Actu Chômage

mercredi
19 juin
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Xavier Bertrand veut publier dans la presse le nom des fraudeurs aux allocations

Xavier Bertrand veut publier dans la presse le nom des fraudeurs aux allocations

Envoyer Imprimer
Bien que la fraude fiscale soit vingt fois supérieure à la fraude aux prestations sociales, voilà un ministre qui reste droit dans ses bottes, quitte à sombrer dans le grotesque.

La proposition a été émise discrètement lors d'un déplacement dans les Vosges jeudi dernier : Xavier Bertrand aimerait que le nom des fraudeurs aux allocations sociales soit publié dans la presse. D'abord passée inaperçue, elle fait aujourd'hui bondir.

Ce que Xavier Bertrand propose

"Je pense que tout jugement devrait entraîner la parution dans la presse de l'identité des fraudeurs et de la nature de la fraude. Pourquoi ? Parce que je veux un effet préventif pour dissuader les fraudeurs. Il ne s'agit pas d'être dur pour être dur, il s'agit tout simplement d'être juste. Notre système verse des allocations à ceux qui en ont besoin, mais on ne peut pas avoir des gens qui contournent le système de protection sociale."

Une saillie qui intervient alors que le ministre avait annoncé à l'automne sa volonté de renforcer la lutte contre la fraude sociale. En novembre, Xavier Bertrand avait indiqué que ces fraudes représentaient un manque à gagner d'environ 4 milliards d'euros : un chiffre quelque peu exagéré, comme l'avait, par exemple, remarqué 20 Minutes.

Ce qu'on en pense au PS

Quoi qu'il en soit, la dernière proposition du ministre du Travail suscite l'ire du Parti socialiste. Responsable du pôle social de la campagne de François Hollande, la députée Marisol Touraine déplore que "Xavier Bertrand invente les listes de la honte". Et d'estimer que "ces propos constituent une nouvelle étape dans la stigmatisation de tous ceux qui perçoivent des allocations, et donc dans la division des Français. (...) Des paroles consternantes sur le fond, et d'une extrême gravité dès lors qu'elles sont prononcées par un ministre de la République".

Ce qu'on en pense à l'UMP

Interrogé par RMC, le député UMP Bernard Debré qualifie cette proposition d’"aberrante". "J'apprécie Xavier Bertrand mais cette proposition est inacceptable, ajoute-t-il. On commence par les fraudeurs puis ce sera au tour des voleurs de pain, de poules. (...) Je ne pense pas que stigmatiser soit une solution judicieuse. Il est vrai qu'il faut faire la chasse aux fraudeurs mais aller jusqu'à publier leur nom officiellement, il ne faut pas abuser ! Mais dans quel pays vit-on ? Il y a déjà la police et la justice pour condamner ces gens !"

Membre de la commission des Affaires sociales à l'Assemblée et déléguée générale de l'UMP, Valérie Rosso-Debord, contactée par FTVi, estime en revanche qu'une telle mesure pourrait avoir "un effet pédagogique". "Un fraudeur, c'est quelqu'un qui vole l'ensemble des Français. Il me semble donc assez cohérent que les Français en soient informés."

(Source : FranceTVinfo)


NDLR : Ce que nous proposons à Xavier Bertrand, qui semble oublier que la fraude sociale des employeurs et des professionnels de santé est cinq fois plus volumineuse que celle des assurés sociaux et des bénéficiaires de prestations...

Publions dans la presse :

Monsieur X, patron de Z, ne payait pas les heures sup’ de ses salariés.
Monsieur Y, chef de rayon, a été condamné pour harcèlement sexuel.
Entreprise W : a utilisé 40 contrats aidés et 10 stagiaires ces 5 dernières années avec zéro embauche à la clé.
Ambulances M : ont systématiquement gonflé le kilomètrage de tous leurs transports.
Monsieur T, retraité et ex député, a fait construire sa piscine au noir et reçu xxxxx euros de pots de vins.
Monsieur R, chirurgien, se fait payer en liquide par ses patients qui veulent passer en priorité, en sus de ses honoraires faramineux sur le dos de la Sécurité sociale. Madame R, son épouse, a fait 10 cures de thalassothérapie remboursées par la Sécurité sociale alors qu'elle pête la forme.

Et en première page, en gros titres :

Monsieur J, ministre, a remis la légion d'honneur à monsieur B, qui à détourné xxx millions d'euros dans tel paradis fiscal; nous faisons remarquer que Monsieur B est le parrain du fils de monsieur J. Son épouse, Madame B, est employée au cabinet du ministre monsieur J sans qu'on ne puisse justifier son activité.
Etc etc.

Autres suggestions amusantes du blogueur Variæ...

Sinon :


Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 09 Février 2012 06:08 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...