Actu Chômage

dimanche
17 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Pas de problème de chômage pour le «monsieur sondages» de l'Elysée

Pas de problème de chômage pour le «monsieur sondages» de l'Elysée

Envoyer Imprimer
Nicolas Sarkozy vient de nommer au Conseil d’Etat son jeune conseiller chargé des sondages à l'Elysée. Une belle récompense… et un abri confortable en cas de victoire du PS.

A 34 ans, Jean-Baptiste de Froment est l'un des conseillers les plus discrets du Président-candidat. Normalien et agrégé de philosophie, il l’accompagne depuis 2007. Il a d’abord été chargé de l’éducation, avant d’hériter des sondages et des études. Le 16 février, au lendemain de la déclaration de candidature de Nicolas Sarkozy, il a quitté l’Elysée pour rejoindre l’équipe de campagne.

C’est par exemple lui, racontait Libération, qui a fait découvrir à Nicolas Sarkozy le livre «Fractures françaises» du géographe Christophe Guilluy, qui a permis au candidat d’adapter son discours à destination des classes populaires.

Un poste prestigieux et très recherché

Nicolas Sarkozy offre aujourd’hui à son jeune conseiller un poste prestigieux et très recherché : maître des requêtes au Conseil d’Etat, la plus haute juridiction administrative. Le décret de nomination est paru ce jeudi au Journal officiel.

Jean-Baptiste de Froment a bénéficié d’une nomination au tour extérieur, c’est-à-dire hors concours et sur décision de l’exécutif. Comme il se doit, sa nomination a été soumise au préalable au vice-président du Conseil d’Etat, qui a rendu un avis favorable.

Dans ce repère d’énarques et de juristes, Jean-Baptiste de Froment pourra donc observer de près ce «système» que Nicolas Sarkozy a décidé de fustiger… sans toutefois hésiter à y recaser ses proches.

(Source : Rue89)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 09 Mai 2012 06:17 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...