Actu Chômage

lundi
15 juillet
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Il y a six ans, notre taux de chômage était pire qu'aujourd'hui

Il y a six ans, notre taux de chômage était pire qu'aujourd'hui

Envoyer Imprimer
Souvenez-vous, la terrible «barre des 10%» était franchie. Pourtant, nous n'étions pas encore en crise... Quoique ?

En juin 2004, tandis que ce site était en pleine gestation, ça sentait fort le roussi : notre taux de chômage au sens du BIT s'élevait à 9,9%. Il faut dire que le «retournement conjoncturel» de 2001 avait privé d'emploi quelque 450.000 personnes en deux ans… une catastrophe. Fin 2003, la France comptait 10,1% de chômeurs.

Fort de ce recul de 0,2 point, alors qu'Actuchomage faisait son apparition sur la Toile, le ministre de la Cohésion sociale de l'époque, Jean-Louis Borloo, osa affirmer dans une hilarante interview au Parisien du 22 septembre 2004 que «la baisse du chômage est une tendance lourde et réelle». Hélas, le chômage poursuivit sa progression et en mai 2005, il était repassé à 10,2%. Puis il se mit, peu à peu, à décroître : 9,9% en juillet, 9,6% en novembre… grâce à un plan Borloo de coercition sociale fraîchement signé.

Aujourd'hui et depuis deux ans, c'est à nouveau la crise. Au troisième trimestre 2010, notre taux de chômage au sens du BIT reste «stable» à 9,3% pour la France métropolitaine, ce qui représente 2,6 millions de personnes; avec les DOM, on est à 9,7%. A titre de comparaison, au troisième trimestre de l'année précédente, on en était respectivement à 9,1% et 9,5%. Preuve que le chômage continue de grimper.

En 2005, 9,6% de chômeurs correspondait à 2,4 millions de personnes. Cinq ans plus tard, notre population active continuant d'augmenter, 9,1% correspondent à 2,6 millions. Bientôt, nous franchirons «la barre des 3 millions»...

SH

Pour se faire une idée, voici la courbe des créations d'emplois de 1995 à 2004 :



Nous remarquons en 2003 un solde négatif qui a été qualifié d'historique : 73.000 emplois détruits ! Jean-Pierre Raffarin, alors premier ministre, disait "la route est droite mais la pente est raide"... Effectivement elle est bien raide, tant et si bien qu'on n'a jamais réussi à la remonter. Malgré une "embellie" de 2006 à 2008 où l'emploi précaire en a profité pour s'installer durablement dans le paysage, nous avons replongé dans le marasme :




Mis à jour ( Jeudi, 27 Décembre 2012 19:07 )  

Votre avis ?

La France pourrait s’engager plus intensément contre la Russie. Qu’en pensez-vous ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...