Actu Chômage

mercredi
23 juin
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Chômage de 2010 : l'heure de vérité

Chômage de 2010 : l'heure de vérité

Envoyer Imprimer
Les chiffres de décembre sont tombés. Mais oui, malgré l'omerta médiatique ou les déclarations mensongères du gouvernement, 2010 fut aussi une année noire. Et 2011 ne vaudra pas mieux.

On a senti, à la fin du mois dernier, un brin d'inquiétude pointer dans les JT. En effet, le seuil psychologique des 4 millions de demandeurs d'emploi "tenus d'accomplir des actes positifs de recherche" avait été franchi. On ne s'est plus docilement focalisé sur l'unique catégorie A, et le ton s'est fait un chouïa alarmiste.

Mais ces chiffres élargis, publiés quelques heures avant le réveillon de Noël, ont disparu dès le lendemain de nos téléviseurs. Le cirque médiatique a aussitôt repris son battage émaillé des mêmes faits-divers, polémiques stériles et autres écrans de fumée alimentés par nos éditocrates. A nouveau, en janvier, le chômage n'existait plus bien qu'il soit la première préoccupation des Français. Seuls les événements de Tunisie nous parlaient des graves conséquences de la crise et d'un système économique mortifère qui attise la colère de peuples victimes de la rapacité d'une poignée d'oligarques.

Si nous n'en sommes pas encore là, une chose est sûre : la crise est bien présente, pour ne pas dire prégnante, et les fêtes de fin d'année n'ont pas eu l'impact positif escompté sur les statistiques. Car on aurait pu croire que les petits boulots liés à cette grande messe consumériste allaient fleurir, occupant et déplaçant momentanément une partie de nos chômeurs "sans activité aucune" (l'officielle catégorie A) vers les catégories B ou C des chômeurs "en activité réduite" : or, il n'en fut rien. Contre toute attente, décembre fut l'un des plus mauvais mois de l'année... D'ailleurs, Pôle Emploi n'a réussi à collecter que 250.600 misérables offres (-3%).

En France métropolitaine, bien que la catégorie B ait augmenté de 2,4% — ce qui signifie que 13.000 personnes de plus ont eu l'occasion d'exercer une "activité réduite courte" par rapport à novembre —, la catégorie C, celle des chômeurs en "activité réduite longue", en a perdu 7.500. Soit un excédent de 5.500 personnes qui ont rejoint le bataillon des 1.326.500 actifs ayant un pied dans le chômage, l'autre dans la précarité.

Et la catégorie A, celle des chômeurs n'ayant pas du tout travaillé, s'est encore enrichie de 27.100 individus (+1% par rapport à novembre, +3% sur un an), portant leur nombre à 2.725.200.

Fin décembre 2010, avec 32.600 inscrits supplémentaires en ABC, le total des effectifs de ces trois catégories s'est établi à 4.051.700 en France métropolitaine — +0,8% sur le mois, +5,3% sur un an — et à 4.309.500 avec les DOM.

N'oublions pas le total des inscrits dans ces voies de garage que sont les catégories D (chômeurs en arrêt maladie ou maternité, stage/formation ou convention de reclassement type CRP/CTP) et E (chômeurs en contrats aidés), qui s'établit à 599.000.

Donc, fin décembre 2010 en France métropolitaine, on atteint le score de 4.650.700 inscrits à Pôle Emploi toutes catégories confondues (+6,2% de hausse annuelle), auxquels on peut ajouter les quelque 276.000 seniors "dispensés de recherche d'emploi" qui ne figurent dans aucune.

Bref, de décembre 2009 à décembre 2010, le total des inscrits à Pôle Emploi, toutes catégories confondues, a crû de 272.000 personnes.


La note mensuelle de la Dares/Pôle Emploi à télécharger en pdf


On précise qu'il s'agit des catégories ABC. On ne note qu'une seule légère baisse en octobre.





Jeunes, seniors, chômeurs de longue durée et autres...

Malgré une tendance à la baisse, 630.000 jeunes de moins de 25 ans croupissent dans les catégories ABC.
A contrario, la tendance demeure haussière pour les plus de 50 ans qui sont désormais 757.000 (+16,3% sur un an) à l'heure où la réforme des retraites les oblige à travailler deux années supplémentaires.

Quant aux chômeurs de longue durée, éjectés par la crise et dont le marché du travail ne veut plus, ils sont maintenant 1.523.400 rien qu'en ABC (1.645.800 avec les DOM) et représentent 40% des inscrits. Si leur progression annuelle est de 19,8% en moyenne, elle grimpe à 38,5% chez ceux qui accusent entre 2 et 3 ans d'ancienneté. Pour ces déclassés, Xavier Bertrand prévoit un "suivi particulier" dont on a toutes les raisons de douter (car tous les budgets ont été rognés) et peut-être même de s'inquiéter (car pour faire baisser les chiffres, la coercition et la radiation sont nettement plus efficaces que les promesses sans moyens).

Enfin, 286.700 demandeurs d'emploi sont sortis artificiellement des listes.

Pas d'amélioration à prévoir cette année

Depuis mars 2008, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A a augmenté de 740.000 (avec les B et C, de près de 1 million), et de plus de 400.000 rien qu'en 2009. Même si 2010 aura été moins dramatique que 2009, le nombre de privés d'emploi continue inexorablement de grossir. Il n'y a pas de "stabilisation", d’"embellie ou de "reprise" qui tienne, le bilan reste sombre, et les perpectives tout autant.

En effet, qu'elles émanent du Bureau International du Travail (BIT), du Centre d'Analyse Stratégique qui ne prévoit pas de retour à la normale avant cinq ans, de l'OFCE, HSBC ou BNP Paribas, toutes les expertises s'accordent pour dire que :
• les politiques de rigueur mises en place pour "rassurer les marchés" vont fragiliser la croissance et continuer à affaiblir l'emploi, donc entraver la reprise;
• la précarisation des emplois et leur mauvaise qualité restera une tendance lourde;
• l'ancienneté dans le chômage va fortement progresser.
En 2011, l'austérité, le chômage, le sous-emploi et la pauvreté resteront donc au programme, avec les risques économiques et sociaux que cela comporte.

Hauts les cœurs !

SH

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 27 Janvier 2011 11:00 )  

Commentaires 

 
0 # Pat-du49 2011-01-27 10:58 catégorie ABCDE : 4 349 400 décembre 2009 hors dom tom
catégorie ABCDE : 4 650 700 décembre 2010 hors dom tom

soit + 301 300 chomeurs "officieux" en 2010 sur l'année
soit moyenne de 25 108 par mois de chomeurs supplémentaires
soit moyenne de 825 personnes par jour


et c'est sans compter les centaines de milliers, qui echappent donc chaque mois, complètement aux statistiques, radiés, sans-droits, RSAstes et AAH et moins de 25 ans etc etc qui ne sont pas inscrits dans les catégories A B C D et E .. !!
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-01-27 11:06 Pour les ABCDE de décembre 2009 hors Dom, j'ai 4.378.700 inscrits (voir note mensuelle Dares-PE),
non 4.349.400…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Pat-du49 2011-01-27 12:05 bah je viens de vérifier c'est bien 4 349 400 decembre 2009 (+ 19,2% en un an)
et 3 647 800 decembre 2008

tableau page 1 :

www.travail-emploi-sante.gouv.fr/IMG/pdf/2010-005.pdf
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-01-27 12:28 Ce document date d'il y a un an…

Moi, j'ai pris les chiffres de la toute dernière note, celle de janvier 2011, où ils figurent dans la colonne de décembre 2009.

http://www.travail-emploi-sante.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-_Poz71.pdf
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Pat-du49 2011-01-27 18:49 ohhh

bah c'est interressant ça, dailleur, de voir que les chiffres changent en cour de route.

ça voudrait donc dire qu'il y a 1 an, lorsqu'on donnait donc les chiffres du chomage, on se faisait encore + gruger qu'on ne le pensait ?? bref ça va avec le reste lol

moi je me suis juste fié donc sur mes articles de l'époque, avec mes chiffres officiels de l'epoque donc.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # hervé85 2011-01-27 11:49 d'accord avec Pat du 49, il y a de nombreuses personnes qui sortent des statistiques du chômage, c'est bien pratique pour le gouvernement. De plus, vous continuez à afficher les chiffres hors Dom. Les Dom font partie de la France, je ne comprends pas ce distinguo hors Dom , avec Dom . Une fois pour toute , le chiffre du chômage en France est la totalité et non la seule métropole! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-01-27 12:19 Trois fois hélas… Si on ne parle pas des chiffres des DOM, c'est parce qu'on ne les trouve pas !
Sinon, pensez bien qu'on le ferait.

La dernière fois qu'on a pu avoir des éléments, c'était en novembre dernier via un blog qui a mis la main sur les chiffres 2009 d'Eurostat :

http://www.actuchomage.org/2010110913012/Social-economie-et-politique/chomage-des-dom-les-chiffres-de-2009.html
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-02-15 15:09 Trouvé ceci sur la Guadeloupe :

En 2010, on a franchi la barre symbolique de 60.000 demandeurs d’emplois inscrits en Guadeloupe, 60.205 exactement. On est en augmentation de 5,4% par rapport à l’année dernière. Des indicateurs qui montrent aussi la détérioration des chiffres de l’emploi, et de la durée moyenne du chômage en Guadeloupe.

En moyenne un demandeur d’emploi reste 53 mois inscrit à Pôle Emploi. Le taux de chômage est de 23,8% contre 9,3% en France. Le taux de chômage des jeunes est de 57%. Le nombre de demandeurs d’emplois de plus de 50 ans augmente de façon exponentielle. Très clairement, on est dans une situation presque catacyclismique .

http://www.caraibcreolenews.com/news/guadeloupe/1,2971,14-02-2011-guadeloupe-situation-explosive-plus-de-60-000-chomeurs-sur-le-carreau-.html
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Pat-du49 2011-01-27 12:27 ils magouillent encore + concernant les Dom tom

dailleur, si on regarde que les Dom, ça ferait baisser les chiffres totaux de 10 000 demandeurs d'emploi par rapport au mois dernier !!

4 973 200 fin decembre 2010, contre 4 983 700 fin novembre 2010.

comment y croire, quand on connait la situation des DOM .. etc
ça voudrait dire qu'en incluant les DOM, au lieu de 32 100 demandeurs d'emploi en + en france,
on tomberait à - 10 000 france + dom

que donc il y aurait eu une baisse dans les Dom uniquement de 42 100 demandeurs d'emploi.

bref un miracle quoi, ou alors des radiations massives lol

et de toutes façons les données sont toujours + ou - aléatoires, entre données BRUT et données CORRIGEES .. rajouté au fait que des millions de sans droits etc inscrits nulle part .. impossible d'avoir des chiffres pile poil précis.

de + les Dom, ont des régimes "spéciaux" … pour compliquer, encore du RMI, du RSTA etc ..
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-01-27 17:33 Mortel de rire…

Fillon, la méthode Coué contre le chômage

"Nous avons enregistré des chiffres du chômage pour le mois de décembre qui sont mauvais (…) et qui montrent que la crise économique a encore des effets profonds sur les économies européennes", a estimé le Premier ministre lors d'un déplacement en proche banlieue de Paris sur le thème de l'emploi des jeunes.

Mais "on est maintenant sur la reprise, a poursuivi M. Fillon. "On va se battre (…) et je suis convaincu que si on n'a pas d'accident en terme de crise des dettes souveraines - et on fait tout pour ne pas en avoir -, 2011 sera une année de reprise économique forte, telle qu'elle peut l'être en Europe".

"Je suis convaincu qu'en 2011 on va faire reculer le chômage" grâce à la croissance et "aux mesures prises" par le gouvernement, a-t-il affirmé.

Pour cela, François Fillon, qui était accompagné du ministre du Travail et de l'Emploi Xavier Bertrand et de la ministre chargée de l'Apprentissage et de la Formation professionnelle Nadine Morano, a avancé qu'il fallait "continuer à prendre des mesures". "La plus importante pour nous, c'est la mesure qui consiste à traiter la question du chômage des jeunes", a indiqué M. Fillon, évoquant également la lutte contre le chômage de longue durée et l'emploi des seniors.

http://www.lexpansion.com/economie/fillon-la-methode-coue-contre-le-chomage_247820.html
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-02-09 10:52 Chômeurs indemnisés par le régime : 2,759 millions

Fin décembre 2010,

2,126 millions étaient bénéficiaires de l'assurance chômage,

433.100 d'une allocation de solidarité-Etat (ASS, AER),

192.700 étaient en formation/conversion (dont 66.200 en CRP et 12.100 en CTP),

7.800 étaient en pré-retraite.

Comparée à la hausse annuelle du total des inscrits à Pôle Emploi (+6,2%), celle des chômeurs indemnisés s'élève à 2,4% seulement…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-02-25 05:48 La hausse du nombre de chômeurs moins pire que prévue en 2010

L'année 2010 se sera finalement conclue en matière de chômage sur un bilan un peu moins négatif que prévu. C'est la principale conclusion qui ressort de la réactualisation des chiffres du chômage opérée chaque mois de janvier par les services du ministère de l'Emploi sur les séries de l'année passée.

Après cette révision, la France comptait ainsi, au 31 décembre 2010, quelque 2.800 chômeurs de moins en catégorie A et 6.200 en catégorie ABC. «Cela ne change rien au fond du problème, commente Laurent Berger, le secrétaire national à l'emploi de la CFDT. La situation de l'emploi est toujours catastrophique avec plus de 4 millions de chômeurs en catégorie ABC. C'est peut-être moins pire que prévu mais cela n'est pas pour autant satisfaisant.»

Les évolutions au mois le mois n'ont en effet pas changé grand chose. Contrairement à l'année précédente où la forte baisse du mois de juin 2009 avait été révisée en petite hausse, les variations ont quasiment toutes été confirmées. Si bien que le nombre de chômeurs sur l'ensemble de l'année reste fortement orienté à la hausse (+56.700 en catégorie A et +171.700 en ABC), ne variant que de la grosseur du trait par rapport aux estimations précédentes. La révision 2010 a en revanche confirmé la très forte montée en charge des inscriptions à Pôle emploi en catégorie E - chômeurs en contrats aidés - avec une progression de près de 60.000 sur douze mois.

http://www.lefigaro.fr/emploi/2011/02/24/09005-20110224ARTFIG00644-le-chomage-a-fortement-diminue-en-janvier.php
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Que vous souhaiter pour 2021 ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...