Actu Chômage

lundi
23 septembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Pôle Emploi : le nouveau suivi des chômeurs

Pôle Emploi : le nouveau suivi des chômeurs

Envoyer Imprimer
Fini, le SMP. "Renforcé", "guidé" ou "100% web", l'accompagnement sera différencié "selon les besoins du demandeur d'emploi".

La direction de Pôle Emploi propose trois niveaux d'accompagnement des chômeurs, "différenciés" selon leurs capacités à retrouver un emploi et "100% web" pour les volontaires, selon un document devant être présenté mardi en Comité central d'entreprise extraordinaire.

Attendu depuis plusieurs mois, le projet de plan stratégique d'ici à 2015 concocté par le nouveau directeur général de Pôle Emploi, Jean Bassères, doit être présenté avant l'été au conseil d'administration. Le "document de travail" — confidentiel —, révélé jeudi par Le Monde et dont l'AFP a obtenu une copie, s'applique à mettre en œuvre la nouvelle convention 2012-2014 négociée avec l'Etat et l'Unedic fin 2011 avec la priorité affichée de "personnaliser l'offre de services" pour accompagner de plus près ceux qui en ont le plus besoin.

Prenant acte de l'échec du suivi mensuel personnalisé (SMP) — un objectif jamais atteint —, le projet envisage son remplacement par une "offre de services réaliste", "différenciée en termes de nature, de degré de personnalisation et d'intensité d'accompagnement".

Après un premier entretien déterminant, les conseillers opteraient pour un suivi parmi trois modalités possibles : l'accompagnement "renforcé" pour les plus éloignés de l'emploi, l'accompagnement "guidé" pour les demandeurs ayant "besoin d'avoir un appui régulier" et enfin, "l'appui et le suivi à la recherche d'emploi" pour les demandeurs "proches du marché du travail et autonomes". Innovation, les demandeurs d'emploi "volontaires" et relativement autonomes se verraient proposer un accompagnement "100% web" et dématérialisé (par e-mail, téléphone, chat).

Conçu à moyens constants, ce plan suggère de redéployer des effectifs "vers les fonctions opérationnelles" afin de réduire le portefeuille des conseillers chargés de "l'accompagnement renforcé" à 70 demandeurs d'emploi maximum.

Enfin, tous les nouveaux inscrits devraient se voir proposer un bilan au 4e et 9e mois de chômage.

(Source : L'Expansion)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Lundi, 24 Septembre 2012 23:43 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...