Actu Chômage

lundi
30 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Nos actions et engagements Le PACTE contre l’Insécurité Sociale, ça avance !

Le PACTE contre l’Insécurité Sociale, ça avance !

Envoyer Imprimer
Le PACTE contre l’Insécurité Sociale entre dans sa phase 2. Nous avons arrêté 10 propositions et recueillons actuellement l’avis des réseaux militants et de plusieurs experts sur les questions économiques et sociales. D’ici un mois, nous ouvrirons un espace dédié au PACTE.

Vous avez été nombreux à témoigner votre intention de soutenir le PACTE contre l’Insécurité Sociale, une mobilisation initiée en début d’année par Actuchomage.

Rappelons que le PACTE signifie : Protections Actives du Chômage, du Travail et de l’Emploi.

Notre vidéo annonçant cette initiative (mise en ligne sur Dailymotion et YouTube) et nos articles ont été vus par plus de 8.000 personnes. C’est un début encourageant.

Vos témoignages nous invitent à amplifier cette mobilisation qui devra être opérationnelle à la rentrée de septembre ; nous entrerons alors en pré-campagne électorale (déclarations des candidatures, primaires, premières ébauches de programmes…). Il sera alors temps de nous faire voir et entendre.

Le PACTE tient en 10 propositions qui se répartissent en deux grandes catégories (l’une n’allant pas sans l’autre).

Introduction

Ces 4 dernières années, nous avons assisté impuissants à la destruction de centaines de milliers d’emplois, à celle d'acquis sociaux majeurs et, concomitamment, à un accroissement de la précarisation des parcours professionnels.

Par centaines de milliers, les Salariés ont fait les frais d’une crise créée par l’avidité des marchés financiers, par la spéculation boursière et par des décisions politiques et économiques qui privilégient les revenus du capital au détriment des salaires.

Pour préserver leurs marges bénéficiaires et les dividendes de leurs actionnaires, les entreprises ont licencié massivement et amplifié les délocalisations vers les pays où la main-d’œuvre est corvéable à merci et les protections sociales quasiment inexistantes.

Pour contrecarrer ce chantage à l’emploi, nos dirigeants optent pour une destruction des acquis sociaux, un blocage des salaires (notamment du Smic) et un accroissement de la précarisation de la vie professionnelle de millions d’entre nous, pour contraindre les travailleurs à se plier aux exigences des entreprises.

Aujourd’hui, en France, des millions d’Actifs ne subviennent plus à leurs besoins vitaux. Ils doivent se contenter d’emplois partiels subis, d’emplois au rabais et de rémunérations de misère. Le constat est plus dramatique encore pour les 4,7 millions d’inscrits au Pôle Emploi (2,7 millions dans la seule catégorie A) et les centaines de milliers d’autres qui n’y sont pas inscrits (notamment les Jeunes qui ne peuvent prétendre à aucune allocation).

La Sécurisation de l’Emploi et la Protection des Travailleurs, des Chômeurs et des Précaires doit donc s’imposer comme le thème prioritaire en 2012.

Si les millions de Citoyennes et Citoyens touchés par la précarité ne se mobilisent pas, nous assisterons à l’amplification du chômage, à celle de la destruction des protections sociales et de la précarisation de la vie professionnelle.

Nous ne pouvons l’accepter. Nous devons réagir !

La Protection des Chômeurs et des Précaires passe par :

La création d’un Syndicat unifié des organisations de Chômeurs et Précaires
Ses élus représenteront les Privés d’emploi partout où l'on décide de leur sort (Unedic, Pôle Emploi, CAF, Conseils généraux, organismes de formation…).

L’éradication de toutes les tracasseries administratives
L’accompagnement des Chômeurs ne doit pas relever du contrôle et du flicage social. Il doit s’en tenir à un soutien réel au retour à l’emploi : identification des offres, aide à la candidature, propositions de formations qualifiantes…

• Le renforcement du Service Public de l’Emploi et du Droit à l’indemnisation
Les lois du marché dictent l’indemnisation des Chômeurs et leur suivi. L’Unedic est évaluée par des agences de notation financière, ce qui conditionne les montants et les durées d’indemnisation. Quant à Pôle Emploi, il sous-traite au privé l’accompagnement des Chômeurs sans résultats probants et, qui plus est, à un coût supérieur.

La reconnaissance à tout Citoyen d’un Droit à disposer d’un Salaire Universel
En attendant la mise en œuvre de cette proposition qui nécessite une révision de la Constitution, tous les minima sociaux doivent être relevés de 50 à 100%. Cette augmentation s’accompagnant du relèvement des seuils de ressources pour l'obtention de la CMU et autres droits connexes.

La Rénovation du fonctionnement de notre Démocratie
Elle passe par une réforme de nos institutions, l’avènement d’une Sixième République et la représentation des Chômeurs, Précaires et Smicards (qui représentent 25% de la population active) à l’Assemblée nationale.

La Protection du Travail et de l’Emploi passe par :

L’augmentation immédiate de 25% du Smic

La taxation des emplois précaires et l’incitation financière aux CDI
Les aides publiques doivent être strictement attribuées à la création ou au maintien d’emplois en contrats à durée indéterminée, qui doivent rester la norme.

• Le contrôle des licenciements
Par la réintroduction de l'autorisation administrative, en doublant voire en triplant les effectifs de l'Inspection du Travail. En accélérant les procédures prud’homales en vue de sanctionner les licenciements abusifs et injustifiés.

La lutte contre la délinquance sociale
En renforçant les moyens et effectifs de l'URSSAF et de l’Inspection du Travail (contrôles du travail dissimulé, des fraudes aux cotisations…).

La lutte contre la délinquance financière
En renforçant, là encore, les effectifs du Fisc et les procédures de recouvrement pour lutter efficacement contre la fraude fiscale, les abus de biens sociaux, les détournements d’aides publiques, de subventions et autres exonérations de cotisations.

Ces 10 propositions du PACTE font actuellement l’objet d’entretiens, de consultations et d’expertises.

Ainsi, sur le Salaire Universel, nous avons rencontré Bernard Friot, économiste réputé qui milite ardemment pour sa mise en œuvre. Prochainement, nous rencontrerons Yoland Bresson qui nous parlera du Revenu d'existence.

Sur les thèmes de la financiarisation de l’indemnisation des Chômeurs et de la privatisation de leur accompagnement, nous suivons les travaux et actions des collectifs Droits Nouveaux, La Pelle et la Pioche et Stop Précarité.

Sur les négociations Unedic, nous sommes en contact avec la CGT Chômeurs qui suit de près les débats.

Sur la déréglementation du Droit du Travail, le blocage des rémunérations, le montant du Smic… nous travaillons à la rédaction d’un ouvrage à paraître en octobre 2011.

Enfin, sous peu, un espace Web sera spécialement dédié au PACTE et à l’avancée de nos travaux.

Les personnes souhaitant soutenir le PACTE pourront alors se témoigner. En attendant, nous vous invitons à le faire par mail à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. - Objet : PACTE, avec vos nom et prénom (facultatif). Ainsi, nous pourrons vous tenir informé de nos initiatives présentes et à venir.

Et vous pouvez dès à présent faire circuler l’information, en copiant ce texte et en l’adressant à vos réseaux amicaux, familiaux, professionnels et militants.

Merci pour votre soutien… ACTIF !


Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Samedi, 19 Mars 2011 12:22 )  

Votre avis ?

Avez-vous vu Hold-Up, le doc "complotiste" ? =;o)
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...