Actu Chômage

mardi
26 mai
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Berlin : 50.000 plaintes contre Hartz 4

Berlin : 50.000 plaintes contre Hartz 4

Envoyer Imprimer
Les "Hartzis" se défendent ! Le plus grand tribunal des affaires sociales de l’Allemagne, qui se situe à Berlin, vient de recevoir sa 50.000e procédure d’opposition concernant la réforme du marché du travail et de lutte contre le chômage, connue sous le nom d’Hartz IV.

Pour tout savoir sur le plan Hartz

Michael Kanert, juge au tribunal des affaires sociales, s’exprimait ainsi au micro de la Deutschlandfunk, grande chaîne de radio allemande : «Quand la loi Hartz 4 est entrée en vigueur en 2005, les juges s’étonnaient, car ils ne recevaient presque aucun dossier d’opposition aux avis émis par les "Arge" [Arbeitsgemeinschaft, service administratif issu de la fusion des agences pour l’emploi avec les services sociaux]. Mais l’absence de plaintes n’allait pas durer très longtemps. Le nombre des procédures concernant Hartz 4 allait monter en flèche, et une fin de la montée n’est actuellement pas en vue». Face à cette explosion (+ 75% en trois ans), le Sénat de Berlin a assuré 40 postes de juges supplémentaires pour instruire ces affaires. Mais Michael Kanert reste très pessimiste.

La plupart des cas d’opposition concernent les avis sur le loyer d’un bénéficiaire de Alg2, sigle de l’allocation de chômage comparable à l’ASS en France. Le législateur est resté dans le vague sur plusieurs terrains : «Le loyer et le chauffage seront intégralement pris en charge s’ils sont raisonnables». Mais ce qui est raisonnable et ce qui ne l’est pas n’est pas spécifié dans les textes de loi, ce qui laisse une grande marge de manœuvre aux "Arge" et aux agents qui traitent les dossiers. Les décisions individuelles peuvent être disparates d’un cas à l’autre, et les "Hartzis" qui devraient bénéficier de prestations, qu’ils soient demandeurs d’emploi ou travailleurs pauvres, se laissent de moins en moins marcher sur les pieds : ils contestent les décisions et vont devant les tribunaux.

Même si un plaignant doit désormais attendre le jugement de son affaire pendant plus d’une année, presque la moitié de ceux qui s’opposent juridiquement à la décision d’une "Arge" obtiennent gain de cause...

=> Lire tout l'article dans Les dessous de l'Allemagne

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Dimanche, 26 Septembre 2010 07:14 )  

Votre avis ?

Que vous inspire la crise sanitaire Covid-19 ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...