faible, la part de la population de plus de 65 ans devrait doubler d'ici 2050, et la population d'âge actif pourrait diminuer à partir de 2018.

En Pologne, où les hommes partent à la retraite à 65 ans et les femmes à 60 ans, un débat se poursuit sur l'utilité d'égaliser l'âge de la retraite en relevant progressivement celui des femmes à 65 ans. Mais le nouveau gouvernement conservateur polonais a fait savoir que cette question n'était pas prioritaire pour lui. Il vient aussi de confirmer, dans le cadre de son programme social, le privilège accordé récemment aux mineurs de pouvoir prendre leur retraite après 25 ans de travail sous terre, quel que soit leur âge.

En Hongrie, le gouvernement socialiste libéral envisage de prendre des mesures dans les cinq ans à venir. Actuellement, l'âge de la retraite est de 62 ans chez les hommes et les femmes mais les Hongrois peuvent partir en préretraite dès qu'ils justifient de 33 ans de travail. A partir de 2008 la préretraite ne pourra être prise qu'à partir de 59 ans.

En Lituanie l'âge de la retraite, fixé à 55 ans pour les hommes et à 50 pour les femmes à l'époque soviétique, a été relevé à 62,5 ans pour les hommes en 2003 et il doit être relevé à 60 ans pour les femmes dès 2006.

(Source : Voila.fr)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 30 Novembre 2005 15:49 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...