Actu Chômage

mercredi
16 octobre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Nos actions et engagements Chômeurs et Précaires se mobilisent en faveur du PACTE contre l’Insécurité Sociale

Chômeurs et Précaires se mobilisent en faveur du PACTE contre l’Insécurité Sociale

Envoyer Imprimer
En janvier, Actuchomage a initié un mouvement de mobilisation des Chômeurs, Précaires et Salariés solidaires en perspective des élections 2012. Son but : Tenter de réunir les exclus autour du PACTE - Protections Actives du Chômage, du Travail et de l’Emploi. Premier bilan.

D’ici septembre 2011, Actuchomage espère réunir plusieurs milliers de Chômeurs, Précaires et Salariés solidaires autour du PACTE.

En perspective des élections 2012, nous comptons soutenir une dizaine de propositions (dont nous dévoilons déjà les grandes lignes dans un article dédié et dans une vidéo) pour garantir les Droits des Chômeurs, des Précaires et des Salariés (notamment les Smicards).

Dans un premier temps, nous souhaitons recueillir le sentiment des milliers de personnes (adhérentes et adhérents à notre association, sympathisantes et sympathisants, lectrices et lecteurs) qui nous suivent sur Actuchomage.

Cette première phase sera poursuivie jusqu’en avril 2011. À cette date, nous espérons réunir un nombre significatif de témoignages en faveur du PACTE afin de passer à la phase 2 : Élaborer définitivement la dizaine de propositions que nous soutiendrons en 2012 et entamer une vaste campagne de soutiens.

Cette campagne se fondera sur l’effet «boule de neige». Chaque personne s’étant déclarée en faveur du PACTE se chargeant alors de «recruter» dans son entourage militant, professionnel, familial, amical… d’autres signataires.

Ainsi, nous espérons mobiliser d’ici septembre 2011 plusieurs milliers de personnes. Peut-être même plusieurs dizaines de milliers.

À l’heure actuelle, des centaines d’entre vous ont d’ores et déjà témoigné leur intention de rejoindre le PACTE de la façon la plus simple : Par l’envoi d’un mail ayant pour objet PACTE, accompagné de leur nom et prénom (facultatif), à l’adresse suivante : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Ça ne leur a pris que 20 secondes. Ça ne vous en prendra donc pas plus !

Pour autant, nombreux sont celles et ceux à nous avoir témoigné leur détermination à s’engager plus encore.

Voici quelques réactions piochées au hasard :

Myriam nous écrit : Depuis 20 ans dans l'intérim. Superbe initiative ! Comment faire pour participer ? En premier lieu, je partage ce lien.

Rajout d’Actuchomage : Myriam fait ici référence à notre Appel Vidéo mis en ligne sur Dailymotion et déjà vu par plus de 1.000 personnes.

Jonathan nous écrit : Jeune précaire de 21 ans vivant dans le Haut-Rhin. Je vous écris pour vous faire part de mon entière volonté à donner toutes mes forces pour faire avancer le projet du PACTE (contre l'insécurité sociale). Je suis  vos actions et suis entièrement d'accord avec la plupart de vos idées. Je suis en contrat d'insertion depuis le 1er septembre 2010 après avoir passé 2 années de chômage et de pure galère ! (…)
Voilà, je vous fais partager un court passage de nos galères. Il y en a tellement que dans un email il m'est impossible de tout dire. Dans l'attente d'apporter ma pierre à votre édifice, recevez mes salutations les plus distinguées.

Anne nous écrit : Je suis une précaire. Mon dernier emploi était un CDD à la (…). Auparavant, j'ai voulu me former dans l'aide à la personne. Là aussi, vaste enfumage : formation de 6 mois qui pourrait être faite en 3 (peut-être même moins). Sur le marché, on ne demande en réalité que des femmes de ménage. J'ai 43 ans. J’ai travaillé régulièrement de 21 à 31 ans. Après, j'ai démissionné pour suivre mon mari en province et depuis : que des contrats courts et peu intéressants qui ne mènent à rien de surcroît, sinon au ras le bol. À la difficulté de trouver un travail s'est ajoutée celle de faire garder mon fils. Autant dire double peine ! Je ne suis pas sûre de retrouver un travail à l'heure actuelle. Pire, je ne suis pas sûre de le vouloir dans les conditions qui nous sont réservées actuellement. MERCI

Emmanuel nous écrit : Très bonne initiative que ce PACTE contre l'Insécurité Sociale qui devrait, en toute logique, mobiliser pas mal de gens et auquel j'adhère bien évidemment. Oui, il ne faut surtout pas attendre grand-chose des maigres propositions à venir, des futurs candidats à la présidentielle. En plus, le risque d'une forte démobilisation est fort possible (…). À bientôt.

PS : Peut-être faudrait-t-il une page Web ou un blog consacré à ce PACTE.

Françoise nous écrit : Près de 6 millions de personnes concernées par l'emploi précaire et/ou le chômage, et la nouvelle convention de chômage doit se négocier sans représentants de chômeurs ! Ceci montre bien quelle place les chômeurs et précaires tiennent dans l'échiquier politique et ce n'est pas normal, compte tenu de leur nombre, de leur fragilité.

Leurs voix doivent être portées, entendues, et c'est seulement par un mouvement de groupe que cela pourra se faire. Je soutiens le PACTE pour que les 6 millions de personnes sans voix puissent être entendues et reconnues comme des citoyens à part entière. Cordialement

Isabelle nous écrit : Avec réserve sur un point, celui concernant la sous-traitance à Pôle Emploi. Je ne suis pas convaincue qu'il faille supprimer cette sous-traitance.

Rajout d’Actuchomage : Les propositions du PACTE ne sont pas arrêtées. Nous tentons actuellement de valider son principe.

Benjamin nous écrit : Chômeur depuis peu et travailleur précaire depuis toujours, je souhaite rejoindre votre mouvement. Cordialement

Nadine nous écrit : Au RSA. OK POUR DÉFENDRE CE PACTE, sinon on finira comme des chiens abandonnés ou devant un peloton d'exécution pour non rentabilité.

Céline nous écrit : JE PARTICIPE A VOTRE IMPORTANTE ACTION QUI EST LE  PACTE !

Pour moi, la précaire en contrat CUI dans un collège. Pour mes camarades de travail idem comme moi. Pour tous les autres, les chômeurs éternels, ceux qui se sentent angoissés et coupables encore de faire mal parce qu'ils ont de misérables indemnités de chômage. Pour les petits salariés aussi.
À 42 ans, c'est dur de vivre ce calvaire même avec un petit contrat précaire jusqu'au 15 avril 2011. Je ne sais pas ensuite si celui-ci sera renouvelé ! Positivons, certes, mais il faut beaucoup de moral et de motivation. Salutations

Marie nous écrit : OK pour le PACTE. Je serai plus opérationnelle après février pour cause de déménagement actuellement et changement de région.
Je souhaiterais approfondir les questions liées à la mobilité des chômeurs. Aucun soutien de la part des organismes de l'emploi et de ceux du logement. Quand on est en ASS, on est bloqué pendant des années au même endroit alors que Pôle Emploi nous demande d'être mobile pour retrouver un emploi. À bientôt.

Anonyme nous écrit : Je souhaite me joindre à vous pour soutenir la cause des précaires, étant moi-même en recherche d'emploi et confrontée à l'injustice et l'insécurité sociale.

«Pour l’instant, nous n’attendons rien d’autre qu’une manifestation de votre intention à rejoindre le PACTE contre l'Insécurité Sociale. Pour cela, rien de plus simple : Un seul mail suffit.» Voilà donc l'objet de ce mail. Je manifeste mon intention à rejoindre le PACTE contre l'Insécurité Sociale ! À bientôt! :-)

Grégory nous écrit : Je suis travailleur précaire depuis des années (…). Je suis lassé de démarches administratives qui n'aboutissent pas et qui relèvent simplement du bons sens. (…) Je souhaite militer et je pense, comme vous, que les gens qui éprouvent le plus de difficultés dans ce pays ne sont pas représentés alors qu'il sont majoritaires. Bref, nous subissons des décisions qui sont prises à notre place. Et si vous souhaitez créer un mouvement de précaires par le biais de votre PACTE, j'y adhère à 200%. Je vais le diffuser dans mon entourage et vous ramener le plus de contacts possibles. (…)

Il faut beaucoup de courage pour faire ce que vous faites aujourd'hui et se mettre en avant. Je vous remercie de votre démarche et je vous soutiens à 200%

Pour le PACTE et pour que nous soyons représentés et entendus !

Sylvie nous écrit : Je rejoins le PACTE contre l'Insécurité Sociale.
PS : C'est tout, ça suffit ? Si je transmets à d'autres, est-ce que c'est cette simple phrase que vous attendez ? Très cordialement.

Rajout d’Actuchomage : Oui. Dans l’immédiat nous n’attendons rien d’autre qu’une intention à nous suivre, afin d’évaluer nos premières forces.

Dominique nous écrit : Je désire relayer cette campagne qui pourrait "aboutir" à une marche des chômeurs (manif), précaires, salariés… Les organisations syndicales doivent faire une priorité de la lutte contre le chômage et la précarité, contre les licenciements…

Sortons avec les 6 à 7 millions de précaires. Salutations solidaires

Karim nous écrit : Master de Responsable d’entreprise en économie sociale et solidaire. Chômeur en fin de droits depuis juillet 2010. Droit à rien mais il y a pire que ma situation ! 150 candidatures postées et 1 seule réponse (négative mais réponse). Prêt à un investissement dans ce projet. Cordialement

Charles nous écrit : Je soutiens votre projet. Qu'est-ce qu'on doit faire pour le soutenir ?

Rajout d’Actuchomage : Pour le moment rien de précis. Mais si vous le souhaitez, vous pouvez déjà le relayer auprès de votre entourage.

Sandrine nous écrit : Pour vous dire que je lis régulièrement votre site que je trouve bien utile et que je suis très intéressée par votre projet de PACTE contre l'Insécurité Sociale. Je souhaite donc m'associer à ce projet dans la mesure de mes moyens. Dans l'attente de plus d'informations. Bonne continuation !

André nous écrit : Bien chers tous. Au travers de mes meilleurs vœux pour 2011 je vous adresse aussi ma petite voix pour un GRAND engagement au PACTE contre l’Insécurité Sociale. Courage à tous

Daniel nous écrit : Depuis cinq ans au chômage, ayant perdu famille, maison... la descente aux enfers habituelle.... je me joins au PACTE en ayant conscience de la nécessité de sa réussite.

Je fais partie d’un collectif (Collectif brestois en marche contre l’injustice) qui fait un peu parler de lui (…). Je relaie dès à présent au maximum l’initiative du PACTE.

Guillaume nous écrit : C’est demandé si gentiment ! Et si en plus ça peut aider.

Cécile nous écrit : J'espère que tous les membres d'Actuchomage vont suivre. Pourquoi ne suivraient-ils pas ?

Benoît nous écrit : Étant auxiliaire de vie scolaire après avoir connu 3 ans de chômage, je vous soutiens totalement dans la lutte contre cette précarisation galopante.

Voici donc quelques réactions parmi des centaines reçues (sachant que 95% des personnes ne se sont témoignées que par simple mail sans contenu, exceptés leurs nom et prénom). C’est plutôt encourageant !

Alors n’hésitez pas à rejoindre les premiers soutiens du PACTE contre l’Insécurité Sociale. Un seul mail suffit à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Et commencez à le relayer autour de vous.

ENSEMBLE donnons une voix à celles et ceux qui en sont privés depuis trop longtemps !

www.actuchomage.org



Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Lundi, 07 Mars 2011 21:34 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...