Actu Chômage

mercredi
13 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Nos actions et engagements Actuchomage : 1 an d’actions et de mobilisations. Et demain ?

Actuchomage : 1 an d’actions et de mobilisations. Et demain ?

Envoyer Imprimer
Depuis la création de l’association APNÉE – Alternatives Pour une Nouvelle Économie de l’Emploi – en mai 2004, nous avons initié quelques actions collectives et tenté de leur donner un maximum de "visibilité" malgré nos moyens plus que réduits… voire même inexistants.

La première d’entre elles, c’est ACTUCHOMAGE, évidemment, le seul site d’information et d’échange entièrement consacré au chômage, à l’emploi et à la cohésion sociale. Mis en ligne en septembre 2004, le site comptabilisait à cette époque 2.000 visites par mois. Son audience s’établit actuellement à 40.000 visites, et la progression de sa fréquentation est de l’ordre de 30 à 40% par mois.
Google, premier moteur de recherche en France et dans le monde (55 à 65% des requêtes internet) référencie aujourd’hui 16.500 articles, dossiers, citations, reprises… ayant trait à Actuchomage (contre 5.500 en août 2005). Le contenu de notre site alimente en infos Google News, la rubrique actualités du moteur de recherche, et les interviews que nous accordent des personnalités du monde politique (porte-parole, députés), économique, universitaire (enseignants, chercheurs), syndical et associatif sont reprises sur des dizaines de sites internet.

Depuis septembre 2004, nous sommes aussi passés à l’offensive sur le terrain militant, en engageant des actions concrètes qui ont déjà connu pour certaines de vrais retentissements :

Les adhésions à l’association APNÉE
Notre association compte aujourd’hui une centaine d’adhérents actifs et quelque 1.200 sympathisants (enregistrés comme membres du site). Près de 30% de nos adhérents sont en poste, et 70% connaissent des situations de précarité professionnelle. Notre plus belle réussite est d’avoir réussi à lancer des passerelles entre le monde du travail et celui de la précarité, et initier des démarches solidaires entre ces deux univers qui, malheureusement, s’ignorent le plus souvent.

La réintégration des enfants de chômeurs dans les dispositifs sociaux de la municipalité de Vaires-sur-Marne (77)
Notre article sur ce scandale a généré un petit battage médiatique (Le Monde, LCI, France 2, Le Parisien…) et a finalement débouché sur la réintégration des discriminés dans les dispositifs sociaux de la municipalité socialiste de Vaires-sur-Marne. Et ce "battage" a sans doute dissuadé d'autres municipalités de "discriminer" les enfants des chômeurs. En savoir plus : Des enfants de chômeurs privés de cantine et aussi : Épilogue d’une affaire révélée par Actuchomage.

Une plainte contre 70 entreprises, cabinets de recrutement, sites internet
Sept d'entre nous ont décidé de porter plainte contre 70 entreprises, cabinets de recrutement et sites internet ayant diffusé des annonces laissant apparaître des critères d'âge illégaux. Nous avons saisi la HALDE (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité) qui, elle-même, a transmis notre dossier au Procureur de la République de Paris. Les poursuites devraient être engagées d’ici deux à trois mois car la BRDP – Brigade de répression de la délinquance sur la personne (police judiciaire) – vient de boucler l’enquête préliminaire diligentée par le Procureur.

Nous avons déjà largement médiatisé cette affaire en avril et mai 2005 (JT de 20H de TF1, Libé, Le Parisien, L’Huma, Ouest France, France Info, RTL…). En savoir plus : La Halde donne raison aux 7 chômeurs discriminés.

En septembre, Gérard Plumier (adhérent à l’association APNÉE) a sorti son livre Chômage Senior, l'abécédaire de l'indifférence qui a bénéficié de retombées presse très satisfaisantes : Le Monde, Libé, JT de 20H de TF1, France 2, France Inter… En savoir plus : Un abécédaire des idées reçues et des discriminations.

En juin, nous avons initié une pétition contre les discriminations à l’embauche qui a recueilli 1.200 signatures (ce qui n’est pas négligeable pour un petit site associatif comme le nôtre). Les premières retombées de l’envoi de cette pétition à Messieurs Chirac, Borloo et Schweitzer (Président de la HALDE) ne se sont pas faites attendre. Lundi 17 octobre, la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) nous a téléphoné et nous a invité à saisir son service juridique sur les questions qui nous mobilisent (diffusion d’annonces discriminatoires, sélection informatique des candidatures…). Ce que nous avons fait. Notre interlocuteur nous a aussi signalé que depuis notre dépôt de plainte, la HALDE et la CNIL engagent ensemble des réflexions pour lutter contre les procédures d’embauche discriminatoires via internet. Un résultat modeste, mais non négligeable. En savoir plus : Chirac, Borloo, la CNIL, saisis de notre pétition.

Malheureusement, ces actions n'ont pas vraiment été entendues. Les partenaires sociaux (Medef & syndicats) ont pris sur la question du chômage des Seniors des mesures qui ne sont pas à la hauteur du problème, et n’ont pas jugé utile de solliciter notre avis sur cette question, ce que nous déplorons. Mais nous estimons avoir fait le maximum sur ce sujet.

Une action menée à l’occasion de la manifestation du 4 octobre à Paris
Nous avons réuni une vingtaine de personnes pour une "petite opération" lors de la manifestation du 4 octobre à Paris qui s'est soldée par la confiscation de notre banderole : "Chômeurs, Salariés, tous des fainéants !" par le service d'ordre de la manif' ou par la police (nous penchons cependant pour la première option). Ce résultat ne fut bien évidemment pas à la hauteur de nos espérances, mais nous avons quand même été repris par l'AFP (Agence France Presse) et nombre de sites alternatifs. Quelques images ont même été diffusées sur France 3.
En savoir plus : Chômeurs censurés, liberté d’expression bafouée !

Un Appel pour une rénovation démocratique
Aujourd’hui, nous élargissons notre champ d’action car nous pensons qu’il est stratégique de nous faire entendre (même faiblement) sur le "terrain politique". Ici aussi, nous nous heurterons à notre difficulté à fédérer, à impliquer, à mobiliser… Pour autant, devons-nous rester les bras croisés ? Certainement pas !
Les chômeurs, précaires, intermittents du travail et "bas salaires" sont aujourd’hui quasiment exclus de l’Assemblée nationale (une minorité de députés défendent véritablement nos intérêts) alors que la précarisation et les inégalités se creusent encore et toujours.

Cet engagement est fondamental, car notre exclusion politique se traduit invariablement par notre exclusion économique et sociale. Toutes les actions que nous pourrions entreprendre (même les plus légitimes) se heurteront à notre sous représentation et donc à notre impuissance à peser véritablement sur les décisions. Nous ne pourrons obtenir de vrais changements sans notre implication dans le débat politique… à la veille des échéances électorales de 2007. En savoir plus : Appel pour une rénovation démocratique.


Depuis un peu plus d’un an donc, nous avons anticipé et accompagné quelques faits marquants de l'actualité sociale et politique (discriminations à l’embauche, chômage des Seniors, NON au référendum européen principalement motivé par les inquiétudes des Français concernant l’emploi…). Cet engagement militant est inspiré par celles et ceux qui consultent Actuchomage et s’y expriment. Avec près de 2.000 visites par jour, des milliers de mails reçus, des centaines de contributions postées sur nos forums, notre site est un espace de démocratie participative plus fiable que tous les sondages d’opinion.

Par ailleurs, nous avons tenu à rendre visibles ces chômeurs dont tout le monde parle mais que personne ne voit, notamment dans les médias. Quelques temps forts sont à mettre à notre actif :
- Un reportage dédié à notre webmaster dans "Sept à Huit" sur TF1. Et sa présence remarquée (mais hélas écourtée ou censurée) dans "Ça se discute" sur France 2.
- Des dossiers montés avec notre aide dans la presse écrite : Le Monde Économie, Liaisons Sociales…
- De nombreuses interviews accordées aux radios nationales, aux quotidiens, à l’AFP (Agence France Presse)…


D'ici mai 2007, il faudra se mobiliser sur le champs politique afin que les chômeurs et précaires s'inscrivent ou se réinscrivent sur les listes électorales, eux qui désertent de plus en plus les urnes par dégoût et résignation. Et qu'ils votent aussi. Pour qui ? Nous verrons en temps voulu. Mais nous ne manquerons pas d’interroger les candidats déclarés sur les questions qui nous mobilisent. Et nous tenterons de peser dans les débats qui s’annoncent passionnés.

C'est l’axe fort de notre engagement présent et à venir.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 26 Octobre 2005 17:52 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...