Actu Chômage

mardi
26 mai
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Le cas Lellouche : Quand l'UMP perd les pédales

Le cas Lellouche : Quand l'UMP perd les pédales

Envoyer Imprimer
On connaissait les méthodes agressives et grossières de Frédéric Lefebvre : mentir en aboyant. On découvre la violence de Pierre Lellouche : menacer de mort en direct à la télévision. Et on a confirmation que l'UMP a bien, sur tous les plans, la nostalgie du XIXe siècle.

Pitoyable Pierre Lellouche, représentant d'un gouvernement aussi injuste que dépassé. Invité hier sur France 5 à l'émission «Ripostes» pour débattre du G20 et de l'Otan avec Jacques Attali, Jean-Luc Mélenchon et Bernard Guetta, à court d'arguments à faire valoir clairement — excepté encenser Sarkozy-son-maître et le rôle qu'il a joué dans ces rencontres 100% glamour —, il a d'abord opté pour la stratégie de la cacophonie, polluant les échanges en coupant sans cesse la parole aux autres. Le but du jeu : rendre le sujet inconfortable voire inaudible pour le téléspectateur, bien évidemment tenté de zapper.

Notons l'incroyable apathie des intervenants qui n'ont pas osé le remettre en place dès le début (il était pourtant simple de lui dire «Monsieur Lellouche, je ne vous ai pas interrompu pendant que vous parliez, ayez la politesse de ne pas m'interrompre quand c’est mon tour») et celle de Serge Moati qui n'a pas su (voulu ?) injecter un minimum de discipline dans ce débat. Le temps avançant, le député UMP de Paris et «Monsieur Afghanistan et Pakistan» de Nicolas Sarkozy a donc continué à faire preuve d'une discourtoisie et d'une impolitesse rares doublées d'un mépris du téléspectateur, indignes d'un élu de la République. Mais il fallait le voir pour y croire : chose est donc faite.

Et c'est dix minutes avant la fin qu'il a montré son vrai visage. Alors que Jean-Luc Mélenchon abordait le point de l'automaticité d'intervention des membres de l'Otan en cas de conflit, Pierre Lellouche lui a une fois de plus coupé la parole et s'est fâché tout rouge, limite hystérique, monopolisant à nouveau le débat. Mélenchon, un peu à bout, lui a alors glissé que «l’alignement de la France à l’OTAN, c’est s’aligner à la CIA». Piqué au vif, Lellouche, atlantiste forcené qui, en 2003, avait approuvé l'intervention américaine en Irak, eut alors une réaction totalement démesurée. Il a traité Mélenchon de «pauvre type» et de «sale type», puis l'a menacé sans vergogne ni retenue : «On serait au XIXe siècle, je vous convoquerais en duel et je vous flinguerais. Et ce serait mérité. Malheureusement, je ne peux pas»... Eh oui, M. Lellouche, nous sommes au XXIe siècle : c'est bien ce qui contrarie l'UMP, parfait artisan du grand bond en arrière.

«Vous ressemblez à ceux que vous défendez», lui a dit Jean-Luc Mélenchon. C'est tristement vrai. A l'ère du «Casse-toi pauv’ con», proféré en toute impunité par un président à l'encontre d'un citoyen qui refusait qu'il le touche tandis qu'on condamne un militant politique ayant repris cette célèbre insulte sur sa pancarte lors d'une manifestation — pire : qu'on fait tout un fromage de menaces de mort envoyées par un mystérieux corbeau à des personnalités —, oser dire à quelqu'un qu'il mérite de se faire flinguer, en direct sur une chaîne publique, dépasse l'imagination !

Ces injures et ces menaces, indignes d'un parlementaire et représentant de l'Etat français, sont d'autant plus condamnables que cette façon de faire par les représentants de la politique de Nicolas Sarkozy devient de plus en plus fréquente et se banalise, sans même que les journalistes (ni personne, d'ailleurs…) ne s'en offusquent.

Nous espérons que Jean-Luc Mélenchon portera plainte.

=> POUR VISIONNER CE GRAND MOMENT DE HONTE TÉLÉVISUELLE
Mis à jour ( Lundi, 06 Avril 2009 19:12 )  

Commentaires 

 
0 # Yves 2009-04-07 00:24 Lors de son altercation avec Mélenchon (qui démarre 10 minutes avant la fin de l’émission), Lellouche affirme que l'engagement militaire des membres de l'OTAN aux côtés d'un autre membre de l'OTAN n'est pas automatique, prenant exemple de l'Afghanistan où, effectivement, tous les pays de l'Alliance ne sont pas engagés aux côtés des USA.

Voilà une contrevérité ABSOLUE car l'Article 5 du Traité stipule :

«Les parties conviennent qu'une attaque armée contre l'une ou plusieurs d'entre elles survenant en Europe ou en Amérique du Nord sera considérée comme une attaque dirigée contre toutes les parties, et en conséquence, elles conviennent que, si une telle attaque se produit, chacune d'elles, dans l'exercice du droit de légitime défense, individuelle ou collective, reconnu par l'article 51 de la Charte des Nations Unies, assistera la partie ou les parties ainsi attaquées en prenant aussitôt, individuellemen t et d'accord avec les autres parties, telle action qu'elle jugera nécessaire, y compris l'emploi de la force armée, pour rétablir et assurer la sécurité dans la région de l'Atlantique Nord».

Concernant la guerre en Afghanistan, les USA n'ont pas été attaqués par ce pays mais, soi-disant, par Al Qaïda et Ben Laden, ce dernier étant de nationalité saoudienne. De fait, l'Article 5 du Traité ne s'applique pas. En revanche, si la Géorgie entrait dans l'OTAN, et si ce pays était attaqué par la Russie, l'automaticité d’un soutien militaire à la Géorgie pourrait s'appliquer, en vertu de l’Article 5 du Traité d’Alliance. En d'autres termes, pour un litige frontalier entre la Géorgie et la Russie, la France pourrait être contrainte de faire la guerre à la Russie.

C'est cette automaticité que Pierre Lellouche a voulu évincer du débat en le faisant dégénérer jusqu'au stade ultime : la menace de mort. Car la phrase : «On serait au XIXe siècle, je vous provoquerais en duel et je vous flinguerais. Et ce serait mérité.» témoigne INDISCUTABLEMEN T de la volonté d'attenter à la vie de la personne qui la reçoit.

Pour faire bonne figure, Lellouche aurait pu ajouter : «Mais comme nous sommes au XXIe siècle, je me contenterai de vous mettre une balle dans la tête !».
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # 4_Août 2009-04-07 21:21 Finalement, c'est bien que MOATI ait laissé le ton monter: ça permet de découvrir (confirmer) le vrai visage de l'UMP.
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Que vous inspire la crise sanitaire Covid-19 ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...