Actu Chômage

lundi
9 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse 82% des emplois sont des CDD

82% des emplois sont des CDD

Envoyer Imprimer
Quatre embauches sur cinq se sont traduites par un contrat à durée déterminée au 3e trimestre 2012 : un niveau record depuis que cette statistique existe. Les recrutements en CDI pèsent moins de 3%.

De plus en plus d'emplois précaires sur le marché du travail, c'est ce que traduit la très forte part des embauches en contrat à durée déterminée. Celle-ci n'a jamais été aussi haute depuis que ce taux est mesuré (1999, soit 14 ans). Elle a atteint 81,7% au 3e trimestre 2012 dans les entreprises de plus de 10 salariés, selon une étude du ministère du Travail parue le 15 mars. Ce niveau a grimpé de 0,7 point en un trimestre et de 3,3 points en un an.

83,7% de CDD dans le tertiaire

Certains secteurs sont davantage concernés que d'autres par cette hausse. Le secteur tertiaire connaît la plus forte part de CDD dans les embauches : 83,7%, soit une hausse de 3,2 points en un an. Dans l'industrie, un peu moins de 7 embauches sur 10 se traduisent par ce type de contrat. Dans la construction, cette part baisse de 2,4 points à 49,9%.

Les démissions et les CDI au plus bas

Par ailleurs, dans le même temps, les fins de CDD était également au plus haut depuis 10 ans parmi les motifs de départ des entreprises, à 9,7%. En revanche, les démissions sont bien plus rares et ne représentent que 1,3% des départs, un niveau proche de celui de 2009 et l'un des plus bas de la décennie, selon la direction statistique du ministère (Dares). Une évolution qui est à mettre en rapport avec la montée en charge de l'usage des ruptures conventionnelles depuis 2008. Et une situation qui traduit les difficultés sur le marché du travail alors que le chômage touche 10,2% de la population active.

Enfin, le taux de recrutement en CDI est stable dans les établissements de 10 à 49 salariés (2,8%) tout comme dans ceux de 50 salariés ou plus (2,2%). Il s'agit des plus faibles niveaux observés au cours de la décennie.

(Source : La Tribune)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Samedi, 16 Mars 2013 18:14 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...