Actu Chômage

vendredi
24 mai
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique L'année 2012 sera riche en chômeurs

L'année 2012 sera riche en chômeurs

Envoyer Imprimer
Tandis que les annonces de plans sociaux se succèdent, une enquête Manpower dévoile que 86% des chefs d'entreprise français envisagent de geler leurs recrutements. Par avance, nous plaignons les salariés de Pôle Emploi pour qui l'année 2012 promet d'être encore plus rude.

D'abord, la dernière enquête Manpower auprès des chefs d'entreprise : 86% des patrons interrogés envisagent de geler leurs effectifs au premier trimestre 2012, 6% prévoient même de les réduire, alors que seulement 5% des sondés anticipent des embauches. No comment.

Ensuite, les plans sociaux...

Du journal Paru Vendu (1.650 salariés) à BNP Paribas (373 emplois), en passant par PSA et ses sous-traitants (quelque 5.000 postes), Pfizer (225 salariés) ou Madrange (137 CDI), l'actualité des dernières semaines a été rythmée par la succession des plans de restructuration. Cette litanie est loin d'être terminée...

• 450 licenciements sont prévus au Ritz à compter de l'été 2012, le palace parisien ayant prévu de fermer pour travaux durant 27 mois.

• Plus de 800 emplois vont disparaître chez M-Real qui met en vente son site d’Alizay (usine de fabrication de papier), dans l'Eure.

• Chez Fralib à Gemenos (site de production du groupe Unilever, le seul en France à produire les thés Lipton et les infusions L'Eléphant), 182 salariés attendent toujours la fermeture officielle de leur usine.

• Chez France Soir, 89 postes (sur 117) seront supprimés suite passage du journal au tout numérique d'ici fin décembre.
Le Midi Libre et L'Indépendant sont aussi menacés par des plans sociaux.
Aux Echos, une restructuration prévoit un plan de "départs volontaires" concernant "30 à 40" salariés.

• Chez le fabriquant de profilés en aluminium Constellium à Ham (Somme), 127 postes sur 207 sont supprimés.

• Chez le fabricant de seringues Becton Dickinson (Pont-de-Claix - Isère), la direction a annoncé la suppression de 67 emplois "sur la base du volontariat" à partir du printemps 2012.
Les laboratoires pharmaceutiques Fournier (Dijon) prévoient de supprimer une quarantaine de postes.

• Chez Siemens à Grenoble, 337 personnes sont menacées par un plan social visant à délocaliser en Inde une partie de la production.

• Chez LyondellBasell, le projet de fermeture de la raffinerie de Berre L'Etang menace 1.250 salariés et un millier de sous-traitants.

• Chez Lafarge Ciments, 74 salariés attendent la fermeture de leur usine de Frangey dans l'Yonne, programmée "entre novembre prochain et avril 2013". Là aussi, il y a de nombreux sous-traitants...

• Chez Anovo, en Corrèze, 119 licenciements ont été annoncés officiellement le 7 décembre. D'autres suppressions de postes (environ 150) doivent suivre dans les sites de Beauvais, Montauban, Angers et Montpellier.

• Le Crédit Agricole supprime 2.350 emplois dans le monde, dont 850 en France.
La Société Générale va en supprimer 600 dans sa branche BFI (banque de financement et d'investissement) dès janvier 2012.
Le Crédit Foncier va également supprimer 350 postes, "
exclusivement par des départs volontaires".

Le géant nucléaire Areva a annoncé un vaste plan de réorganisation prévoyant un gel des recrutements, soit jusqu'à 6.000 suppressions de postes en France d'ici 2016.

• La compagnie aérienne Air France prévoit de supprimer 2.000 postes en 2012.

Pourtant, dimanche, le ministre du travail Xavier Bertrand
a repoussé la perspective d'un chômage à 10,4% fin 2012 comme le prévoit l'OCDE. Rappelons qu'au printemps, il comptait intensifier ses efforts afin d'obtenir «moins de 9% de chômage avant fin 2011»...

Hauts les cœurs !

SH

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 15 Décembre 2011 15:31 )  

Commentaires 

 
+1 # willemijns2 2011-12-14 17:35 2011 c'était mal barré
2012 encore pire
2013 n'en parlons pas…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Yves 2011-12-15 01:12 "Xavier Bertrand a repoussé la perspective d'un chômage à 10,4% fin 2012", écris-tu SH.

Assez de mauvais esprit STP !!! ;-((

Môôôssieur Xavier Bertrand a PARFAITEMENT raison !

Le Chômage ne sera pas à 10,4% fin 2012.

Jamais ! JAMAIS !!!

Il sera à plus, voyons, beaucoup plus !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-12-16 04:21 Tu as raison : le pire est à venir. Selon l'OFCE (dont les "scénarios noirs" se sont réalisés jusqu'à présent), on n'est qu'au début de la deuxième vague de la crise.

La première a déjà fait des ravages mais ça aurait pu être pire, car les entreprises n'auraient pas assez réduit leur masse salariale depuis 2009.

Après une fausse accalmie, la deuxième vague arrive : les entreprises sont en train de réajuster leurs effectifs en ne remplaçant pas certains salariés sur le départ et en gelant les embauches. Puis, d'ici six mois, l'économie se contractant toujours plus, elles vont recommencer à mettre en place des plans sociaux.

Donc le chômage, qui n'a jamais baissé, va à nouveau exploser à partir de la rentrée 2012.

lexpansion.lexpress.fr/entreprise/reduire-les-effectifs-ce-n-est-pas-supprimer-des-postes_275203.html

Comme on dit, "jamais deux sans trois"… et là, ça va être la cata !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # hervé85 2011-12-15 12:40 J'en ai marre d'entendre les plans sociaux, ce sont des plans de licenciement un point c'est tout! De plus, derrière le taux de chômage, n'oublions pas que ce sont des personnes qui sont concernées et non des statistiques ou des numéros. Jusqu'où allons-nous aller pour voir que ce système économique nous mène droit dans le mur ? Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # superuser 2011-12-15 14:52 Licenciements, départs "volontaires", gel du recrutement… peu importent les méthodes : ce sont des DESTRUCTIONS D'EMPLOIS. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # sojelo 2011-12-17 15:51 PETROPLUS, une usine menacée de fermeture en Haute-Normandie Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Européennes : Pour quelle liste voterez-vous ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...