Actu Chômage

lundi
24 juin
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Radiations abusives : un exemple de convocation de masse à l'aveugle et complètement hors délai

Radiations abusives : un exemple de convocation de masse à l'aveugle et complètement hors délai

Envoyer Imprimer
La radiation estivale, hantise de chômeurs paranos ? Pas vraiment ! Voici le témoignage de Laurent, privé d'emploi à Metz.

Tout a commencé samedi 18 août quand, dans sa boîte aux lettres, Laurent [1] a trouvé une "invitation" en provenance de Pôle Emploi, datée du 14 et expédiée le 16 (le cachet de la poste faisant foi), pour une réunion d'information concernant un recrutement en cours pour un centre d'appels dans sa région... Réunion qui avait lieu ce matin, mardi 21 août. Cette "invitation" — qui n'en était pas une [2] — se concluait par la menace de radiation habituelle, «conformément aux articles L.5412-1 et R.5412-1 à R.5412-8 du code du travail».

Or, selon l'article R.5411-8 du code du travail, le demandeur d'emploi n'est pas tenu de signaler à Pôle Emploi une absence d'une durée inférieure à 7 jours. De même, Pôle Emploi doit adresser toute convocation au moins 8 jours avant la date de l'entretien. Dans ce cas, Laurent n'ayant été averti de cette réunion obligatoire que trois jours à l'avance, le hors-délai est manifeste. Quand bien même aurait-il voulu neutraliser cette convocation en posant des jours de congés dessus comme il a le droit de le faire 72 heures à l'avance, il ne le pouvait pas [3].

Autre bizarrerie, Laurent avait accepté la dématérialisation de ses courriers. Or, cette convocation hors-délai lui a été adressée par voie postale, et il n'en a trouvé aucune trace sur son «espace personnel»... Allez comprendre !

Heureusement, Laurent n'était pas parti s'aérer quelques jours loin de son domicile. Si, par exemple, mal lui en avait pris de partir samedi matin avant le passage du facteur rendre visite à son cousin du côté de Lille pour rentrer à Metz dans l'après-midi de mardi, il aurait raté cette réunion… et aurait été bon pour recevoir, une semaine plus tard, un «avertissement avant radiation» pour «absence à convocation» qui lui aurait accordé 15 jours pour se justifier [4] — frais de REC+AR à sa charge — alors qu'il était 100% en règle avec Pôle Emploi !

Disponible, il s'est donc pointé au rendez-vous, étonné que Pôle Emploi ait organisé cette réunion d'information en plein mois d'août, quand la France entière dort et que les postes en question sont à pourvoir… fin 2012.

Cette "infocoll" (réunion d'information collective) avait lieu dans les locaux de la Chambre de Commerce de Metz. Sur place, Laurent s'est rendu compte qu'il s'agissait d'une véritable machine à radier, à échelle industrielle.

La société Ecomouv, qui a décroché le contrat de collecte de l'éco-taxe des poids lourds de plus de 3,5 tonnes qui circulent sur les routes françaises à partir de juillet 2013, doit établir son service clientèle dans la banlieue messine et cherche 200 chargés de clientèle. Laurent a d'ailleurs remarqué que ses affiches traînent dans les agences Pôle Emploi du bassin lorrain depuis plusieurs mois. A l'«invitation» pressante de sa conseillère, il avait même postulé fin juillet sans discuter, bien que son PPAE ne corresponde pas vraiment car il est traducteur. Pour info, Laurent m'a également adressé ce lien trouvé sur internet et daté du 31 mai où, au cinquième paragraphe, il est signalé qu'Ecomouv a bien du mal à recruter, les futurs collaborateurs devant être trilingues (anglais + au moins une autre langue européenne).

Dans les couloirs de la CCI Formation de Metz, cherchant le lieu de la réunion, Laurent croise une "candidate" un peu perdue et venant de Nancy, qui a reçu sa convocation le même jour que lui. Puis une autre, des environs, qui leur a dit avoir reçu la sienne la veille !

Arrivés dans la salle qui était bien remplie, ils se sont installés au fond. On leur a d'abord passé un film sur la nouvelle taxe et la société Ecomouv. Ensuite, une animatrice leur a fait un topo sur les postes à pourvoir, les qualités requises, les tests, etc… tandis que circulait la fiche de présence. Laurent a remarqué que certains participants mettaient un temps fou à la remplir : en effet, ces petits malins comptaient le nombre de blancs ! Il faut dire qu'il y avait pas mal de lignes vierges tandis que la salle était bondée — très agréable un jour de canicule ! A l'évidence, les organisateurs avaient déjà prévu un taux d'absence considérable...

Le public était largement féminin, beaucoup de "petits jeunes" à la recherche d'un premier emploi — n'importe lequel — et un nombre substantiel de vieux fossiles comme lui (Laurent a 52 ans), dont une dame à cheveux blancs avec une allure on ne peut plus classe. L'assistance comprenait aussi une bonne dizaine de personnes qui, visiblement, semblaient avoir des «difficultés d'insertion sociale et professionnelle», comme on dit. Peu importe : malgré leurs stigmates de la pauvreté, Pôle Emploi les a quand même convoquées, quitte à les envoyer au "casse-pipe". A la fin de la réunion, une pauvre dame un peu affolée et qui ne parlait pas un mot d'anglais croyait qu'Ecomouv était une entreprise de transports.

Plusieurs convoqués — dont certains étaient les personnes «fragiles» évoquées ci-dessus —, ayant compris que les emplois proposés ne correspondaient pas du tout à leur profil, sont partis. Mal leur en a pris... Car il ne suffisait pas de signer la feuille de présence. A la fin de la réunion, ceux qui ne voulaient pas poursuivre le processus de recrutement étaient "invités" à remplir une fiche exprimant les motifs de leur refus. Laurent, lui, a docilement remis son CV à la "gentille" animatrice en lui disant qu'il voulait bien passer les tests. Le poste ne l'emballe pas, les horaires non plus (le centre d'appels va fonctionner 24h/24 et 7j/7) et le salaire indicatif est inférieur à son allocation chômage mais avec Pôle Emploi, il estime qu'il vaut mieux ne pas faire de vague — il dit «faire le roseau plutôt que le chêne» — et aviser par la suite, ne souhaitant pas être classé parmi les "réfractaires" et orienté vers une prestation punitive.

Surtout, Laurent se demande ce qu'il va arriver aux absents et à ceux qui, en toute bonne foi, sont partis avant la fin de la réunion. S'ils sont radiés, il suppose que ces convocations précipitées et cette "infocoll" à rallonge pour enrôlés de force vont grandement soulager les listes de l'agence Metz–Taison, qui gère le recrutement. Et grâce à cette "rafle", il pense que les agences de Nancy-Metz-Longwy vont décrocher la palme d'or des radiations estivales.

C'est avec un nœud au ventre qu'il est rentré chez lui et nous a fait part de cette expérience. Laurent en est convaincu — et nous aussi : les radiations estivales ne sont pas une légende urbaine.

SH


[1] Souhaitant rester anonyme, son prénom a été changé.

[2] Les "invitations" qui ne se concluent pas par une menace de radiation faisant référence au code du travail ne sont aucunement obligatoires. Par contre, celles qui se concluent par cette mention sont des convocations obligatoires : en cas d'absence injustifiée, elles induisent une sanction.

[3] On le dit et on le redit : dans ce contexte, toute absence inférieure à 7 jours, même s'il n'est pas obligatoire de la signaler, doit être déclarée à Pôle Emploi afin d'éviter les tracasseries inhérentes aux envois de convocations hors-délai, qui sont de plus en plus fréquentes. Toute absence déclarée ne serait-ce que 72 heures à l'avance neutralise la convocation générée à l'insu du chômeur, qui échappe ainsi à la menace de radiation. Qu'on se le dise !

[4] Pour contrer le hors-délai, il faut absolument joindre une photocopie de la convocation et son enveloppe.



Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Vendredi, 24 Août 2012 10:25 )  

Commentaires 

 
+1 # Yves 2012-08-22 01:12 Pour ma part, j'ai été convoqué le 31 juillet (par courrier) à un entretien Pôle Emploi qui s'est tenu le 21 août.

Le 5 août, j'ai reçu un premier rappel par mail.

Le 13 août, un second par courrier.

Puis, le 20 août, un dernier par mail.

J'ai donc été prévenu en temps et en heure de ce rendez-vous et j'ai reçu 3 rappels… quand d'autres ne sont alertés que par un message déposé sur leur espace personnel quelques jours avant l'échéance.

L'automatisation des procédures est à géométrie (très) variable et (très) aléatoire.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # superuser 2012-08-22 01:37 Comme expliqué par un agent Pôle Emploi sur notre forum, derrière chaque convocation il y a un conseiller qui la lance quand il peut, entre deux rendez-vous ou quand un demandeur d'emploi ne vient pas, entre deux appels au 3949… tout est fait à l'arrache. Et puis il y a les demandeurs d'emploi qu'on leur rajoute en portefeuille à la dernière minute avec grosse pression pour les convoquer dare-dare. Mais parfois, pour certains DE, il arrive que le conseiller puisse planifier des entretiens très à l'avance (ce qui est rare).

Pour les infocoll d'action de formation, le souci c'est qu'en interne, les conseillers reçoivent l'information très tardivement et que, s'ils veulent y positionner des demandeurs intéressés, ils n'ont pas le choix que de faire vite et large. Idem avec les infocoll de recrutement.

Bonjour les conditions de travail !

Pour le demandeur d'emploi pris de court, le hors-délai se combat/justifie de deux manières : soit en posant des jours de congé au moins 72 heures à l'avance (ce qui neutralise la convocation), soit en adressant au directeur d'agence une lettre de réclamation avec la copie de la convocation et de l'enveloppe (Pôle Emploi étant en tort, la procédure est annulée).
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # francois59 2013-02-02 18:35 Pour les infocoll d'action de formation, le souci c'est qu'en interne, les conseillers reçoivent l'information très tardivement et que, s'ils veulent y positionner des demandeurs intéressés, ils n'ont pas le choix que de faire vite et large. Idem avec les infocoll de recrutement.

Bonjour les conditions de travail !

Pour le demandeur d'emploi pris de court, le hors-délai se combat/justifie de deux manières : soit en posant des jours de congé au moins 72 heures à l'avance (ce qui neutralise la convocation), soit en adressant au directeur d'agence une lettre de réclamation avec la copie de la convocation et de l'enveloppe (Pôle Emploi étant en tort, la procédure est annulée).
Bonjour j ai fait cela aussi et radiation annuler ! reçu une convocation le 25//11/12 pour un RDV le 24/11/12 normal a etait poster le veille en tarif lent , copie de l envelloppe et du courrier et plus de nouvelles a part radiation annuler !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # MartineG 2012-08-22 03:12 Si Ecomouv recherche des collaborateurs bilingues ou trilingues, pourquoi convoquer des personnes qui ne le sont pas en leur faisant courir le risque d'être radiées ? C'est vraiment dégueulasse ! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # willemijns2 2012-08-22 16:55 c'est simple… tout le monde est censé en fin de troisieme (hors C.A.P) connaitre l'anglais et une seconde langue vivante… ca suffit pour convoquer…

en 2004/2005 pres de Laon pour l'ouverture du troisième "Center-Parc" français c'etait pareil… quasiment tous les demandeurs d'emploi des 50 km alentours ont été convoqués tout cela parce que tout le monde pouvait suivre des formations de serveur/serveuse.

Je pense que pour ce recrutement des trilingues à smic + 200€ maximum ca courrera pas les rues… je me demande bien quels seront les primes de nuit et de dimanche…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # petite vacancière 2012-08-22 21:46 Oui Willejmins, c'est ça.

Ils ont cru que l'Est de la France est une région pauvre où tout le monde parle l'allemand…

Ils auraient dû se rendre compte que le Luxembourg présente des offres intéressantes (SMIC à environ 1800 et à 2080 si on a le bac) aux personnes bilingues, sans parler très trilingues ! Si on peut gagné autant en faisant "des heures de bureau" (trajets en sus) pourquoi s'e******er dans un centre d'appels 24/7 ?

Il est fort probable que les personnes à faible bagage scolaire aient été convoquées justement pour être radiées. C'est bon pour les statistiques (et les primes collectives).

Ciao
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Foucault 2012-08-24 18:14 bien vu… Répondre | Répondre avec citation |
 
 
-1 # eths62 2012-08-27 15:13 arretez avec le mythe des primes a la radiation, cela n'existe pas Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # superuser 2012-08-27 16:43 Nous en sommes convaincus.

Sauf qu'il y a de quoi s'interroger sur toutes ces manœuvres (convocations de masse mal ciblées et envoyées hors-délai) qui génèrent mécaniquement des radiations abusives. Ne pas être payé pour leur mise en œuvre, voilà qui, justement, est incompréhensibl e ! Les agents PE devraient, au contraire, réclamer une prime pour récompenser leur implication et leur efficacité dans ces processus ! :lol:
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # willemijns2 2012-08-22 23:13 j'avoue que la tentation déjà de faire baisser temporairement les chiffres est possible (mais toute personne radiée va au moins essayer de se défendre, ca peut meme passer dans les medias locaux/régionaux et un premice de class-action va etre enclenché) mais je pense sincerement que c'est plus l'anticipation d'un recrutement avec peu d'elus au final qui a fait paniquer popole qu'une volonté de nettoyage des listes… Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # MartineG 2012-08-23 12:48 Si une volonté de nettoyage des listes n'est certes pas avérée, le résultat est pourtant là : chaque année, des centaines de milliers de chômeurs subissent ces désagréments (et parmi eux beaucoup n'essaient pas de se défendre) tandis que les réclamations en tout genre, dont le rattrapage des radiations abusives, donne du travail en plus à des agents PE déjà débordés. Qu'il soit voulu ou non, c'est le mauvais fonctionnement de Pôle Emploi qui est en cause. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
-1 # panlou 2012-08-23 16:03 Ceci est la résultante, de l'étroite collaboration du ministre du travail Mr Sapin avec Mr Bassères le p-dg de pôle -emploi nommé bien entendu par la Droite fin 2011.
D'après Mr Sapin Mr Bassères est un type très bien avec son plan stratégique pour l'emploi, très content de leurs dernière réunion.
le premier ferme les yeux sur ce qui se passe, le second stigmatise en force
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # oups 2012-08-26 14:58 en juin, je me suis rendue à mon agence PE pour leur signaler que je prenais des jours de congés tout en le le signalant parallèlement sur mon espace personnel sur internet.
un mois après, je reçois un courrier de PE me signifiant que je suis rayée de liste des demandeurs d'emploi ( sans motif donné) et que je dois donc me réinscrire.
je me rends à l'agence où l'on me dis que j'ai été radiée car j'ai pris "trop" de jours de congés (comme s'ils n'auraient pas pû me le dire en juin lorsque je suis allée poser ces jours).
du coup, pour soit-disant 2 jours ou 3 jours de congés pris en trop, mon statut a changé : je me retrouve "nouvelle" demandeur d'emploi et non plus demandeur d'emploi de longue durée (2 ans), comme je l'étais avant.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # superuser 2012-08-26 15:56 En effet, il faut tenir ses comptes car Pôle Emploi le fait… mais seulement quand vous dépassez le quota !

Vous avez droit à 35 jours calendaires par an — en réalité 34, car la saisie du 35e engendre une cessation d'inscription : vous devez alors aussitôt vous réinscrire, et le/les jour(s) pris en trop ne sont pas payés (c'est considéré comme du congé sans solde). Mais ces journées en trop ne sont pas perdues : elles sont juste sont reportées (comme quand on on bosse quelques jours en intérim : ça repousse d'autant la fin des droits en cours).

Il est surtout possible de grappiller des jours. Par exemple, déclarer sa date de départ au lundi même si on est parti le vendredi ou le samedi précédent, et fixer sa date de retour au vendredi même si on ne rentre que le dimanche : ça fait déjà économiser 4 jours. Pour une absence longue, on peut aussi morceler astucieusement ses congés : enchaîner les périodes d'absence en les espaçant de deux ou trois jours (délai insuffisant pour générer une convocation), comme si on partait en plusieurs fois…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # Yves 2012-08-27 19:29 On discute, on discute…

Et le résultat des courses : + 41.000 chômeurs en juillet dans la seule catégorie A !

Radiations abusives ou pas, le chômage explose !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # superuser 2012-08-29 01:52 Une lectrice vient de m'écrire…

Bonjour,

J'ai également reçu ma convocation la veille de la réunion d'information Ecomouv qui avait lieu le 21 août.

J'ai donné mon CV à la personne qui se trouvait derrière un bureau et je suis repartie, cela m'a pris moins de 10 mn (j'ai fait la queue pour pouvoir le déposer). Cette personne m'a dit que je pouvais partir, et je n'étais pas la seule. Je n'ai donc pas assisté à la réunion d'information, et je n'ai donc pas signé de feuille de présence.

Par contre, quelques jours après, j'ai reçu une convocation pour passer les tests le 05/09 à 8H15 au CCI formation de Metz.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Taryah 2012-08-31 00:26 Bonjour,

Je viens de recevoir également une "invitation" à une reunion pour le 6 septembre prochain.

Je precise que cette convocation ne se conclue pas par une référence au code du travail.

Je bénéficie de l'ARE depuis avril 2012 et il me reste 1an et demi d'indémnité chômage.

Hors je commence un nouveau travail lundi prochain, un CDI avec une période d'essais de 3 mois.

Je crains que des lors ou je vais declarer mon changement de situation et mon indisponibilité à cette réunion, je sois radié du chômage et si ma période d'essais ne s'avère pas concluante, je ne puisse "récupérer" mes droits ARE.

Pouvez vous m'indiquer ce qui serait le plus judicieux de faire afin de minimiser le risque d'une radiation?

Merci par avance.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # superuser 2012-08-31 01:07 Si cette "invitation" ne se conclut pas par la menace d'usage avec référence au code du travail, vous pouvez l'ignorer : elle n'a aucun caractère obligatoire. D'autant plus qu'à ce moment-là, vous serez au travail et pourrez le justifier au cas où Pôle Emploi déraillerait complètement. Donc, allez bosser tranquille : vous êtes doublement couverte.

Surtout, restez inscrite à Pôle Emploi tant que votre période d'essai n'est pas terminée. Car si vous vous désinscrivez et que l'essai n'est pas marqué, vous devrez vous réinscrire et vos droits seront recalculés (probablement à votre désavantage) alors que si vous restez inscrite, vous les retrouverez exactement là où vous les aviez laissés.

Fin septembre, vous déclarerez que vous avez travaillé mais que vous êtes toujours à la recherche d'un emploi, et vous adresserez à PE (dont l'adresse "TSA" - du sous-traitant - vous sera indiquée mais par précaution, je vous les rappelle ci-dessous) la photocopie de votre fiche de paie.

www.actuchomage.org/forum/index.php?f=8&t=49052&rb_v=viewtopic

Vous ferez de même le mois suivant, jusqu'à ce que votre embauche soit effective. Là, vous pourrez vous désinscrire.

Par contre, si cet emploi ne vous convient pas et que vous voulez rompre votre période d'essai, sachez que :

• si, depuis l'ouverture de vos droits en avril 2012, vous avez travaillé moins de 122 jours (il faut inclure les éventuels emplois précédents + la période d'essai en cours), vous avez le droit de rompre votre période d'essai, et vous retrouverez vos droits là où vous les avez laissés.

• au delà de 122 jours travaillés depuis avril 2012, cette rupture sera considérée comme une démission et Pôle Emploi refusera de vous indemniser. Pour conserver ses droits au chômage suite à une rupture de la période d'essai intervenue au delà d'un total 122 jours travaillés depuis l'ouverture des droits en cours, il faut que l'employeur et lui seul en ait pris l'initiative (ainsi, la perte d'emploi est considérée comme involontaire).

Bonne chance !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Taryah 2012-08-31 12:12 Merci de votre réponse rapide.

Celle ci est plutot rassurante.

J'aurais néanmoins un autre question concernant le document papier de la carte de demandeur d'emploi (la feuille rose) ou il est demandé de declarer son changement de situation dans les 3 jours.

Dois je leur retourné par A/R dès lundi prochain? ou bien attendre la fin du mois de septembre lors de l'actualisation?

Et si par malheur "le Pôle Emploi déraillerait completement" en me desinscrivant sur la liste des demandeurs d'emploi suite à mon absence à l'invitation, il me serait difficile lors de l'actualisation de pouvoir declarer que je suis toujours à la recherche d'un emploi si je ne suis plus concidéré comme tel…
Pour infos, depuis l'ouverture de mes droits en avril 2012, c'est la première fois que je reprends une activité et avant cela, j'ai travaillé de mars 2010 à mars 2012 (contrat de professionnalis ation)

Je vous remercie
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # superuser 2012-08-31 12:43 Le problème, avec cette feuille rose, c'est qu'ils sont capables de vous désinscrire ! Nous avons eu des cas où, en toute bonne foi, des chômeurs ont déclaré leur reprise d'emploi et ont été désinscrits alors qu'ils étaient en période d'essai : cette dernière ayant été rompue, ils ont subi les conséquences de leur réinscription (recalcul défavorable).

Envoyez-la (et pas en REC+AR : c'est non seulement cher mais parfaitement inutile) et mentionnez en gros quelque part (dessus, ou sur un mot agrafé avec) que vous voulez que votre inscription soit maintenue jusqu'à la fin de votre période d'essai. Par précaution, appelez quelques jours plus tard le 3949 pour contrôler si vous êtes toujours bien inscrite sur leurs listes.

Puis, à la fin septembre, vous actualiserez votre situation comme je vous l'ai indiqué.

Quant à cette "invitation" non obligatoire, vous saurez bien vite ce qu'il en est car, si "Pôle Emploi déraille complètement", un avis avant radiation sera émis 48 heures après la date du rdv et vous sera adressé soit par la poste, soit sur votre espace personnel si vous avez opté pour la dématérialisati on. Vous aurez alors 15 jours pour leur rappeler que non seulement la référence au code du travail indiquant le caractère obligatoire de cette "invitation" ne figurait pas sur le document (photocopie à l'appui), mais que vous étiez en emploi (déclaré avec la feuille rose). Je pense que, sur ce point, il ne faut pas vous mettre la rate au court-bouillon : vous ne recevrez rien.

Enfin, si depuis avril 2012 c'est la première fois que vous reprenez une activité salariée et que le poste ne vous convient pas, vous avez toute latitude de rompre votre période d'essai sans perdre vos droits en cours. Par contre, retenez bien ce seuil des 122 jours qui sera entamé lors d'une reprise d'emploi ultérieure, si vous vous retrouvez à nouveau à un poste qui ne vous plait pas. Plus tôt vous prendrez votre décision de rompre, moins vous gaspillerez ce capital de 122 jours, qui est le garant de votre liberté de choix.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # eths62 2012-09-03 14:48 Nul besoin de le noter en majuscules, gras, gros, souligné, fluoté
Sur la carte rose, il y a une case qui s'intitule maintien de la recherche d'emploi
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Taryah 2012-08-31 13:36 Merci beaucoup pour toutes ces informations.
Cordialement
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # willemijns2 2012-09-02 18:23 pour ma part, j(enverrais l'avis de changement de situation uniquement
lorsque vous signez un contrat C.D.D ou C.D.I aprs la periode d'essai…

d'ailleurs a quoi ca sert de dire sa nouvelle situation ??? il le verront bien au prochain pointage…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-09-03 01:36 En principe, on doit déclarer tout changement de situation dans les 72 heures… Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Taryah 2012-09-02 19:07 J'ai songé également à cette possibilité là mais je voudrais aussi me "couvrir" par rapport à "l'invitation" que j'ai reçus me demandant de me présenter le 6 septembre au Pôle emploi, hors je commence mon contrat demain, le 3 septembre.

Si j'envois ce courrier de changement de situation, cela permet de me couvrir par rapport à cette invitation même si normalement cette invitation n'a pas de caractère obligatoire…A trop y réfléchir peut-être que j'en deviens parano…

Quant à savoir à quoi ça sert exactement…à part embrouiller et pousser à "l'erreur" les DE…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # willemijns2 2012-09-02 19:37 Multi-citer Taryah:
J'ai songé également à cette possibilité là mais je voudrais aussi me "couvrir" par rapport à "l'invitation"


ah oui j'avoue que là… dans tous les cas attends-toi à des soucis, qui vont se résolver au bout de X mois mais cela reste des soucis…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Taryah 2012-09-08 16:44 J'ai finalement envoyé cette fameuse feuille rose (dans les 72h)avec un petit mot agrafé dessus en plus d'avoir coché la case "toujours en recherche d'emploi"
J'ai commencé mon contrat le 3 et l'invitation était le 6 septembre…Je serais vite fixé je pense.
Par contre, je viens de m'apercevoir qu'il y avait également un espace dédié au changement de situation sur le site pole emploi, fallait-il également le signalé via cet espace?
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Ninidoo57 2012-10-15 13:46 Avez-vous eu des nouvelles du Monsieur de l'article nommé pour l'occsion Laurent ? je suis moi même convoquée pour la même socièté Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-10-15 14:02 Oui.

Après avoir déposé son CV à cette réunion, Laurent n'a eu aucune nouvelle d'Ecomouv et a cru qu'ils ne voulaient pas de lui…

Puis, alors qu'il ne s'y attendait plus, il a été contacté par l'agence PE chargée du recrutement Ecomouv pour un rendez-vous pour des tests. Et, simultanément, il a reçu par email une "proposition" d'emploi de PE (assortie de la menace habituelle…) pour un poste de superviseur chez Ecomouv, qui le sommait d'envoyer mon CV par courrier alors qu'il l'avait remis en main propre à la réunion du 21 août !

La semaine dernière, il a passé un premier test de culture générale (maths et français). Prochaine étape : le test linguistique.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Ninidoo57 2012-10-15 14:09 Hm, si je comprends bien il a misle bras dans un engrenage compliqué et Laurent va potentiellement devoir accepter un poste qui d'après ce qu'il en dit ne suscite pas son intérêt. C'est tellement regrettable. Personnellement , je pense me présenter à la réunion dans les locaux de la CCI, puis si je constate que le poste ne rempli pas mes attentes ne pas présenter ma candidature au final. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-10-15 15:17 Oui, et il me précise que les tests sont effectués dans des conditions douteuses :
• ils durent presque 4 heures avec une seule pause autorisée de 5 minutes. Si on sort de la salle en dehors de cette pause, on est prié de rester dehors…
• ils ont eu droit à un surveillant qui arpentait la salle comme s'il officiait dans un amphi plein de petits tricheurs…

De plus, Laurent s'est aperçu que l'adresse où on lui a demandé de ré-envoyer son CV (qu'il avait pourtant remis en main propre lors de la réunion) n'était pas bonne, le service RH d'Ecomouv étant basé à Paris et non à Metz…

Laurent finit par se demander si ces agissements et ces cafouillages/erreurs répétés n'ont pas un but particulier.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # lolongwy 2012-10-16 09:58 Bonjour Ninidoo

A votre place, je ne ferais pas cela …

Ceci dit, nous avons droit à refuser UNE ORE sans encourir des sanctions et c'est peut-être le moment. En général, quand PE nous propose un poste n'ayant rien à voir avec notre PPAE, il est relativement facile de se faire recaler. Le cas Ecomouv' - étant donné le nombre de postes à pourvoir et la pénurie de candidats qualifiés - est plus compliqué. Si Ecomouv' veut à tout prix prendre des engagés de forces, susceptibles de se mettre en maladie dès le premier jour …

Bonne journée
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Ninidoo57 2012-10-16 10:30 Bonjour,

Il me semblait que c'était deux ORE.

Bonne journée également
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # sandrine57100 2012-10-27 14:24 Bonjour

Il y a un peu de confusion… notamment en ce qui concerne le salaire indicatif pour les chargés de clientèle. Lors d'une infocoll en août on a parlé de 1600-1800 bruts hors prime de nuit et de weekend. Une plaquette destinée aux jeunes diplômes mentionne un salaire brut de 2000, tandis que selon la dame de PE (voir lien ci-dessous) le salarie brut est d'environ 1500 …

http://blog.france3.fr/edition-de-l-emploi/2012/09/20/jeudi-20-septembre-les-missions-locales/

En parcourant la presse régionale, on trouve de nombreuses incohérences concernant le calendrier …

Ce qu'il faut est une riposte médiatique des "volontaires forcés" du recrutement Ecomouv.

Appel aux témoins (voir le post de superuser sous "accompagnement" !

Bon WE
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
-1 # article pr le buzz 2013-01-11 11:19 Aucune radiation n'est faite suite aux absences aux convocations Ecomouv. Article sans fondement basé sur des suppositions non confirmées. Article totalement mensonger… Avez-vous des témoignages de personnes radiées abusivement suite à une absence à convocation? Même si ce type de recrutement lourd engendre évidemment des couacs, il faut arrêter de penser que tout est fait pour radier les Demandeurs d'emploi à tout prix… Quel intérêt si ce n'est faire du buzz? Bravo ! vous dégoûtez les chômeurs, les conseillers …Super esprit! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # tristesir 2013-01-15 11:36 Citer:
il faut arrêter de penser que tout est fait pour radier les Demandeurs d'emploi à tout prix


Comment faire baisser le taux de chômage dans une période où plus d'emplois sont détruits que créés?
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # article pr le buzz 2013-01-28 18:12 "Comment faire baisser le taux de chômage dans une période où plus d'emplois sont détruits que créés?"

Les conseillers de cette équipe n'ont comme souci que de trouver suffisamment de candidats pour pourvoir ces 200 postes, ce qui n'est pas chose aisée, vu la technicité demandée… Il existe des convocations qui sont faites pour assurer l’inter médiation entre l'offre et la demande, les conseillers ne bossent pas que pour 'radier'…Quelle serait leur plus-value? Au jour d'aujourd'hui les conseillers ne sont pas payés au taux de sortie des chômeurs de leur suivi, ils n'ont aucun intérêt à radier, bien au contraire!
Et ce n'est pas parce qu'on ne crie pas au scandale parce que des convocations sont envoyées et qui, sauf preuve du contraire n'engendrent pas de radiations même sans excuse, qu'on a un mauvais esprit…
Je crois plutôt que faire toute un patacaisse pour une convocation reçue pour un recrutement: ça c'est plutôt du mauvais esprit et du dénigrement!
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2013-01-28 18:23 Les radiations cela n'existe pas, ou c'est marginal?

Expliquez moi alors la soudaine hausse des radiations en décembre 2012?

Il faudra attendre le correctif ou ces chiffres sont exacts?
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # article pr le buzz 2013-01-29 08:41 Les radiations, pour la majorité surviennent suite à une cvc à un entretien PPAE dont l'absence n'est pas justifiée par un motif considéré comme légitime au regard de la réglementation (bcp moins dans le cadre de convocations à des réunions), surtout aussi suite à un oubli (ou impossibilité) d'effectuer sa déclaration de situation mensuelle (il me semble qu'il y en a eu bcp en décembre, surtout que PE a eu de nouvelles livraisons informatiques qui ont généré beaucoup de pb d'accès et de bugs sur pole-emploi.fr), bcp de demandeurs arrivent aussi en fin de droits et ne souhaitent plus avoir à faire à Pôle Emploi s'ils ne perçoivent plus d'ARE et donc ne s'actualisent plus.
Il me semble que ces éléments pourraient davantage expliquer une augmentation des radiations plutôt que les recrutements Ecomouv.
L'agence qui gère ce recrutement n'est pas du tout, mais alors pas du tout adepte de la radiation…(même si certaines agences radient plus facilement, ce n'est pas le cas ici)…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tgrandider 2013-01-29 16:14 Convocations envoyées hors-délai ?

Personnes convoquées qui ne correspondaient nullement aux profils recherchés ?

"… ils n'ont aucun intérêt à raider, bien au contraire !" Si quelqu'un veut bien m'expliquer cela …
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # willemijns2 2013-01-30 00:45 simple, on leur met des gens de plus en plus ;) Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # article pr le buzz 2013-02-01 17:40 Convocations envoyées hors délai : oui cela arrive en effet quand les conseillers manquent de temps pour faire tout ce qu'ils ont à faire… il ne faut pas être parano au point de croire que les conseiller jouissent rien qu' à l'idée que certains puissent être radiés suite aux convocs!! Vous me faites rire! il m'arrive aussi d'envoyer des convocs hors délai, par exemple si mon manager m'ouvre des plages de rdv tardivement, et que mon planning ne me permet pas de faire mes convocs à temps, mais dans ces cas-là, si le demandeur d'emploi ne vient pas, j'annule ce rv pr éviter qu'il ne reçoive un averto… Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # article pr le buzz 2013-02-01 17:41 - Ils n'ont aucun intérêt à radier : non en effet, car c'est bcp plus sympa d'avoir à faire à des personnes lors de relations cordiales, que lorsqu'elles se pointent chez nous après avoir reçu un avertissement ou un avis de radiation! Surtout, une radiation a une durée limitée, après la durée de radiation, nous savons que nous avons une forte probabilité de retrouver cette personne en suivi, et là bonjour pour la qualité de la relation ! Et vous savez, quand on a dépassé les 200 demandeurs d'emploi en suivi, qu'est-ce que cela peut bien nous faire qu'on nous en rajoute 20 de + ou qu'on nous en retire un peu! de toute façon, dans un cas comme dans un autre, lorsque l'on arrive à ce stade, la qualité ne peut être là, vu la pression, on préfère avoir le moins de clashs possible, on n'a pas envie de se faire taper sur la gueule et de faire monter la pression pour rien! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # article pr le buzz 2013-02-01 17:41 En espérant que vous pourrez voir les choses différemment, que les choses ne sont pas forcément calculées par des conseillers malveillants, mais sont le résultat de manque de moyens, d'effectifs et de temps, qui nuisent aussi bien eux demandeurs d'emploi qu'aux conseillers..
Ce soir il y a un reportage 'les infiltrés' sur france 2, je vous invite à le regarder (en espérant que le ou la journaliste n'ait pas de parti pris et ne souhaite pas montrer que ce qu'il (elle) a envie..)
Cordialement
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Pili 2013-02-01 20:45 Bonsoir,

Nous déplorons la fusion de pôle emploi
et sommes solidaires avec nos camarades de pôle emploi qui souffrent aussi !

www.dailymotion.com/video/xwvvfx_bienvenue-chez-popole-les-acteurs-en-parlent_fun

pili
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # article pr le buzz 2013-02-01 21:23 Même s il est vrai que cet article m'a déçu, cela ne m'empêchera pas de continuer a recommander votre site que j'estime d'une réelle utilité pour les demandeurs d'emploi, très souvent désorientés par la complexité, la jungle de cette organisation… bonne soirée ! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tgrandider 2013-01-17 10:27 On ne a dit que les agents PE pas bien intentionnés parcouraient ce site … En voilà un de très haut placé et bien informé !

A moins que ce ne soit pas un cadre d'Ecomouv qui cherche à sauvegarder la réputation de la société.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2013-01-17 14:21 Il y a parfois des gens mal intentionnés qui parcourent ce site, y compris des fachos qui viennent insulter du "chômeur fainéant". C'est comme ça partout (les joies anonymes d'internet…).

Mais les agents PE qui interviennent ici — et notamment sur le forum pour répondre bénévolement aux questions des chômeurs en galère — sont, eux, solidaires et bien intentionnés. Leur contribution est précieuse.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # article pr le buzz 2013-01-28 18:23 Pourquoi as-tu au moins des exemples de personnes qui ont été radiées dans le cadre de ce recrutement???
Je ne travaille pas dans le cadre de ce recrutement mais je suis effectivement bien informé car je suis en contact ces conseillers qui sont mobilisés dans le cadre de ce recrutement, sans pour autant être un Cadre.
Et comme je vois comme ils sont mobilisés, et à quel point cet article est infondé, forcément cela me fait réagir!
Le titre de cet article c'est bien 'Radiations abusives', non? Alors, tout simplement, si radiations il n'y a pas, cet article est mal intentionné et est fait pour monter les chômeurs contre Pôle Emploi. Je pense que les personnes visées ont leur droit de réponse, comme partout!
Vouloir rétablir la vérité est mon seul objectif, en aucun cas je ne dénigre les demandeurs d'emplois, seulement les personnes mal intentionnées qui cherchent à nuire.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2013-01-28 19:44 En effet, pas d'exemple de radiation. Mais des couacs.

Ici le témoignage d'un chômeur qui, après s'être fadé la procédure de recrutement, a été retenu par Ecomouv via Pôle Emploi et intégré les formations. Depuis, silence radio. Des bruits courent comme quoi les postes seraient désormais à pouvoir à l'automne 2013 (alors qu'ils étaient prévus pour fin 2012). Seul problème, et de taille : il a démissionné pour se rendre disponible à Ecomouv.

www.actuchomage.org/forum/index.php?f=2&t=68322&p=800802&rb_v=viewtopic#p836612

Sympa, non ?
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # article pr le buzz 2013-01-29 08:22 Qu'il y ait des couacs dans le cadre de ce gros recrutement : tout à fait d'accord, c'est évident.
Le problème majeur de ce recrutement est sa lourdeur, en effet ça ne m'étonnerait pas du tout que le recrutement soit repoussé.
Mais il faut savoir que plein de paramètres rentrent en ligne de compte dans ce recrutement, beaucoup d'acteurs travaillent ou se mêlent à ce projet (politiques, région, organismes,…), ce qui peut davantage compliquer les choses plutôt que de les simplifier, les conseillers subissent également ces aléas, tout comme les chômeurs en premier lieu!
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # taryah 2013-01-13 15:34 Bonjour,
Pour faire suite à mes précédents posts et pour donner des nouvelles par rapport à mes questions au cas ou cela peut servir, je n'ai eu aucun soucis avec le Pôle Emploi. Ils ont bien pris en compte ma période d'essais et je n'ai pas été radié durant cette période.
Aujourd'hui j'occupe le même poste et ne suis plus demandeur d'emplois.
Bien cordialement
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tgrandider 2013-01-15 11:02 Bonjour
http://www.republicain-lorrain.fr/moselle/2013/01/15/le-premier-regiment-d-ecomouv-fait-ses-classes

110 déjà en formation + 90 qui vont l'être = 200 juste le nombre de postes à pourvoir ! Cependant, il avait été dit qu'il y aurait de la "marge" compte tenu que les stagiaires sont libres de chercher ailleurs tout en suivant leur formation …
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...