Actu Chômage

samedi
21 septembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique 2011 et ses priorités à la ramasse

2011 et ses priorités à la ramasse

Envoyer Imprimer
Pour François Fillon, la "grande cause nationale" 2011 ne sera pas la lutte contre le chômage via la création d'emplois durables et de qualité pour tous, mais la lutte contre… la solitude !

Qu'ils sont drôles, nos dirigeants. A la fois si chers payés et complètement à côté de la plaque, ces usurpateurs bien nourris qui nous foutent dans la merde règnent toujours du haut de leur tour d'ivoire, tandis que les compétences de tant de personnes valeureuses, lucides et pleines de bon sens sont cruellement gâchées par la crise.

Déjà, début décembre, notre gouvernance bruxelloise — dont la protection sociale ferait pâlir d'envie n'importe quel salarié — nous avait fait beaucoup rire en décrétant que 2011 sera «l'Année européenne du volontariat», enjoignant ainsi les citoyens européens à devenir bénévoles... Une excellente idée pour permettre aux 23 millions de chômeurs de l'UE27 «d'acquérir des connaissances, mettre ses compétences à profit et élargir son réseau, ce qui peut déboucher sur des perspectives d'emploi et favoriser son développement personnel et social». Faute de ne pouvoir exercer un emploi durable contre une rémunération décente, autant sortir de chez soi pour travailler gratuitement, n'est-ce pas ?

A Paris, tout aussi éloignée des véritables préoccupations des Français — qui sont, par exemple, le chômage, le pouvoir d'achat et les inégalités… — que Bruxelles ne l'est des difficultés des Européens qu'elle met à la diète, notre gouvernance décrète qu'en 2011, la "grande cause nationale" sera la lutte contre la solitude dont souffriraient douloureusement près d'un tiers de nos concitoyens. François Fillon, très pince sans rire, l'a annoncé hier de son fief de Matignon. Chômeurs, vous avez le droit de vous marrer un bon coup !

Remarquez, il y a une logique entre les initiatives de Bruxelles et de Matignon : outre le fait que la lutte contre le chômage ne les intéresse pas et que l'augmentation des salaires est, à leurs yeux, parfaitement impensable (d'où l'incongruité de leurs annonces respectives), rejoindre une association pour y œuvrer bénévolement est, cependant, bel et bien un moyen de briser sa solitude.

C'est pourquoi, dans le sens de Bruxelles et de Matignon, nous recommandons vivement aux chômeurs et aux précaires qui nous lisent de rejoindre massivement les associations qui les défendent. Car 2011 ne verra pas le chômage et la précarité reculer, bien au contraire. Pour ne pas rester seuls, se faire respecter et retrouver sa dignité, appliquons à la lettre les grandes idées fraternelles de François Fillon et Viviane Reding !

SH

Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 23 Décembre 2010 12:31 )  

Commentaires 

 
0 # superuser 2010-12-23 13:37 On se sent moins seul avec un bon bouquin…

Nous vous recommandons celui de Marie-France Hirigoyen, "Les nouvelles solitudes", paru en 2007 et disponible dans les bonnes bibliothèques :

http://www.actuchomage.org/Notre-selection-de-Livres/les-nouvelles-solitudes.html
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Yves 2010-12-24 02:16 Une précision IMPORTANTE :

Il y a des chômeurs qui sont radiés de l'assurance-chômage car Pôle Emploi estime qu'ils consacrent trop de temps (même bénévolement) à une association !

Ainsi, comme d'hab', dans les faits, les "géniales idées" de nos dirigeants se heurtent aux dures lois de la réalité.

"Année Européenne du Volontariat" + "Solitude Grande Cause nationale" = RADIATION !!!

Va comprendre Charles !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2010-12-25 22:30 Un salarié seul est un salarié en bonne compagnie et ce n'est pas le patronat qui me démentira.

Je pensais que c'était le programme du patronat: casser les solidarités les regroupements, développer l'individualisme pour que le salarié se retrouve seul à négocier ce qu'il y a encore à négocier.

Si votre voisin ne vous dit pas bonjour peut-être qu'une loi sera mise en chantier ochainement pour l'envoyer en prison ou pour infliger une amende à ce malpoli.

Ou bien, verra-t-on le regroupement et l'entassement des gens dans les ghettos habituels pour lutter contre la "solitude" des uns, le mal logement des autres.

Je suis bien sûr que leur lutte contre la solitude ne va pas coûter très chère sans remédier à l'infini solitude des électeurs dans l'isoloir
sommer de choisir entre la peste et le choléra.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Tannhauser 2010-12-27 23:38 Il faut bien que le gouvernement meuble le vide au sujet du chômage de masse. Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...