Actu Chômage

samedi
20 juillet
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Nos actions et engagements Actuchomage : où en sommes-nous ? Et soutenez nos actions !

Actuchomage : où en sommes-nous ? Et soutenez nos actions !

Envoyer Imprimer
Dans 1 mois, en septembre, nous soufflerons notre première bougie. Ce sera l’occasion de se réunir pour fêter dignement cette première année d’activité (dans l’esprit de l’anniversaire d’APNÉE – l’association éditrice du site – qui a réuni les participants sur les bords de Seine en mai dernier). En attendant, nous profitons de cette «trêve estivale» pour tirer un bilan de nos 10 mois d’engagements.

Actuchomage est un succès incontestable ! Sans soutiens et sans moyens financiers, exceptées les cotisations de quelques dizaines de membres de l’association APNÉE, nous avons réussi à nous imposer comme LE site référence sur les questions de l’emploi, du chômage et de la cohésion sociale.

Le 1er juillet 2005, Google, leader mondial des moteurs de recherches (60% des requêtes dans le monde) fournissait 5.300 articles, liens, reprises issus d’Actuchomage. Depuis juin, notre site est référencé dans Google News (la rubrique actualité du moteur de recherche), aux côtés des grands sites d’info en ligne - lemonde.fr, nouvelobs.com, liberation.fr…, ce qui est une marque de reconnaissance de notre travail.
Ce référencement exceptionnel se traduit par une montée en puissance constante de la fréquentation d’Actuchomage, le seul média d’information entièrement consacré au chômage, à l’emploi et à la cohésion sociale… premières préoccupations des Français (est-il nécessaire de le rappeler ?).

En septembre 2004, à son lancement, le site comptabilisait 2.000 visites. Notre fréquentation en juin s’établit entre 32.000 visites (selon le logiciel Urchin utilisé par notre hébergeur) pour 372.000 pages vues, et 48.000 visites (selon le logiciel open source intégré au site).
Qu’importe la référence statistique, la croissance de notre fréquentation est de l’ordre de 40% à 100% par mois depuis le lancement !

650 personnes sont aujourd’hui inscrites comme Membres/Utilisateurs d’Actuchomage. Ce sont en quelque sorte nos «sympathisants» (ils n’étaient que 180 en janvier 2005) qui, a priori, adhèrent à nos engagements et à notre état d’esprit. Parmi ces personnes, plusieurs dizaines nous alimentent régulièrement en informations diverses et interviennent sur les forums de plus en plus actifs.

Nous nous sommes fixés comme objectif de fréquentation, à l’horizon des élections législatives et présidentielles de 2007, entre 20.000 et 40.000 visites par jour. Nous en sommes encore loin : entre 1.000 et 1.500 visites/jour.
Mais 40.000 visites par jour, c’est à peine 1% des chômeurs (4 millions selon le Plan de cohésion sociale de Jean-Louis Borloo). C’est un objectif d’autant plus tenable que nombre de salariés, d’universitaires, de fonctionnaires… consultent régulièrement Actuchomage.

Pour autant, ce succès d’estime ne s’accompagne pas de «recettes» équivalentes, loin s’en faut ! L’association APNÉE – Alternatives Pour une Nouvelle Économie de l’Emploi qui préside aux destinées d’Actuchomage – peut compter sur une quarantaine d’adhérents (5 euros par an pour les minima sociaux, 10 euros pour les indemnisés Assedic, 30 pour les salariés). Autant dire que nos ressources sont maigrichonnes. Sans le soutien de 3 membres bienfaiteurs (plus de 50 euros), que nous remercions ici chaleureusement, nous n’aurions pu ouvrir de compte en banque. Nous restons donc très très vulnérables !

Lien direct au BULLETIN D'ADHÉSION, pour nous soutenir et nous rejoindre.

Que va-t-il se passer dans les mois à venir ?

La rentrée risque d’être chaude et de doper d’autant la fréquentation du site. Les fameux «100 jours» de De Villepin arriveront à échéance alors que s’ouvriront les négociations sur l’assurance-chômage à l’Unedic. Elles devront être bouclées avant décembre 2005. Les 13 milliards d’euros de déficit cumulé de cet organisme paritaire risquent bien de faire «imploser» le régime d’indemnisation des chômeurs, avec comme conséquences probables la réduction de la durée d’indemnisation et/ou du montant. Rappelons que les partenaires de l’Unedic ont déjà refusé fin juin la revalorisation des allocations (historique, du jamais vu depuis 1993) malgré un taux d’inflation toujours en hausse. Ça promet !

Parallèlement, la plainte pour discrimination à l’embauche sur des critères d’âge déposée par 7 d’entre nous auprès du Procureur de la République de Paris et du Président de la Halde – Haute autorité de lutte contre les discriminations – va ressortir (l’enquête est en cours).
Plus de 70 entreprises, cabinets de recrutement, sites internet sont impliqués dans cette affaire qui a déjà fait grand bruit en avril et qui ne manquera pas d’en faire encore plus dans les mois à venir.

Pour en savoir plus : 7 chômeurs portent plainte pour discrimination.
Et pour en savoir encore plus : La Halde répond aux discriminés et la presse s’empare de l’affaire.
Toujours plus : La Halde donne raison aux 7 discriminés.

Quant à notre pétition contre les discriminations à l’embauche sur des critères d’âge, elle poursuit (assez mollement, avouons-le) son petit bonhomme de chemin : 600 signatures au 30 juin.
Lien direct pour lire et signer la pétition.

…/…

Plus globalement, nous militons activement pour la refondation démocratique et politique appelée par le résultat du référendum du 29 mai dernier.
Pour en savoir plus : Nous serons les acteurs de la REFONDATION !

Pour résumer nos revendications, nous exigeons :

• La représentation des chômeurs, précaires et intermittents du travail, là où se joue leur sort, notamment à l’Unedic et au ministère du Travail et de la Cohésion sociale (Borloo et Larcher refusent toujours de nous recevoir malgré nos multiples demandes de rendez-vous).
Pour en savoir plus : Chômeurs et précaires, on se moque de nous !

• Le respect du pluralisme politique et social à l’Assemblée nationale qui n’est pas représentative des diversités de la population française (92% des députés ont voté "Oui" au référendum).

• L’ouverture des médias – notamment ceux du service public – aux revendications sociales et militantes, et la fin de l’omerta médiatique dont nous sommes victimes. Nous voulons être vus et entendus dans ce système sclérosé qui n’accorde de crédit qu’aux seuls commentaires et analyses des «spécialistes» qui ne connaissent rien à nos problèmes.
Pour en savoir plus : Après le 29 mai, l’omerta continue !

Enfin, nous soutenons la candidature de chômeuses et de chômeurs aux élections législatives et présidentielles de 2007, car nous estimons que seuls des chômeurs, précaires et intermittents du travail peuvent véritablement peser sur des orientations politiques et économiques qui nous concernent en premier lieu. À cette fin, nous avons ouvert un espace de démocratie participative où chacune et chacun peut exprimer ses vues, ses engagements et ses propositions. Nous avons moins de deux ans pour nous organiser.
Lien direct pour participer au FORUM : Un chômeur candidat en 2007.

Voilà ici résumé l’essentiel des actions présentes et à venir. Nous restons confiants car nous sommes persuadés d’assister à des chambardements profonds, sourds en apparence, qui pourraient rapidement éclore sous des formes aujourd’hui insoupçonnées.

APNÉE/Actuchomage y participent incontestablement car nos sujets, nos actions et nos engagements sont AU CŒUR DE LA QUESTION SOCIALE.
Alors, ne laissons pas aux autres le soin de décider à notre place !

Lire aussi :
Articles les plus récents :

Mis à jour ( Vendredi, 01 Juillet 2005 16:39 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...