Actu Chômage

mardi
18 juin
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Le reclassement des chômeurs, un marché juteux

Le reclassement des chômeurs, un marché juteux

Envoyer Imprimer
Deux expériences de recours à des cabinets privés de reclassement (Maatwerk et Ingeus) préfigurent le service public de l’emploi version Borloo. Objectif : faire des économies sur les allocations de chômage au détriment des demandeurs d’emploi.

Les ASSEDIC de l’Ouest francilien ont fait appel au cabinet néerlandais Maatwerk pour reclasser 150 chômeurs de trois bassins d’emploi à Sarcelles, Montigny-le-Bretonneux et Colombes. L’opération a démarré en octobre 2003, et doit s’achever en décembre. Maatwerk a touché 1 200 euros par chômeur au départ, et 2 600 euros en cas de reclassement dans les six mois. (...)
L’ANPE a convoqué 1 500 chômeurs, parmi lesquels Maatwerk a retenu 150 personnes. Comme pour Ingeus, il existe un fort décalage entre la communication des ASSEDIC et la réalité. « Toute la presse a écrit qu’il s’agissait de chômeurs de moins de vingt-cinq ans ou de plus de quarante-cinq ans, c’est-à-dire des publics en difficulté, explique Benoît Gauchard, du SNU-ANPE. En réalité, environ 75 % des demandeurs d’emploi sélectionnés par Maatwerk ont entre vingt-cinq et quarante-cinq ans. » Il devait s’agir de chômeurs de longue durée, c’est-à-dire inscrits depuis plus d’un an selon la définition habituelle, mais la plupart ont seulement six mois d’inscription derrière eux. Maatwerk a également pris soin d’écarter les chômeurs les plus en difficulté. (...)
Malgré cette sélection drastique, malgré un accompagnement à temps plein pendant huit mois, avec un taux d’encadrement d’un conseiller pour 15 chômeurs (contre un pour 150 à l’ANPE), Maatwerk aboutit à un bien piètre résultat. Pour les 28 chômeurs de Sarcelles, le cabinet fait état de 10 placements, dont un CDD de six mois et un autre de trois mois. Sur les 32 de Montigny, 9 seulement ont trouvé un travail, dont un grâce à l’ANPE, deux par eux-mêmes, et deux en CDD déjà terminés. Au total, Maatwerk comptabilisait, en juin, 67 placements sur 150...

A lire l'article complet sur Le Web de l'Humanité.
A lire également : En créant les maisons de l'emploi, les députés mettent fin au monopole de l'ANPE sur Le Monde.

Lire aussi :
Articles les plus récents :

Mis à jour ( Vendredi, 26 Novembre 2004 16:25 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...