Actu Chômage

jeudi
3 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Fortis, AIG : les goûts de luxe des rescapés de la faillite

Fortis, AIG : les goûts de luxe des rescapés de la faillite

Envoyer Imprimer
Quelques jours après avoir frôlé le dépôt de bilan et avoir bénéficié de sauvetages en urgence, deux entreprises victimes de la crise financière mondiale organisent des événements luxueux pour quelques privilégiés… et provoquent le scandale.

La branche assurances de Fortis a invité 50 privilégiés à un festin de luxe dans l’hôtel le plus cher de Monaco pour un coût de 150.000 €, rapporte le quotidien flamand De Morgen. Un «événement culinaire» pour récompenser des courtiers indépendants, dans un restaurant trois étoiles au Guide Michelin. Pour chaque convive, la note s’élève à 300 € par déjeuner et 1.500 € par nuit d’hôtel. Une bagatelle... Sauf que Fortis a été sauvée en urgence par l’état belge et rachetée par BNP-Paribas lundi, évitant ainsi la faillite pure et simple.

En cette période de crise économique, le «lunch» monégasque fait mauvais genre. Le Parti socialiste belge a aussitôt dénoncé un scandale, révélateur des «dérives du capitalisme sauvage» : «Le monde de la finance a perdu toute décence et en vient ainsi à jouer avec des sommes dépassant tout entendement, tandis que d’autres triment pour boucler les fins de mois». Pour toute défense, la direction de Fortis s’est fendue d’un communiqué expliquant que l’événement, prévu depuis plusieurs mois, «s’inscrit dans le cadre d’actions commerciales habituelles» et «ne représente que 0,1% du chiffre d’affaires de Fortis Assurance». Il n’empêche... «Faut pas jouer les riches quand on n’a pas le sou», chantait Jacques Brel.

Autre entreprise, autre lieu, démarche identique : l’assureur américain AIG, qui a dû accepter sa quasi-nationalisation à la mi-septembre, a été critiqué mercredi pour avoir dépensé peu après des sommes folles (440.000 dollars, soit 322.000 €) dans un séminaire pour jeunes courtiers dynamiques en Californie. «C’est honteux», a commenté Dana Perino, porte-parole de la Maison Blanche. Le renflouement d’AIG par le gouvernement n’était, selon elle, pas destiné «à aider des cadres dirigeants à aller dans un spa». La facture pour les bains bouillonnants s’élève en effet à 23.380 dollars (17.150 €). Les participants ont également eu droit à des banquets et à des escapades sur des parcours de golf.

(Source : France Info)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Samedi, 11 Octobre 2008 13:23 )  

Votre avis ?

Avez-vous vu Hold-Up, le doc "complotiste" ? =;o)
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...