Actu Chômage

jeudi
19 septembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique La prime de Noël est reconduite

La prime de Noël est reconduite

Envoyer Imprimer
Selon le journal La Tribune, le gouvernement a décidé de reconduire cette année la prime de Noël pour les Français les plus défavorisés (c'est-à-dire les minima sociaux).

Citant "l'entourage du ministre délégué au Budget Jean-François Copé", le quotidien économique affirme que cette mesure sera prévue par le collectif budgétaire présenté le 23 novembre 2005 au Conseil des ministres.

L'année dernière, cette mesure avait bénéficié à environ 1,5 million de RMIstes et de chômeurs à l'ASS, qui ont reçu un peu plus de 150 euros pour une personne seule ou 275 euros pour une famille de trois personnes. Mais, au 1er juillet 2005, rappelons en passant que les allocations chômage & logement n'ont absolument pas été revalorisées...

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Lundi, 14 Novembre 2005 14:51 )  

Commentaires 

 
0 # Monolecte 2005-11-14 16:12 Je crois qu'il est bon de rappeler que la prime de Noël, tout comme la prime de retour à l'emploi est réservée aux bénéficiaires des minima sociaux et non pas aux chômeurs.

Ce type de raccourcis un peu rapide, fait que les chômeurs, dans leur ensemble, sont considérés comme de gros profiteurs. L'année dernière, quelqu'un m'avait dit : "de quoi tu te plains, tu as une prime de Noël, c'est pas comme ceux qui bossent."

En fait, comme beaucoup de chômeurs, j'ai surtout eu le droit au flicage ANPE et c'est tout!

Donc, une petite pensée aux chômeurs qui ont des allocations rikiki, au niveau des minima, voire pas d'allocations du tout, et qui passent à travers tous les dispositifs, et qui pour leur Noël, vont surtout avoir le droit à une convention UNEDIC encore plus inique et restrictive!
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2005-11-30 15:08 Un message de tristesir :

… Et "la subvention exceptionnelle " de fin d annee du conseil general des hauts de seine aussi :
(cette "subvention" existe depuis 1998)

"Subvention exceptionnelle de fin d’année en faveur des personnes bénéficiaires du revenu minimum d’insertion ou de l’allocation parent isolé – Année 2005."

(source : numero rapport 5-300)
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # nanard 2005-11-15 12:54 On peut dire merci à "la racaille" banlieusarde car la reconduction de la prime de Noël n'était pas acquise jusqu'à ce jour. Sans faire de procès d'intention cette décision tardive n'a pour d'autre effet que de contribuer à calmer le jeu. Des mesures à l'emporte pièce en fonction de l'état d'esprit de "la France d'en bas", c'est tout ce que ce gouvernement est capable de proposer. Pour preuve qu'a fait Chirac depuis 95 qui a assuré son élection sur "La fracture sociale" ? Rien. Super menteur a encore frappé hier soir à la télé. Rien, dans ses propos, ne permet d'affirmer que ce qui a été proposé pourra contribuer à l'éradication de la misère et pour terminer : la reconduction de la prime ne fera plaisir qu'à mon banquier. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2005-11-15 13:27 Avec l' election presidentielle qui commence à devenir la preoccupation numero 1
des hommes politiques et de leur partis, on aurrait pu s'attendre à un doublement
de cette prime de noel, on attrape pas les mouches avec du vinaigre apres tout.
Où bien ils nous reservent une super prime de noel pour la fin 2006?

C'est à mon assureur que va faire plaisir cette prime, faut pas que ca soit que les banquiers qui en profitent :)
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # nanard 2005-11-15 16:10 J'en rajoute une couche.Cette prime de Noël n'est qu'un pis-aller. C'est à mon sens une marque de mépris à l'égard de tous les démunis qui la perçoivent et une insulte à ceux (hors ASS et RMI) ayant un "revenu" équivalent et qui ne la perçoivent pas. Comment s'extasier et se suffire d'un "treizième mois" du pauvre alors que les grands gourus des multinationales encaissent en un seul mois l'équivalent de plusieurs centaines de fois le montant de cette aumône si chère au tenant de la charité chrétienne ?
Allez, chiche je vous invite tous le soir du 25 décembre. À défaut de vous offrir un roosbeaf dans le filet, on se tapera des steacks hachés…avec des frites, bien sûr !
NB : Ne vous inquiétez pas j'habite dans le Nord-Est
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2005-11-16 14:31 des steak haché pourris a la mode supermarché qui veut faire moins cher que cher ( et encourager les delocalisations et le moins disant salarial en france)
non merci :)
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2005-11-30 15:44
Toucheront "avant les fêtes" une "prime de Noël" les seuls bénéficiaires du Revenu minimum d’insertion (RMI), de l’allocation spécifique de solidarité (ASS) et de l’allocation d’insertion.

Les autres, qu'ils soient indemnisés ou non, iront se brosser.

Cette prime est financée totalement par l'Etat.
Ce gouvernement, qui vient d'alléger l'impôt sur la fortune, exonère constamment le patronat de ses responsabilités , et organise chaque jour une aggravation des inégalités tout en discourant sur la France d'en bas et la cohésion sociale, ne pouvait faire moins !

Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2005-12-01 22:51 Je voudrais savoir si réellement le conseil des ministres du 23 novembre a décidé que "la prime de noel" serait consentie aux bénéficiaires des minima sociaux.

J'ai consulté sur internet l'ordre de la séance de ce conseil et je ne trouve pas trace de cette discussion (il y'a cependant eu une discussion sur le budget)
je voudrais etre sur que cette mesure ait ete reellement prise et qu'il ne s'agit pas d'un effet d'annonce fumeux. A l'heure où on nous accable avec le déficit de l'Etat
j'ai des craintes sur le financement de cette mesure.
Si vous avez des infos merci de me repondre.
merci.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2005-12-02 03:41 PARIS (AFP) - Le Premier ministre Dominique de Villepin a annoncé jeudi la reconduction cette année de la prime de Noël versée aux Rmistes.

"Cette prime de Noël, c'est la marque de notre solidarité vis-à-vis des plus démunis. C'est donc une exigence et c'est pourquoi j'ai décidé de reconduire la prime de Noël au profit des personnes titulaires du RMI (revenu minimum d'insertion) et de l'ASS (Allocation spécifique de solidarité) et celle-ci sera versée d'ici la fin de l'année", a déclaré M. Villepin lors de sa conférence de presse mensuelle.
Le chef du gouvernement a renvoyé aux "ministres concernés" le détail du financement qui, a-t-il dit, sera précisé "dans la journée".

En 2004, la prime de Noël, versée en une seule fois, allait d'un montant de 152,45 euros pour une personne seule à 457,35 euros pour une personne isolée avec cinq enfants, en passant par 320,14 euros pour un couple avec deux enfants.

Le nombre de Rmistes était fin juin 2005 de 1.239.700 allocataires (métropole et DOM-TOM), contre 1.119.900 un an auparavant, soit une progression annuelle de 3,8%.

…/…

L'ASS concerne environ 422.000 bénéficiaires.

La "prime de Noël" sera donc versée à plus d'1,6 millions de personnes "démunies".
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...